Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

Dossier de "Tribune marxiste léniniste" sur la résistance au coup d'État en Biélorussie

27 Août 2020 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Europe de l'Est, #lutte contre l'impérialisme

 

 
Plus de deux semaines, déjà, après avoir réussi à lancer une partie de la jeunesse biélorusse dans les émeutes « postélectorales », l’opposition prétend maintenant mener une « révolution pacifique ». Après avoir appelé à une « généralisation » des grèves, elle constate en fait leur échec total en termes de perturbation de la production et le caractère purement « symbolique » des prétendus « comités de grève » qui ne font, dans la plupart des cas, que de l’agit-prop aux portes des usines, et pour des grèves illégales, car politiques, et sans écho réel.

Alors que la loi biélorusse prévoit le vote de la grève à bulletin secret et à la majorité des deux-tiers, soit 66% des voix des ouvriers. C'est-à-dire, pourtant, encore en dessous des 70 à 90% de soutiens que l’opposition revendique maintenant parmi la population… !
 
Pourquoi l’opposition ne tente-t-elle pas d’imposer comme première revendication le vote de la grève dans les entreprises ? Pourquoi, sinon parce qu’elle ne peut que constater son échec dans sa tentative d’entraîner également, après la jeunesse, une partie au moins significative de la classe ouvrière ?
 
En réalité le passage à la « révolution pacifique » lui a été simplement imposé par un rapport de forces politiques réel insuffisant pour créer un nouveau « Maïdan » au Bélarus.

Mais désormais plus que jamais sous la pression de ses « parrains » occidentaux elle ne peut encore « lâcher le morceau » sans avoir bu le calice jusqu’à la lie… Les rapaces de tous côtés qui entendaient dépecer le Bélarus espèrent encore pouvoir compter sur un « pourrissement » de la situation, et sur la division de la population, que ce conflit a malheureusement généré.
En termes de popularité, l’État biélorusse a donc payé le prix pour une éradication rapide de toute base possible d’un « Maïdan biélorusse », même si, comme on le voit aujourd’hui, ce prix est relatif et très loin de ce qu’avancent les médias occidentaux qui sont le soutien essentiel de l’opposition, avec, en renfort, une bonne partie de la presse russe, œuvrant pour le compte des oligarques, à l’affût d’une « compradorisation » du Bélarus, style « années 90-Eltsine ».
 
Au Bélarus, un des rares pays a avoir refusé l’instrumentalisation politique et financière de l’épidémie Covid-19, la réalité est, en toutes choses, loin du spectacle médiatique que l’on nous en donne en Occident, avec l’espoir de cautionner le dépeçage pseudo « démocratique » de ce courageux petit pays.
 
 

 
*************
 
Une étude détaillée des raisons du passage du stade "émeutes nocturnes" au stade "révolution pacifique":
 
 
 
 
 
 
 
 
AUTRES ACTIONS DE LA RÉSISTANCE >>>
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
*****************
 
*******
 
 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article