Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

Michèle Picard proteste contre l'annulation inéquitable de l'élection de Vénissieux

8 Octobre 2014 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Élections

DÉCLARATION

Une grande détermination face à une profonde injustice !

 

Le 07 octobre 2014


 

Profonde injustice et totale incompréhension ! Voilà le sentiment qui m’anime aujourd’hui après la décision du tribunal administratif d’annuler les élections municipales des 23 et 30 mars 2014. Dans un climat délétère, nous avons mené une campagne  exemplaire, sérieuse, et, contrairement à certains, respectueuse de l’ensemble des règles démocratiques et du débat public. Les Vénissians y ont été sensibles et nous ont portés très largement en tête de ce scrutin.

A juste titre, les électeurs peuvent eux aussi se sentir lésés et bafoués car ils ont fait gagner notre liste avec plus de 950 voix d’avance, ce qui renforce ce sentiment d’injustice profonde.

La majorité municipale est sanctionnée alors qu’aucun grief contre notre liste n’a été retenu, ni même évoqué par le tribunal administratif.  Un comble ! Droit et équité ne font pas toujours bon ménage et cette décision en est une bonne illustration.

J’appelle les Vénissians, attachés aux valeurs républicaines, progressistes et de gauche, à se mobiliser et à faire bloc contre une droite libérale et populiste, une droite revancharde qui n’a pas accepté la large défaite exprimée de façon claire et nette dans les urnes en mars dernier.

La liste identitaire menée par Yvan Benedetti est sanctionnée à juste titre, mais son comportement permet à la droite de rejouer la partie. Les cartes sont rebattues mais les masques sont tombés puisque Christophe Girard a ouvertement revendiqué les voix extrémistes des identitaires.

La majorité municipale va prendre le temps de l’échange et de la réflexion pour décider des suites juridiques à donner. Le sentiment de profonde injustice que je ressens aujourd’hui me rend plus combative et déterminée que jamais pour poursuivre les combats au service de notre ville et de tous les Vénissians, et pour redonner du sens à l’exercice démocratique.

 

Michèle PICARD

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

GQ 09/10/2014 10:46


Le PRCF exprime sa totale solidarité à ses camarades de la majorité municipale de Vénissieux, dirigée par Michèle Picard, sa maire.


Une décision injuste du Tribunal administratif veut la priver de son
élection.


Outre les recours juridiques que nos camarades peuvent utiliser contre cette décision inique, nous sommes convaincus que ce sont les travailleurs, la population de Vénissieux qui seront les
meilleurs défenseurs de la  démocratie, éventuellement si les recours n’aboutissaient pas, en renouvelant leur appui et leur confiance à la liste de Michèle Picard.


Dans un tel cas le PRCF appelle non seulement à confirmer mais à amplifier la victoire des forces républicaines, progressistes, antifascistes et patriotes à Vénissieux.


On ne peut s’empêcher de penser que la droite et le pouvoir veulent à tout prix faire tomber une mairie « résistante » qui, non seulement garde le cap d’un véritable combat de classe,
mais défend les communes et la structure républicaine de la France contre le projet mortel d’euro-métropolisation de la France, notamment le projet de « Grand Lyon » porté par le
« socialiste » maastrichtien Gérard Collomb.


Communiqué du PRCF  8 octobre 2014


 

GQ 08/10/2014 13:46


extrait d'un article de Danielle Bleitrach :


 


« Les femmes seront électrices et
éligibles dans les mêmes conditions que les hommes »



08 oct






Je dédie cet article qui rapporte  le rôle joué par le communiste Fernand Grenier dans le vote des femme à la Libération et l’éligibilité des femmes à Michèle Picard, maire de
Venissieux dont l’élection vient d’être invalidée par suite de l’escroquerie de la liste d’extrême-droite et celle du PS. Il faudrait ajouter à ce portrait de Fernand Grenier, le fait que les
communistes ont dans l’entre-deux-guerres organisé le vote des femmes dans leurs municipalités, comme ces élections étaient invalidées à cause de ce vote ils ont créé deux votes, celui des hommes
et celui des femmes symboliques… Donc cette intervention de Fernand Grenier était dans la logique de leur combat féministe de toujours et dans celui de la résistance dans lequel le rôle des
femmes avait été essentiel…


Une injustice à Vénissieux…


Deux recours avaient été déposés par le préfet et la tête de liste UMP, Christophe Girard. Le premier réclamait l’annulation de l’élection de Yvan Benedetti et d’Estelle Gagon, de la liste
d’extrême droite "Vénissieux fait front". Le second demandait quant à lui l’annulation pure et simple des deux tours du scrutin, ce qu’il a obtenu. Des irrégularités auraient été commises
par la tête de liste PS, Lotfi Ben Khelifa, et par Yvan Benedetti, tête de liste "Vénissieux fait front". Beaucoup ont cru que cette liste identitaire était l’émanation du Front National qui
n’avait pourtant pas présenté de listes lors des dernières municipales de Vénissieux. Or, des colistiers d’Yvan Benedetti n’avaient pas compris qu’ils avaient signé pour une liste identitaire.
Certains d’entre eux n’avaient même pas compris du tout qu’ils avaient signé pour être présents sur une liste électorale. Le rapporteur public a d’ailleurs considéré qu’il y avait un "défaut
de consentement" pour une vingtaine de colistiers d’Yvan Bendetti, lequel a été condamné à un an d’inéligibilité par la justice administrative ainsi que Mme Gagon.


La maire de Vénissieux, Michèle Picard, déplore une "profonde injustice et une totale incompréhension" après la décision du tribunal administratif de Lyon. "J’appelle les vénissians,
attachés aux valeurs républicaines, progressistes et de gauche, à se mobilier et à faire bloc contre une droite libérale et populiste" a-t-elle réagi dans un communiqué.

hugo 08/10/2014 12:39


Michèle Picard sur Réveil Communiste? La concernant, on pourrait plutôt parler de Crépuscule Communiste ! Ça ne me ferait ni chaud ni froid de la savoir destituée et battue par son adversaire
UMP.