Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

Wikileaks balance la complicité de "Die Linke" avec l'OTAN. Gregor Gysi avoue à l'ambassadeur US que la "dissolution de l'OTAN" est un mot d'ordre bidon

27 Décembre 2010 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Qu'est-ce que la "gauche"

Dimanche 26 décembre 2010   

101224 gysi

 

 

 

 

 

 

  Opposition à l’OTAN :

Gregor Gysi, dirigeant historique de « die Linke »

rassure l’ambassadeur US.

Révélation Wikileaks !


 

par la rédaction de vivelepcf (http://vivelepcf.over-blog.fr/) repris par

http://solidarite-internationale-pcf.over-blog.net/


 Le dirigeant historique de Die Linke, Gregor Gysi, rassure l'ambassadeur des Etats-unis: le mot d'ordre de « dissolution de l'OTAN » ne met pas en péril l'alliance impérialiste

 

 

Depuis plusieurs congrès du PCF, nous avons été plusieurs à insister sur la nécessité pour les communistes de porter l’exigence de la sortie de la France de l’OTAN.

La réintégration complète dans le commandement intégré, les renforts encore envoyés pour la sale guerre US en Afghanistan, contre l’immense majorité de l’opinion publique, renforcent encore l’opportunité de lancer une grande campagne nationale dans ce sens.

 

Pourtant, à chaque congrès, les directions du Parti esquivent la question et renvoient les communistes vers une autre perspective, celle de la « dissolution » de l’OTAN.

Comme nous l’avons montré, ce n’est pas du tout la même chose.

Les deux objectifs ne peuvent pas être confondus.

 

L’actualité vient, par un biais très inattendu mais très instructif, d’étayer notre argumentation.

  Gregor Gysi est un dirigeant historique du parti allemand « die Linke » (la gauche), partenaire privilégié du PCF dans le PGE. Il a été l’un des principaux partisans des transformations du SED puis du PDS, les partis historiques où s’organisaient les communistes allemands, jusqu’à la dilution du PDS dans « die Linke ». Il est actuellement président du groupe Linke à la chambre des députés (Bundestag).

 

Le site internet Wikileaks défraie la chronique en ce moment en rendant publiques des notes diplomatiques des ambassades américaines.


Un rapport de l’ambassadeur américain en Allemagne, relate une conversation qu’il a eue avec Gysi en novembre 2009.

 

Gysi rassure le représentant américain à propos des positions antimilitaristes et apparemment anti-OTAN tenues par Die Linke.

Il ne faut pas les prendre au pied de la lettre.

 

Demander la dissolution de l’OTAN n’est qu’un vœu pieu. Elle nécessiterait que la France, la Grande-Bretagne, les Etats-Unis soient d’accord.

Pas de risque !


Mais mettre en avant cette revendication permet, selon Gysi, retranscrit par l’ambassadeur, « d’empêcher » que monte un « appel dangereux pour le retrait de l’Allemagne de l’OTAN ».


Rien qu’un placebo pour tromper les militants anti-impérialistes allemands!

 

Tout est dit. Gysi n’a pas démenticette partie du compte-rendu de l’ambassadeur de leur conversation tenue sur le « ton de la causerie amicale ».

  Sur le fond, comme beaucoup de nos camarades allemands, nous ne sommes pas étonnés. Déjà en mai 2002, après que trois députés du PDS avaient déployé une banderole au Bundestag pendant le discours de George Bush avec le slogan simple, « M.Bush, M. Schröder, arrêtez vos guerres ! », la direction du PDS était allée présenter ses excuses au président américain…

 

Ceci dit, une telle proximité, une telle collusion entre Gregor Gysi et les autorités américaines, laissent à réfléchir.

 

Sur l’OTAN, le débat doit aller jusqu’au bout dans le PCF en donnant tous les éléments aux camarades.


Dans le PGE et cela déteint dans la direction du PCF, est défendue la perspective de transformer l’OTAN en une « force de paix », dont le renforcement du pilier européen serait le garant.

La revendication de « dissoudre l’OTAN » correspond, sur le mode pseudo-radical, à cette position illusoire qui porte en fait l’acceptation de l’alliance impérialiste US-UE.

 

Assez de rentrer dans le jeu de l’UE, de ne mettre en avant que le niveau européen qui étouffe les possibilités de résister et de gagner au plan national dans l’intérêt de tous les peuples !

 

 Plus que jamais, exigeons le retrait de la France de l’OTAN !Coordonnons nos campagnes d’actions avec les progressistes d’Europe qui demandent aussi le retrait de leur pays de l’OTAN ou le maintien de sa neutralité !


Exigeons le retrait des troupes françaises d’Afghanistan !

 

Contrairement à la conception que M.Gysi a de son parti Linke ou du PGE, le rôle du PCF, ce n’est pas d’occuper un espace à « gauche », mais de faire monter les luttes anticapitalistes et anti-impérialistes les plus efficaces !

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G


A quand une réaction de l'Huma?



Répondre
G


WikiLeaks, Gregor Gysi, la nouvelle gang à Gorby et L’Humanité


sur le site lepcf.fr



Répondre
E


Chers Camarades , vous perdez votre temps avec Les Laurent et consorts : l'avenir du communisme en France est ailleurs, mais çà ne sera pas facile c'est clair!; Bonne année.



Répondre
G


Certains ne comprennent pas la différence entre "dissoudre l'OTAN" et "sortir de l'OTAN" ou mêmes croient que le premier mot d'ordre est plus radical. Devant tant de naïveté il n'y pas grand
chose à faire.



Répondre
G


The EL (la Gayche européenne) va combattre de toute ses forces pour un meilleur ordre international, dit elle par la voix de Pierre Laurent. Elle considère que wikileaks y contribue. Mais quelle
est sa position quand wikileaks révèle une connivence pour ne pas dire plus entre l'ordre actuel haissable et son ancien principal dirigeant, Gregor Gysi?



Répondre