Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

Loukachenko rencontre les réfugiés qui transitent par son pays et leur parle

29 Novembre 2021 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Europe de l'Est, #l'Europe impérialiste et capitaliste, #Positions, #Ce que dit la presse, #GQ

Loukachenko rencontre les réfugiés qui transitent par son pays et leur parle

Bruno DRWESKI nous a envoyé les propos de Loukachenko devant les réfugiés, à Grodno, en Bielorussie près des frontières polonaise et lituanienne.

(avec traduction de GQ)

...Some of you, believing Western propaganda, are looking for a better life there. Probably, life is better there than in the place you came from. But the worst thing, as I understand (there are a lot of kids here, about 300-400, and the same number of women), is that you, adults, do not see a future for your children in your homeland. Each of you would like your children to get a decent education and a decent job,” the Belarusian leader said.  “In a word, there are all kinds of people here. But you have one big common problem: you are experiencing a very difficult situation. I am sure that this is temporary,” the head of state added. He noted that many representatives of the Western community and journalists are present at his meeting with refugees. “Let them know that we, Byelarusians, including the president of Byelarus, will do everything as you wish, even if it is bad for Poles, Latvians and someone else. We will do what you want us to do,” the president said.... Belta
 

« Certains d’entre vous, croyant en la propagande de l’Occident, sont la recherche d’une vie meilleure là-bas. Probablement, la vie est meilleure là-bas que dans les lieux d’où vous venez. Mais le pire, si je comprends bien, (il y a ici beaucoup d’enfants, environ 300 – 400, et le même nombre de femmes), est que vous, les adultes, vous ne voyez pas de futur pour vos enfants dans votre patrie. Chacun d’entre vous aimerait que ses enfants obtiennent une bonne éducation et un bon travail. » a déclaré le dirigeant Biélorusse. « En un mot, il y a ici toutes sortes de gens. Mais vous avez tous le même gros problème : vous vivez une situation très difficile. Je suis sûr que ce n’est que temporaire » a ajouté le chef d’État. Il a remarqué la présence à cette rencontre avec les réfugiés de nombreux représentants de la communauté occidentale et de journalistes. « Dites leur que nous, les Biélorusses, et cela inclut le président de la Biélorussie, nous ferons tout ce que vous souhaitez, même si ce n’est pas bon pour les Polonais, les Lituaniens, ou pour quelqu’un d’autre. Nous ferons ce que vous voudrez que nous fassions » a déclaré le président... Agence Belta

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article