Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

Du coté d'Ecopo

2 Décembre 2007 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Positions

Le texte d'Alain Morin et Paul Boccara met l'acccent sur le fait qu'il ne suffit pas d'empêcher la liquidation du PCF, il faut aussi en démocratiser le fonctionnement, et en renouveller la direction. GQ.


Qu'est-ce que peut être une novation ou une transformation profonde  du PCF?

Propositions

Paul Boccara, Alain Morin

 

 Pour l'assemblée extraordinaire de décembre, il s'agit d'articuler le refus de la dissolution du PCF, d'une part, à l'exigence de sa novation radicale que l'on peut aussi appeler transformation profonde, d'autre part.

En réalité la majorité des membres du parti, qu'on soit pour une nouvelle formation ou une novation du PCF, aspire à un changement très radical. Le problème est de savoir si le changement va renforcer une unité transformatrice ou entraîner des divisions paralysantes. C'est pourquoi, à l'opposé de la dilution dans une formation hétéroclite, nous proposons d'engager le travail pour une transformation profonde du PCF sur les axes suivants:

 

I - L'organisation du développement des avancées sur le fond de nos propositions et du projet de société

Pour la riposte à Sarkozy, les luttes, le rassemblement et une remontée de l'apport du PCF : il s'agit d'organiser le développement des propositions de mesures novatrices, irriguant tout le parti et promouvant la responsabilité du PCF par rapport au mouvement social, à la bataille des idées et aux campagnes de lutte.

Cela concerne :

-- le développement des avancées récentes, comme sur la sécurité d'emploi ou de formation en relation avec la sécurisation des parcours professionnels.

-- les avancées nouvelles à élaborer, comme sur les services publics (éducation, santé, etc ), l'Union européenne (modèle social, industrie, banques, démocratie,...), une autre mondialisation,...

 

II- Une énorme promotion de la formation des communistes

-- L'organisation d'un nouveau réseau de stages dans tout le pays, de publications systématiques, de productions audiovisuelles.

-- Il ne s'agit pas seulement de faire accéder les communistes à la culture marxiste et à ses développements récents, aux idées et propositions nouvelles pour les luttes, mais de leur permettre d'intervenir eux-mêmes sur l'élaboration des avancées et des propositions.

 

III –  Organisation de grandes campagnes sur différents thèmes de riposte et de contre-propositions aux mesures Sarkosy.

-- avec une décentralisation, une coordination avec des concertations pour des rassemblements depuis le terrain. Cela concerne notamment des campagnes poursuivant le 27 octobre et toutes les autres luttes en cours,

– un va-et-vient entre les luttes, les rassemblements et les expérimentations d'un côté et les avancées et les propositions sur les questions de fond, d'un autre côté.

Ce va-et-vient doit constituer une véritable révolution culturelle dans le PCF avec des moments d'évaluation périodiques, avec des bilans des luttes, des rassemblements, des élections, des propositions.

 

IV - Une démocratisation profonde du PCF

         il ne s'agit pas seulement d'une démocratie participative et d'intervention à l'opposé de l'hyper-présidentialisme dans le pays, avec des pouvoirs nouveaux d'intervention depuis les entreprises, les services publics, les localités. C'est d'abord dans le PCF qu'il faut en finir avec une tendance à  l'hyper-centralisation et à l'accaparement de la direction par un petit groupe afin de favoriser les interventions et la démocratie participative à tous les niveaux jusqu'à chacun.

         Importance  du niveau régional pour les concertations, en liaison avec la démocratie participative dans les communes avec les entreprises et les services publics.

 

V – Articulation de la novation du PCF à une reconstruction de toute la gauche et de nouveaux rassemblements.

-- Contribution à la refondation de toute la gauche:

Création d'un espace de débat et d'organisation d'action à l'opposé de la « fédération de la gauche » corsetée de François Hollande ou d'une dilution dans une nouvelle formation politique.

Autonomie de chaque parti pour son apport dans les débats et aux luttes communes.

Cependant, un tel espace doit être branché sur les citoyens, leurs propositions, et leur action, à l'opposé des ententes seulement au sommet et à l'électoralisme.

Nouvelle stratégie pour avancer vers une unité nouvelle transformatrice à partir du terrain et des actions à la base.

-- La question de la base sociale des rassemblements

Pour les rassemblements des différentes catégories de salariés, qualifiés et non qualifiés, ainsi qu'entre les salariés en emploi et les chômeurs, avec de nouvelles relations au plan idéologique et des convergences d'action par rapport aux organisations sociales, syndicales et associatives.

Rassemblement avec les féministes, les jeunes, les personnes âgées, les gens issus de l'immigration, avec une organisation spécifique de nos rapports avec leurs revendications et objectifs.

 

VI - La dimension internationale de la novation du parti et son rapport à une autre mondialisation.

-- La novation du PCF ne se limite pas à son apport au rassemblement de la gauche, mais concerne aussi son apport national et à une autre construction européenne et mondiale.

Déjà le Front populaire, par exemple, a eu une forte dimension internationale face au défi du fascisme en Europe.

Aujourd'hui, c'est encore plus important avec la montée des pays émergents, le défi d'une autre construction européenne et d'une autre construction mondiale.

-- Le PCF doit se transformer pour de nouvelles relations entre l'Union européenne et les pays sous-développés et émergents et avec leurs forces de progrès. Cela, en relation avec des propositions du parti pour une autre Union européenne et pour une autre mondialisation ( avec des Biens et Services communs et publics pour l'humanité, un autre FMI, une démocratisation profonde de l'ONU, etc)

Il s'agit, pour notre parti, de relever l'importance de sa contribution aux exigences originales de la France et à son apport universel.

En conclusion, on peut souligner le besoin d'articuler ces propositions de novation  pour une nouvelle organisation du PCF aux différents éléments du mandat de l'assemblée extraordinaire pour le congrès de 2008, avec le refus de la dissolution du PCF pour sa dilution dans un ensemble hétéroclite, sa démocratisation, sa contribution au rassemblement nouveau à gauche, aux luttes face aux mesures de Sarkozy et pour un projet de société alternatif.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article