Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Réveil Communiste

La majorité des citoyens des ex-républiques soviétiques regrettent l’URSS [sondage Gallup 2013]

16 Janvier 2017 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Front historique, #Russie, #Ukraine

Sur Commun Commune (mis en ligne sur RC en décembre 2013). un des articles les plus consultés sur RC

URSS-carte.jpg

Deux décennies s’étant écoulées depuis l’effondrement de l’Union soviétique, la majorité des citoyens des ex-républiques de l’ancienne URSS considèrent que ce changement géopolitique a été négatif pour leurs pays.

Une enquête réalisée [en 2013] par Gallup dans 11 républiques post-soviétiques sur un pannel de 1.000 participants leur a posé la question de savoir s’ils considèrent que la désintégration de l’URSS, intervenue il y a 22 ans, a dégradé ou amélioré la situation de la population des nouveaux pays indépendants surgis de cet effondrement.

Approximativement 51% des interviewés, surtout en Arménie, Russie et Ukraine considèrent que la désintégration du bloc communiste n’a pas apporté d’amélioration, en déchaînant de la violence et des conflits ethniques dans l’espace post soviétique, tandis que 24 % apprécient la désintégration de l’Union soviétique comme étant positive. En ce qui concerne la Russie, 55% croient que ce changement géopolitique a été dommageable à leur pays et 19% des Russes pensent qu’il y a eu une amélioration dans leur mode de vie.

L’étude révèle que les personnes de plus de trente ans ont le plus de propension à éprouver de la nostalgie pour le passé soviétique et à croire que l’effondrement de l’URSS a porté préjudice au pays, tandis que les jeunes sans souvenir du passé soviétique semblent percevoir leur situation actuelle avec plus d’optimisme.

Selon l’information statistique, 33% des jeunes de l’enquête qualifient la désintégration du bloc de "nuisible", alors qu’à peu près 30 % des personnes âgées de moins de 30 ans y voient certains avantages. À leur tour, 20 % de participants du sondage ne font aucune estimation ou refusent de répondre.

Le résultat de l’enquête suggère que "la liberté qu’ils avaient pensée pouvoir obtenir après la chute de l’Union soviétique ne s’est pas matérialisée". Dans ce contexte, est très caractéristique, le cas de la république du Tadjikistan, où 61 % des personnes interrogées ont peur de donner une opinion politique.

De la même manière, le sondage de l’opinion publique démontre qu’une partie significative des citoyens des ex républiques soviétiques n’envisagent pas d’améliorations sur le court terme, parce qu’à cause de la désintégration de l’URSS les générations postérieures auront moins d’opportunité, tandis que 18% auront confiance dans le futur.

-----

(1)The Gallup Organization est une entreprise américaine qui offre un bouquet de services de recherche touchant la gestion du management, la gestion des ressources humaines et les statistiques. En Occident, elle est surtout connue pour les différents sondages qu’elle mène et dont les résultats sont publiés par différents médias (NDT)

Tomado de RT en: http://actualidad.rt.com/sociedad/view/114970-urss-ciudadanos-anorar-tiempos-sovieticos) traduit par Danielle Bleitrach pour histoire et societe

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

GQ 25/12/2014 16:49


POUR NOEL :
- Des films Soviétiques à voir sur
Internet

http://lesvraisamisdelurss.eklablog.fr/films-c25886024

GQ 11/11/2014 13:43


Cet article reçoit beaucoup de visites. comme quoi il ne faut pas toujours éviter d'enfoncer les portes ouvertes.

Christian (CCL) 29/10/2014 08:40


Sans la 1ere guerre imperialiste de 1914, la revolution d'octobre ne se serait sans doute jamais produite: 14M de moujiks et ouvriers russes armes de fusils fut une aubaine pour le Grand Lenine
et ses Bolcheviks.


Aucun doute par contre en ce qui concerne la naissance du bloc socialiste apres 45: il n'aurait jamais existe sans la seconde guerre imperialiste et sa contre-partie , la Grande
Guerre Patriotique du peuple sovietique.


Maintenant que la Russie et la Chine sont re-devenues capitalistes et que les blocs imperialistes rivaux se regardent en coin (US/UE d'un cote , Russie/Chine de l'autre), ce n'est qu'une
question de temps avant que l'affrontement se produise.


Contrairement a 1914 , il ne faudra pas mettre dos a dos les 2 blocs, car du cote de la Russie et de la Chine, du fait de leur position inferieure vis avis des Americaneuros, la lutte pourra tres
certainement prendre la forme de lutte de liberation nationale , et du fait de leur passe historique socialiste, se transformera tres naturellement en une lutte anti-capitaliste et
un retour aux glorieux jours du socialisme en accomplissant un 1991 a l'envers en Russie et un 1978 a l'envers en Chine.


Il ne faut pas souhaiter la 3eme guerre mondiale US/UE Vs Russie/Chine bien sur, mais si et quand elle se produira alors il faudra bien profiter de l'occasion, comme le firent
magistralement Lenine et Staline. En anglais on appele ca "the perfect storm".

GQ 27/10/2014 21:33


Le regret de l'URSS, c'est le regret de la protection sociale, mais aussi celui de la fierté nationale, de la tranquillité, et n'en déplaise aux écolos, la qualité de la vie.

GQ 25/12/2013 13:31


le socialisme c'est comme la paix, on reconnait l'étendue de ses bienfaits quand on en est privé.

imbert olivier 04/11/2015 15:25

jles regrets et nostalgie ont une base objective dans le mode de production;..mais il ne faut pas craindre à travers la cei le retour de la science soviétique, y compris militaire.