Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

Lavrov : La Russie a informé les US que toute frappe aérienne contre les terroristes en Syrie doit obtenir l’accord des autorités syriennes

13 Septembre 2014 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Impérialisme

Sur le blog de Jean Lévy :

28/08/2014

 

l
 

Moscou/   Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a déclaré que son pays a demandé aux États-Unis de prévenir les autorités officielles syriennes au cas d’adresser des frappes aériennes aux sites des terroristes en Syrie, sinon cela constitue une violation flagrante de la loi internationale.

“Les Américains annoncent actuellement qu’ils vont bombarder les terroristes sur les terres syriennes sans avoir besoin de l’approbation des autorités syriennes … Nous leur avons dit que ce sera une violation flagrante de la loi internationale”, a déclaré M. Lavrov lors d’une réunion avec les participants au Forum international des jeunes de Seliger.

Il a ajouté que la lutte antiterroriste est une nécessité. “Grâce à Dieu, les États-Unis ont enfin saisi que les terroristes sont à la tête des parties qui se battent contre le gouvernement syrien, mais dans le but d’isoler ces terroristes, les Etats-Unis doivent coordonner avec les autorités syriennes”, a-t-il indiqué.

 

 

Loukachevitch: Mener des frappes aériennes contre des sites de (l’EIIL) sur les territoires syriens sans l’approbation de l’Etat est une agression

 

11/09/2014

Ministre russe des affaires étrangères

Moscou/

Le porte-parole du Ministère russe des Affaires étrangères, Alexandre Loukachevitch, a affirmé que si les Etats-Unis mèneraient des frappes aériennes contre des sites de ” L’Etat islamique en Irak et au Levant” (l’EIIL) sur les territoires syriens sans l’approbation du l’Etat syrien et le feu vert des Nations-Unies, ces frappes seraient considérées comme un acte agressif.

Dans des déclarations faites aujourd’hui aux journalistes à Moscou, Loukachevitch a fait noter que le président américain Barak Obama avait annoncé la possibilité d’exécuter des frappes militaires contre des sites de (l’EIIL) sur les territoires syriens sans l’approbation du gouvernement syrien.

Il a fait savoir que les Etats-Unis avaient fermé les yeux depuis longtemps des comportements des éléments extrémistes en Syrie et s’étaient servies de cette situation pour renverser le gouvernement légitime en Syrie.

Il a critiqué la contradiction dans la position du président américain, qui apporte une aide au gouvernement irakien face aux terroristes extrémistes, alors qu’il appelle le Congrès de consacrer 500 millions de dollars au soutien de l’opposition syrienne armée.

A noter que le vice-président du Conseil des Ministres, ministre des affaires étrangères et des expatriés, Walid al-Mouallem avait affirmé lors d’une conférence tenue le 25 du mois dernier, que celui qui veut lutter contre le terrorisme doit coordonner avec le gouvernement syrien à ce sujet.

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

GQ 14/09/2014 08:38


D'ailleur les nazis ukrainiens tentent d'imiter les coupeurs de têtes irakiens. La barbarue justifie l'Empire et réciproquement.

GQ 14/09/2014 08:37


Oui, c'est une ruse, cousue de fil blanc, et les décapitations vu leur efficacité mobilisatrice du public aux USA sont manifestement des provocations, comme les attaques au gaz.

Michel Gourmel 13/09/2014 19:22


 


Les Russes craignent avec juste raison, que le prétexte de la guerre des USA contre son allié d’Al Qaeda soit en fait une ruse pour attaquer la Syrie, comme la France l’a fait contre le Mali


 


1°) La création du Califat américain en Syrie-Irak …
par les terroristes …


On ne peut cacher des 10aines de milliers de combattants avec leurs Umvees, camions, mitrailleuse, lances
missiles, mortiers, etc… massés aux frontières de nos alliées à la fin du printemps au vu et au su de l’occident qui les finance et les arme avec ses alliés Israël, Qatar, Arabie
Saoudite ! Au mois de juin, EIIL d’un côté et els Kurdes de l’autre ont partitionné l’Irak en 3. Le 29 juin, le califat était proclamé. 2 mois plus tard, fin août, Obama a
prétendu qu’il n’avait pas de stratégie contre ses alliés : Al Qaeda. Curieusement en 2011, il n’a fallu qu’un seul mois en Libye entre la 1ère manifestation officielle de 3
péquins devant un pneu qui brûlait dans le désert le 17 février d’une part et la réunion de l’ONU et les bombardements de l’OTAN à partir du 17 mars faisant 100.000 morts en 8 mois par les
grandes démocraties du monde libre contre 250 morts en 40 ans pour le dictateur Kadhafi.


 


2°) La guerre d’Obama en Irak et en Syrie


Le président Barack Obama va profiter de son discours télévisé de ce soir pour officiellement annoncer ce qui a d’ores et déjà commencé : une nouvelle guerre américaine en Irak et qui
s’étendra bientôt à la Syrie.


L’homme qui s’était porté candidat à la présidence en 2008 comme opposant à la guerre de Bush en Irak cherche, tout comme son prédécesseur, à justifier la violence militaire américaine dans ce
pays torturé et son extension, au moyen de tromperies et de mensonges, en Syrie…


http://www.wsws.org/fr/articles/2014/sep2014/pers-s11.shtml