Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

Confrontée à une menace existentielle, la Russie a renversé la table et défié l'Empire

20 Avril 2022 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Impérialisme, #Qu'est-ce que la "gauche", #Russie, #Ukraine, #États-Unis, #l'Europe impérialiste et capitaliste, #Royaume-Uni, #GQ

"Pas un pas en arrière" , ordre 227 à l'Armée Rouge au commencement de la bataille de Stalingrad

"Pas un pas en arrière" , ordre 227 à l'Armée Rouge au commencement de la bataille de Stalingrad

Rédigé le premier mars, toujours d'actualité :

Au premier jour de mars il parait clairement que la phase de la guerre qui s'est déclenchée en Ukraine avec l'opération militaire russe le 24 février n'engage pas que la Russie et le régime ukrainien.

La guerre en Ukraine ouverte ou larvée remonte au coup d'État du Maidan à Kiev en 2014. L'engagement direct de l'armée russe n'a encore que 6 jours, et n'a pas encore "démilitarisé et dénazifié l'Ukraine" selon ses objectifs proclamés mais malgré le soulagement prématuré qui s'exprimait hier dans les médias et les chancelleries impérialistes il faut garder en tête qu'on ne peut pas sécuriser un pays de 600 000 km² et de 40 millions d'habitants en quelques jours.

Contrairement à ce que croyaient la plupart des observateurs, dont moi-même, jusqu'au 24 février, il est de plus en plus clairs que les deux camps se sont préparés au conflit bien en amont.

L'UE, l'OTAN, et donc la France sont maintenant belligérants à tous les niveaux, sauf envoi officiel de troupes. Les Russes se battent donc en Ukraine contre une coalition de tout le monde occidental.

Le plan de résistance des autorités fantoches dont Zelinsky n'est que la façade consiste à exploiter le fait que la Russie ne peut pas s'aliéner complètement la population ukrainienne si elle veut réussir un changement de régime et doit donc épargner au maximum les populations civiles. Les troupes ukrainiennes officielles qui restent fidèles au régime, et les éléments fascistes incontrôlés et les criminels sortis des prisons et armés vont donc tenter d'imiter les jihadistes d'Alep : répandre le chaos, et se fortifier à l'intérieur de zones urbaines habitées, pour utiliser la population civile comme bouclier et utiliser l'image des victimes pour leur propagande, élément central pour le façonnage de l'opinion publique des pays occidentaux, en pleine Union sacrée jaune bleue.

ils comptent aussi sur l'assistance occidentale à tous les niveaux pour tenir le plus longtemps possible en espérant décourager les Russes par la durée du conflit et pour être exfiltrés et indemnisés en cas de défaite.

On peut s'attendre à une très dure bataille pour le chaudron de Mariopoul où sont concentrés beaucoup de fascistes, le bataillon Azov et les miliciens de Pravy Sector.

Tout dépend donc de la détermination finale des Russes qui disposent sur le théâtre de guerre ukrainien d'un avantage écrasant en terme de force militaire pure mais qui doivent l'utiliser avec prudence. Cet aspect des choses ne pourrait se modifier qu'en cas d'entrée directe en guerre des Occidentaux à partir de la Pologne et des Pays Baltes, notamment par une attaque sur l'enclave de Kaliningrad. C'est cela je pense qui explique l'annonce de la mise en alerte de la force de dissuasion russe.

Un telle intervention pourrait aussi comporter des actes de piraterie à l'encontre de navires ou d'avions russes. L'attaque globale contre les avoirs russes déterritorialisés est de cet ordre.

L'affaire peut durer assez longtemps parce qu'une victoire russe probable en Ukraine centrale ne terminerait pas forcement la guerre car l'Occident qui a déjà choisi pour ses protégés la politique du pire soutiendra peut-être dans ce cas un réduit Galicien, dans les régions occidentales adossées à la Pologne, qui sont les plus hostiles à la Russie historiquement, et le berceau de la renaissance nazie dans le pays depuis l'indépendance de 1991.

L'escalade ubuesque des sanctions, le verrouillage total du débat politique sur la paix et la guerre dans les pays occidentaux,  et la tentative d'ostracisation mondiale de la Russie vont sans doute renforcer sa détermination : son entrée en guerre s'explique par l'analyse de l'expansion de l'OTAN comme menace existentielle et la réaction hystérique de cet ensemble impérial qui sent que son hégémonie mondiale est soudain défiée militairement à une échelle sans aucun précédent depuis plusieurs siècles ne fait que confirmer cette analyse. Si les combats ne cessent pas dans quelques jours la seule option qui restera pour la Russie sera la victoire totale en Ukraine, et la seule option qui restera à l'Empire Occidental pour l'empêcher sera la guerre ouverte, avec toutes ses conséquences pour l'humanité.

Ce n'est plus le moment pour les forces de progrès et pour la gauche occidentale de larmoyer sur le thème "quelle connerie la guerre", de se cacher derrière des linges jaunes et bleus et de renvoyer dos à dos "deux impérialisme"; il n'y en a qu'un. La Russie officielle a beau être capitaliste et réactionnaire, elle n'est pas sur le sentier de la guerre pour dominer le monde et l'initiative stratégique fulgurante de son gouvernement de droite autoritaire et conservateur est soutenue par son opposition communiste, la seule force politique qui ait quelque légitimité électorale dans le pays.

La dénazification de l'Ukraine les communistes en rêvaient, Poutine l'a commencé.

Les pays de l'OTAN, de leur coté qui ont lentement construit et à grand frais une "anti-Russie" en Ukraine depuis 1991 sont impériaux de manière de plus en plus ouverte, unitaire et déterminée, car ils se rendent compte que leur suprématie militaire sur le reste du monde est menacée à court terme.

Par une ruse de l'histoire, le réactionnaire anticommuniste Poutine est devenu l'agent d'une possible défaite majeure de l'impérialisme colonialiste et suprématisme et d'une possible renaissance du socialisme dans son propre pays où le capitalisme sera ébranlé jusqu'aux fondements par la violence des sanctions économiques.

Le reste du monde, l'Afrique, la Chine, observent avec attention le cours des événements et sont très éloignés de prendre parti contre la Russie

GQ 1er mars 2022

 

 

Partager cet article
Repost1
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B
Réponse à Jacques Freychet<br /> <br /> Ce conflit est une affrontement impérialiste ( tel que décrit par Lénine dans son livre L’impérialisme stade suprême du capitalisme ) et Mr Poutine ne fait pas le ménage MAIS défend la liberté de l'impérialisme russe  à  tailler allègrement des croupières à son rival américain.   <br /> <br /> Et la seule issue pour les peuples du continent Russe ( et de la France) c’est la  renaissance du mouvement communiste bolchévik afin de faire triompher la révolution prolétarienne qui abolira la propriété privée des moyens de production et d’échanges.  
Répondre
G
Les occidentaux ont peur que les chinois se lancent dans une offensive sur Taïwan, c’est la raison pour laquelle ils ne bougent pas mais envoient des armes qui risquent de tomber entre les mains des russes.<br /> <br /> Mariopoul ? J’ai eu entre les mains des cartes de l’Ukraine (que je peux t’envoyer), qui indiquent que toute les zones frontières autours de la Russie depuis Mikolaïv et jusqu’aux environs de Jytomyr, Kiev (+/- exceptée) ont prises ; une sorte d’immense croissant en C inversé : Ɔ.<br /> <br /> Tenter d'imiter les jihadistes d'Alep ? Rappel : Beaucoup de terroristes ont quitté la Syrie, déjà du temps de Valls, il refusait de vérifier si les passeports des réfugiés avaient été volés par Daes’h dans les préfectures (lors de l’offensive éclair de juin 2014), bien que la Syrie ait donné leurs numéros aux occidentaux. Bien sûr qu’en réalité, nos préfectures et nos services secrets vérifiaient … secrètement et que donc la plupart sont déjà dans de nombreux pays européens comme la France, et mobilisables, en échange de la complicité du pouvoir.<br /> On parle de 80.000 personnes venus en Ukraine combattre les Russes, bien que le chiffre soit surement surmultiplié, il doit y avoir beaucoup de terroristes dans le lot.<br /> <br /> Les médias laissent souvent entendre ou disent un gros mensonge, la Russie est isolée : Non, la Russie n’est pas isolée :<br /> Il y a de nombreux pays qui soutiennent la Russie, jusqu’au conseil de sécurité de l’ONU, soit activement, soit en refusant de prendre position : en particulier, mais pas que ; les ennemis que les USA et l’OTAN veulent attaquer depuis ces dernières années : CHINE, IRAN, VENEZUELA, CUBA, CORÉE DU NORD, LA BIÉLORUSSIE, LE KAZAKHSTAN, LE BRÉSIL, LA SYRIE, LE MEXIQUE (°) , ISRAËL (*) ; ET LES AFRICAINS doivent voir d’un bon œil les nouveaux déboires occidentaux après l’Afghanistan et les échecs répétés de Macron dans l’ancien empire français d’Afrique…<br /> <br /> Rappel : Les membres de l’OTAN essaient d’intégrer la Géorgie et l'Ukraine, dès le sommet de Bucarest en 2008. Mais cela est réitéré dans le communiqué publié par les chefs d'État et de gouvernement participant à la réunion du Conseil de l'Atlantique Nord tenue à Bruxelles le 14 juin 2021. C’EST DE LÀ PEUT-ỆTRE QU’EST VENUE L’INQUIÉTUDE DE POUTINE.<br /> <br /> (°) RC Le Mexique écarte toute sanction antirusse et s'oppose à la «censure des médias de Russie»<br /> https://francais.rt.com/international/96677-mexique-ecarte-toute-sanction-anti-russe-oppose-censure-medias-russie<br /> <br /> (*) Un cas particulier intéressant Israël.<br /> Au lendemain de l’élection présidentielles ukrainienne d’avril 2019, de nombreux journaux étrangers dans les pays anglo-saxons, et aussi tout particulièrement la presse israélienne, s’étaient bruyamment réjouis de l’élection de Zélensky ; ils ne cachaient nullement qu’il était juif. Même en France, certains comme l’Express ont repris l’info : « Ukraine : Zélensky, président juif au "pays des pogroms" » ; il ne parlait pas du pogrom des syndicalistes d’Odessa du 2/5/14 que la presse a censuré, mais de la guerre 39-45 ! Et l’Express de continuer dans le chapeau… « L’Ukraine va être dirigée par un président juif non pratiquant ». Source :<br /> https://www.lexpress.fr/actualites/1/monde/ukraine-zelensky-president-juif-au-pays-des-pogroms_2074418.html<br /> Or contrairement à tout ce qu’on pourrait croire, avec un pays aussi inféodé et allié à l’occident, ISRAËL A FAIT DES TAS DE CONTORSION ; I24 PARLE MỆME DE CHORÉGRAPHIE pour soutenir le moins possible les occidentaux !<br /> L’Ambassadeur en personne Gilad Erdan n’a pas eu le droit de parler ni à l’ONU ni aux journalistes, de peur qu’il ne s’en tienne pas au strict message de son gouvernement !... Mais surtout donner ainsi une moindre importance aux propos tenus ! ! !<br /> C’est l’ambassadrice adjointe qui a été désignée !... pour condamner du bout des lèvres l’intervention russe. Elle a expliqué que des liens profonds unissent l’Ukraine aux 2 parties, et a proposé de contribuer aux efforts diplomatiques.<br /> https://www.i24news.tv/fr/actu/conflit-en-ukraine/1646167533-onu-israel-condamne-l-invasion-russe-mais-pas-par-la-voix-de-son-ambassadeur<br /> N.B. 1 : Contrairement à ce que l’on pourrait croire, Israël n’est pas membre de l’OTAN, ni d’aucun partenariat (contrairement à la Turquie par exemple).<br /> N.B. 2 : Ne pas oublier qu’Israël massacre régulièrement ses voisins, les Palestiniens, voir les Syriens, Iraniens, ou autres, sans être inquiété par la communauté internationale. Donc Israël va être obligé de cesser ses massacres un certain temps pour ne pas être mis au ban de a communauté internationale, au moins en apparence ! ! ! Une catastrophe… pour ses dirigeants !<br /> N.B. 3 : Israël a d’abord rejeté tout immigré venant d’Ukraine, maintenant elle autorise des entrées au compte goutte, et au 1er degré, c'est-à-dire que cela ne peut être EXCLUSIVEMENT QU’ENTRE PARENTS ET ENFANTS, dont l’un d’eux est déjà citoyen israélien ; cela ne peut donc pas être au 2ème degré (frère et sœurs ou grands parents et petits enfants), et il s’ajoute d’autres conditions<br /> https://www.rfi.fr/fr/europe/20220302-guerre-en-ukraine-ukrainiens-juifs-ou-non-juifs-isra%C3%ABl-fait-le-tri<br /> Les polonais qui ont commis des pogroms ces derniers jours à la frontière et dont les Biélorusses ont été accusés, refusent beaucoup de réfugiés, s’ils ne sont pas blancs ! Bien sûr les gouvernements complices des nazis de l’Euro-Maïdan, jurent leurs grands dieux que ce n’est pas vrai.<br /> https://www.france24.com/fr/europe/20220228-exode-%C3%A0-la-fronti%C3%A8re-ukraine-pologne-ils-nous-refoulent-juste-parce-qu-on-est-noirs
Répondre
G
Conseil de sécurité de l'ONU sur l'Ukraine : abstentions de la Chine, de l'Inde et des Émirats Arabes Unis.<br /> Le texte a été rejeté en raison du veto de Moscou. La Chine accuse l’impérialisme occidental, l’Inde a été félicitée par la Russie, et pour les EUA, c’est la surprise ! ! !<br /> https://www.lesechos.fr/monde/afrique-moyen-orient/au-conseil-de-securite-de-lonu-le-non-alignement-strategique-des-emirats-arabes-unis-1389911<br /> «Nous apprécions grandement la position indépendante et équilibrée de l’Inde lors du vote au Conseil de sécurité de l’ONU», a tweeté samedi l’ambassade de Russie en Inde, saluant le «partenariat stratégique spécial et privilégié» entre les 2 pays.<br /> https://www.journaldemontreal.com/2022/02/27/la-russie-felicite-linde-pour-son-abstention-lors-du-vote-sur-lukraine-a-lonu<br /> § Remarque : Les étudiants indiens qui fuient les combats sont rejetés à la frontière polonaise, … comme l’étaient les syriens il y a quelques mois… et les médias de la pensée unique accusaient les biélorusses et innocentaient les racistes, on voit bien là qui sont les coupables et les menteurs ! ! !
B
 En réponse à Minerve !!!!!!!!!!!!<br /> <br /> A bon, Mr Poutine serait un patriote !!!!!!!!!<br /> <br /> Le confort des peuples, aussi bien du continent russe que le confort du peuple Ukrainien, c’est le cadet des soucis de Mr Poutine et autres capitalistes !!<br /> <br /> Mr Poutine et ses services ont conclu de l'attitude agressive extrême des USA/ OTAN que la Russie capitaliste allait faire face, à plus que brève échéance, à une attaque des forces mortelles de l’OTAN !!!! d’où l’initiative de Mr Poutine. <br /> <br /> La crise que nous vivons n'est pas de l'ordre de la morale comme les merdias voudraient nous le faire croire (le bien contre le mal, fable classique pour justifier le massacre de millions de gens).<br />  Le système de l'économie capitaliste fondée sur la propriété privée des moyens de production et d'échange est le seul responsable. D'un côté un enrichissement exponentiel de quelques individus ou groupes, de l'autre des milliards d'êtres humains traités comme du bétail.<br /> <br /> Cette campagne militaire russe, n’est absolument pas un acte hautement patriotique !!!!! MAIS la matérialisation d’ une confrontation impérialiste à mort pour l'hégémonie des parts de marché juteux !!! ( les ricains font le forcing pour vendre leur gaz liquéfié issu du schiste, qui sera vendu au prix hyper fort et bien sûr, au détriment des prolétaires et populations qui tentent de survivre vaille que vaille !!!!! Relire sans faute le petit livre de Lénine «  L’impérialisme, stade suprême du capitalisme » !!!!!!!!!!!!!!<br /> <br /> Quant au fait que Mr Poutine se justifie en clamant que l’un des objectifs de cette confrontation des impérialismes rivaux est la dénazification du gouvernement Ukrainien et de son armée, il faut vraiment être niais pour y croire.<br /> <br /> Tout d’abord les discours de Mr Poutine aux peuples de la Fédération de Russie sont une attaque hystérique anti communiste et anti soviétique, tout comme les discours de Hitler et ses copains assassins qui appelaient à exterminer les communistes bolchévik Soviétiques !!!! il ne faut pas s’en étonner car le modèle préféré auquel se réfère Mr Poutine est Yvan Ilyin, un philosophe conservateur extrêmement réactionnaire, qui a fui en Europe après la révolution d’Octobre 1917 !! Ilyin était l'idéologue d'une organisation telle que le ROVS, qui recrutait des volontaires pour le soi-disant "Corps russe" - une formation de fascistes russes nazis qui a combattu aux côtés du Troisième Reich. Ilyin a ouvertement chanté le fascisme et les régimes fascistes, et son rêve chéri était la destruction de l'URSS qu’il désignait sous le vocable «  infection rouge »<br /> <br /> Mr Poutine s’incline annuellement devant la tombe de ce nazi !! tout comme Mitterand s’inclinait et fleurissait la tombe du traître Pétain !!!!! Et le drapeau de l’actuelle Russie capitaliste est le sinistre drapeau du traître Vlassov !!!!! Et de très nombreux monuments glorifiant les combattants bolchévik et soldats de l’Armée Rouge sont OFFICIELLEMENT DETRUITS et remplacés par des monuments glorifiant des fascistes russes ayant combattus aux côtés des Atamans et autres russes blancs et du 3ème Reich nazi.<br /> <br /> Donc, en évaluant les objectifs de cette guerre il faut, surtout, garder à l’esprit qu’il s’agit d’une confrontation impérialiste à mort et que le prétexte de dénazification est un slogan pour les imbéciles heureux.<br /> <br /> Je suggère la lecture attentive du livre de l’historienne Annie Lacroix Riz «  Le Choix de la défaite » qui remet les pendules à l’heure.
Répondre
F
A Berthe et à tous ceux qui n'ont rien voulu voir:Tout à fait d'accord avec Minerve en outre vous n'avez rien compris au film qui se déroule sous vos yeux. Le choix de la défaite (cf Lacroix riz) c'était laisser le champ libre aux nazis pour se lancer à l'est pour abattre l'Union Soviétique aujourd'hui bis répetita mais pour garantir la main mise de l'impérialisme occidental sur les ressources humaines et minérales de la planète pour de e plus grands profits pour les transnationales financières et économiques Poutine s'y oppose et tente de faire le ménage en Ukraine, ce que nous devrions faire également chez-nous sinon les plus jeunes d'entre-nous n'auront rien à espérer et les génération futures condamnées à l'esclavage encore moins.
J
Une analyse très pertinente comme toujours. C'est tout à votre honneur de le reconnaitre, on l'avait pas vue venir cette guerre, en même temps c'est un peu le principe de l'attaque surprise.
Répondre
M
Entièrement d'accord. Même si Poutine n'est pas un révolutionnaire, il s'avère être un bourgeois patriote qui, à la différence de notre oligarchie de larbins otanisés, a défendu son pays. Il a tranché dans le vif et a peut-être même opté pour la solution la moins tragique pour tout le monde en envahissant globalement l'Ukraine. L'option est militairement pertinente et si elle réussit, elle aura évité des combats qui se seraient éternisés à la frontière du Donbas et qui ne règleraient rien à l'avenir. Nous verrons si la tentative d'extirper l'hydre fascistoïde réussira. Dans l'immédiat, c'est ce que l'on peut souhaiter de mieux. Notons l'aspect terrifiant de la situation : un atlanto-sioniste au pouvoir à Kiev, appuyé par des néo-nazis encensés par les "démocraties" auto-proclamées occidentales! Triomphe posthume d'Hitler en Ukraine?! Espérons que non...
Répondre