Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

Conférence de presse d'André Gerin du jeudi 26 avril : Mon bilan comme député communiste

2 Mai 2012 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Élections

Madame, Monsieur,

Ce jeudi 26 avril, en présence de :

Michèle PICARD, députée suppléante

Guy FISCHER, sénateur du Rhône et président du comité de soutien de Michèle PICARD candidate à l’élection législative et Yannis AL MAHDI, suppléant sur la 14ème circonscription du Rhône

Serge TRUSCELLO, secrétaire de la section du PCF de Vénissieux et directeur de campagne des législatives 2012,

Marie-Christine BURRICAND, conseillère générale du Rhône

S’est tenue une conférence de presse présentant mon bilan de mandat 2007-2012.


Veuillez trouver ci-dessous (et ci-joint) mon exposé.

Vous trouverez mon bilan complet à l’adresse suivante :

http://www.michelepicard2012.com/publications/ 

Sont intervenus :

Michèle Picard, députée suppléante, http://www.michelepicard2012.com/2012/04/27/bilan-2007-2012/

Guy Fischer, sénateur du Rhône (intervention ci-jointe).

Cordialement

André GERIN

 


 

Présentation

du Compte rendu d’activité parlementaire

André GERIN député

Michèle PICARD députée suppléante

 

Elu, pour la première fois, en 1993, j’achève mon quatrième mandat de député de la 14ème circonscription du Rhône.

Comme je l’ai annoncé, je ne me représenterai pas aux suffrages des électeurs, le 10 juin prochain. Michèle Picard, qui est ma suppléante depuis 10 ans, est appelée à me succéder.

Elle sera une députée efficace, intransigeante dans la défense des intérêts populaires et de ceux de la Nation.

Elle en apporte déjà la preuve à la tête de la commune de Vénissieux.

Ce sont 19 années d’un bilan dynamique qui sont à mettre à notre actif. La liste des initiatives, qu’elles aient été de portée nationale ou concernant l’agglomération lyonnaise et les communes de la circonscription, est longue.

En ce qui concerne aussi le projet tranquillité à la communauté urbaine, l’autonomie des communes, le contournement fret, la bataille industrielle, j’ai été le seul parlementaire à me battre sur ces sujets. Le parti socialiste s’est mis aux abonnés absents.

Durant cinq ans et au sein d’une Assemblée nationale où la droite disposait d’une majorité absolue, je me suis efforcé de résister à l’entreprise de démolition de Nicolas Sarkozy et de son gouvernement à l’encontre du pacte social français et des acquis progressistes.

Ainsi avec mes collègues députés communistes et républicains, nous avons mené de grandes batailles à l’occasion :

-      Du projet de loi de réforme des retraites mettant en cause le droit au départ à 60 ans, allongeant la durée de cotisations et ouvrant la voie à la retraite par capitalisation,

-      Des projets de loi de finances qui ont multiplié les cadeaux fiscaux aux plus aisés avec le bouclier fiscal, les niches,

-      Des projets de loi de financement de la sécurité sociale qui ont accru les déremboursements de médicaments, augmenté le forfait hospitalier, consacré l’asphyxie financière des hôpitaux publics, fermé les établissements de proximité,

-      Des projets de loi organisant la démolition des services publics et les privatisations : EDF, GDF, La Poste,

-      Du projet de loi Boutin excluant des millions de nos concitoyens du logement social et transformant les cités en ghettos,

-      Des projets de loi de réforme des collectivités territoriales visant à éloigner le pouvoir de décision des citoyens.

12 propositions du PCF examinées :

Le groupe communiste et républicain est parvenu à faire examiner dans l’hémicycle, 12 de ses propositions portant sur des questions essentielles. Elles ont été repoussées par la majorité de droite et parfois aussi par les députés socialistes.

N° 560 et 4466 : consultations référendaires sur les traités européens,

N° 1621 : mesures d’urgence en faveur de l’emploi, des salaires et du pouvoir d’achat,

N° 1617 : services sociaux d’intérêt général dans l’UE

N° 1993 et 3868 : mesures urgentes pour le logement et la solidarité urbaine,

N° 1991 : planification écologique

N° 2003 : création d’un service public bancaire,

N° 1992 : droit aux retraites des agriculteurs,

N° 2914 : mesures en faveur d’une fiscalité juste et efficace,

N° 2913 : souveraineté du peuple en matière budgétaire,

N° 3867 : création d’un fonds européen de développement social, solidaire et écologique,

N° 1745 : encadrement des produits alimentaires,

N° 3853 : accessibilité universelle pour les personnes en situation de handicap.

Dans le même temps, je me suis efforcé de montrer que d’autres droits politiques étaient possibles. J’ai ainsi déposé 10 propositions de loi et en particulier :

- Proposition tendant à lutter contre les délocalisations, à favoriser les relocalisations et l’emploi,

- Proposition de loi tendant à créer un service public de l’eau,

- Proposition de loi tendant à abolir les coupures d’eau, d’électricité et de gaz et à mettre en place un dispositif de solidarité énergie-eau.

J’ai interpellé le gouvernement avec 273 questions écrites, 12 questions d’actualité, 4 questions orales sans débat.

La législature qui s’achève m’aura permis de mener deux grands combats :

Le refus du pétainisme industriel

1)    Pour la défense de l’industrie française et la réindustrialisation. La France a perdu 750000 emplois industriels en 10 ans. Et nous avons été confrontés à cette casse dans la circonscription avec d’importantes mobilisations sociales :

  • Saint-Jean Industries,
  • Bosch
  • Veninov
  • Arkema
  • La raffinerie de Feyzin
  • Rep international
  • Renault

 

La sauvegarde de l’emploi et conditions de travail :

  • Hospices civils de Lyon
  • La Poste
  • Fralib
  • sapeurs-pompiers
  • Camif
  • AFPA
  • Services publics
  • Médecine du travail
  • Agents de sûreté
  • France télécom
  • Alcan
  • Personnel pénitentiaire

 

A partir de ces entreprises, je me suis mobilisé aux côtés des salariés pour combattre les relocalisations et les patrons voyous, promouvoir le développement industriel.

2)  Pour l’adoption d’une loi interdisant le port du voile intégral dans l’espace public. La défense d’un art de vivre, d’un mode de vie, d’une culture.

Suite à ma proposition de résolution, une mission d’information parlementaire a été créée le 23 juin 2009. J’en ai assuré la présidence. Elle a débouché sur un rapport comprenant 15 préconisations.

La loi interdisant la dissimulation du visage dans l’espace public a été adoptée le 14 septembre 2010.

C’est une belle victoire pour la libération de la femme, pour tous ceux qui veulent combattre l’intégrisme et promouvoir la laïcité, pour la majorité des musulmans qui veulent pratiquer leur religion dans le respect des valeurs et des traditions de la République.

La loi est entrée en vigueur le 11 avril 2011. Depuis cette date, des contrôles ont eu lieu et quelques procès verbaux ont été dressés.

Nous pouvons dire que la loi est respectée et que si le combat contre la gangrène liée à l’intégrisme, aux mafias et aux trafics de drogue doit se poursuivre, la République a marqué un point.

 

Une position claire et sans ambigüité sur des textes essentiels que j’ai défendus avec les députés communistes au cours de la législature 2007-2012

 

 

Traité de Lisbonne (congrès)

Février 2008

 

 

 

Pour

Assemblée

nationale

 

17 PS

306 UMP

20 NC

4 NI

Sénat

 

 

15 PS

149 UMP

30 UDF

15 RDSE

Contre

91 PS

3 UMP

18 PCF + 3

2 NC

4 NI

30 PS

23 PCF

1 RDSE

Abstention

93 PS

3 UMP

3 Verts

49 PS

3 UMP

Non Votants

3 PS

6 UMP

2 PS

3 UMP

 

Proposition de résolution du groupe communiste sur l’urgence de créer un service public bancaire et financier ainsi qu’un pôle public financier afin de favoriser le développement humain

8 décembre 2009

Pour

6 PS

15 PCF

 

 

 

 

 

 

Contre

4 PS

274 UMP

Abstention

124 PS

2 NI

 

Proposition de loi du groupe communiste en faveur d’une fiscalité juste et efficace

7 décembre 2010

Pour

8 PS

18 PCF + 7

Contre

2 PS

265 UMP

17 NC

1 NI

Abstention

152 PS

 

Proposition de loi constitutionnelle du groupe communiste garantissant la souveraineté du peuple en matière budgétaire

7 décembre 2010

Pour

1 PS

18 PCF + 4

Contre

138 PS

250 UMP

19 NC

3 NI

Abstention

6 PS

5 UMP

4 Verts

 

L’intervention en Libye

12 juillet 2011 : prolongation de l’intervention militaire

Pour

482 députés (UMP, PS, NC)

Contre

18 PCF + 9

Abstention

9

 

 

Le traité européen de stabilité (MES)

21 février 2012

Pour

250 UMP

13 NC

Contre

18 PCF

16 PS

6 NI

Abstention

128 PS

2 UMP

 

 

La révision de l’article 136 du traité sur le fonctionnement de l’UE

6 mars 2012

Pour

243 UMP

Contre

18 PCF

19 PS

3 NI

Abstention

128 PS

2 UMP

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article