Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Réveil Communiste

Lettre de Jean-Luc Mélenchon aux militants communistes

16 Décembre 2016 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Élections, #Qu'est-ce que la "gauche", #élection 17

En ligne le 28 novembre 2016


"Je remercie les adhérents du Parti Communiste français pour leur vote franc et clair en faveur de ma candidature à l’élection présidentielle de 2017. Je suis heureux de retrouver dans le combat commun tant de ces femmes et ces hommes qui sont au cœur de toutes les luttes sociales de notre pays. Je ressens comme un honneur le soin qu’ils me confient de nouveau de marcher en tête de cordée.
Je sais de quel intense débat ce vote est le résultat. Je sais que les points de vue en présence jouissaient d’une égale cohérence et dignité. Je veux donc féliciter les communistes pour leur capacité à l’avoir mené et conclu franchement.

J’ai compris que le PCF souhaitait mener une campagne autonome et que son adhésion à ma candidature ne signifiait pas une demande d’’intégration au cadre large de « La France insoumise ». J’en donne acte aux communistes. Cela me convient parfaitement. Je me mets à leur disposition ainsi que toute notre équipe de campagne pour entendre les propositions de partage du travail à accomplir dans la rude campagne qui nous attend.

Ensemble nous aurons, chacun par nos moyens, la tache de convaincre le grand nombre de se rassembler. Nous lui proposons le bulletin de vote pour ouvrir un chemin nouveau. Je veux dire à tous que je crois la victoire possible. Je sais que nous sommes capables de fédérer les aspirations de notre peuple. Autour du programme « L’avenir en commun », nous pouvons libérer les réserves inouïes de l’implication populaire. Et toute la force de notre volonté de mettre un terme aux prédations sur l’être humain et la nature que contient la finance de notre temps. jlm"

 
 

Partager cet article

Repost 1

Commenter cet article

guet michel 14/01/2017 15:24

J'ai été fort intéressé par votre débat avec M E Todd car il me semble se situer au coeur des

guet 14/01/2017 11:27

1problèmes que se posent les démocrates pour adhérer aux idées découlant du marxisme, car c’est bien Marx qui a analysé et décrit les mécanismes de l’économie capitaliste qui sont la cause inéluctable de tous les maux qui frappent nos sociétés . tels que le chômage chronique, l’accumulation des richesses par un petit nombre , les guerres à odeur de pétrole jusqu’aux crises économiques Cette analyse est largement partagée par les citoyens mais, par contre les points de vue divergent et même s’opposent quand il s’agit de s’affranchir du pouvoir capitaliste et du système économique qu’il impose et de mettre en place un nouveau système..

. D’un côté nombre de gens, soit parce qu’ils sont directement bénéficiaires, grâce à une situation privilégiée , soit parce qu’ils pensent utopique de croire que le capital mondialiste puisse se laisser convaincre (ou contraindre) d’abandonner ses positions et ne fasse pas appel à une réaction solidaire internationale..
Il n’est qu’è voir combien un certain Fillon, archétype de l’idéologie capitaliste, peut mettre de hargne pour défendre cette doctrine, et pour se rendre compte que l’opposition serait virulente
Beaucoup également sont résignés et manquant d’une vision sur ce qui pourrait changer concrètement pour eux dans la vie auraient l’impression de prendre des risques en franchissant le pas et en rejoignant les courants de gauche démocratique
M Todd fait partie , me semble t-il, de cette catégorie puis qu’ il ne préconise pas l’intervention de l’état sur l ‘oligarchie financière, mais croit possible de n’agir que sur les agents de la production.

Dans un autre groupe, dont vous faites partie , figurent ceux qui considèrent qu’il est obligatoire que l’état , démocratiquement élu, reprenne la pouvoir sur les grandes fonctions économiques afin donc de pouvoir agir sur les décisions des grandes entreprises et des grands centres de décisions financiers et donc sur le système bancaire en reprenant le pouvoir de battre monnaie.;

Pour atteindre une majorité électorale il est indispensable pour convaincre les électeurs qui s’ intéressent à l’économie ( surtout dans les classes moyennes) et qui cherchent à comprendre de leur exposer de maniéré plus explicite les mesures que vous envisagez . Il ne semble pas suffisant de leur dire qu’il appartiendra à la future assemblée de le définjr sur la base d’une nouvelle constitution
Il faudrait au moins donner les grandes options à prendre :
Devenir des banques ? , nationalisations ?
. Attitude de l’état vis à vis de la bourse ?,
Relations avec la banque européenne et la création de la
monnaie ?
Rester dans la zone euro ou non ?
Comment contrôler les actions des grands groupes
Internationaux industriels ou de l’électronique ?
Faut-il admettre les régles sur l’équilibre budgétaire ?
Comment assurer le contrôle des élus comme vous le
proposez à juste titre ?
Ne faudrait il pas une institution du type conseil
constitutionnel pour contrôler le pouvoir exécutif et
éviter les déviations qu’a connues l’histoire ?
Les réponses à ces questions me paraissent indispensables pour convaincre les hésitants et les abstentionnistes et déclencher un mouvement d »opinion
2* Le programme agricole au sens large mériterait une plus grande attention
C’est en effet un sujet d’importance stratégique , non seulement pour
son rôle de production de denrées assurant l’indépendance alimentaire, mais aussi de matières premières pour l’industrie ,,ainsi que la place considérable qu’elle occupe dans l’écosystème terrestre, et comme espace de vie , d’ habitat et de loisirs . .
Mais cette agriculture va très mal, ses principaux acteurs qui font vivre le monde rural , de crise en crise sont en diminution inquiétante , car ils ne gagnent plus leur vie. Leor départ entraine la dépopulation , puis la fermeture des services publics et des commerces et les activités productrices se regroupent de plus en plus en milieu urbain .accentuant les méfaits les coûts et les désordres sociaux des concentrations urbaines
Il est indispensable de concevoir une politique rationnelle planifiée d’aménagement rural prenant en compte tous les aspects indissociables.
D’une part l’agriculture productrice , en reconnaissant dés le départ qu’il est aberrant de soumettre les produits agricoles à la concurrence internationale tellement les conditions de production varient d’une région el d’une année à l’autre il n’est pas sérieux de laisser le marché décider des prix et des localisations . Les Etats doivent réguler les prix en tenant compte de plusieurs paramètres d’une part permettre aux autochtones de bénéficier d’un niveau de vie satisfaisant avec un mécanisme de prévision des quantités produites et de régulation des quantités mises en vente . Un mécanisme d’intervention pour corriger les écarts de production, comme l’écoulement des excédents ou une assurance en cas d’accident climatique
. Une sorte de revenu minimum garanti devrait pouvoir être mis au point pour éviter les faillites et la disparition de nombreuses fermes
Bien sûr l’utilisation de procédés biologiques la réduction des traitements chimiques , la recherche de la qualité devraient être encouragés. C’est donc une profonde révision de la PAC qui est mécessaire.
La grande diversité de nos régions agricoles permet une large variété de cultures dont beaucoup fournissent des produits haut de gamme mondialement réputés tels que nos vins et nos fromages que le système des appellations permet de valoriser et qui contribuent à la réputation de notre gastronomie , atout important pour l’exportation et le tourisme

En matière d’aménagement rural des programmes de développement économique, à l’image de ce que furent les contrats de pays , doivent être élaborés au niveau des pays c ‘est à dire à l’échelle des bassins de vie où les habitants ont des besoins , des désirs communs et se sentent ainsi concernés . Le maintien des services publics et la desserte par tous les moyens de communication doit être une réalité. En matière d’ urbanisme pour la recherche d’une amélioration des conditions de vie ; une évolution des conceptions de la localisation de l’ habitat en relation avec les activités industrielles devrait être encouragée . Dans les grands projets d’urbanisme devrait être préconisée l’étude d’une alternative au tout urbain t souvent
source de mains déboires Au siècle du numérique les distances ne sont plus les mêmes et chacun doit faire sa petite révolution cérébrale .
En tous les cas invoquer la rentabilité pour juger de l’intérêt de la desserte d’un village devrait être interdit , de même que la suppression du bureau postal
La désertification rurale n’a que rarement été vraiment prise en considération par les derniers gouvernements même ceux de gauche , le parti socialisme , pas plus que le parti communiste ne sont motivés par la ruralité . Nés dans le milieu ouvrier ils sont formatés en mode urbain et ont du mal à s’intéresser à l’évolution de la campagne , ils croient immuables les paysages , les prairies les espaces boisés les villages avec leur identité architecturale et les châteaux constituant un riche patrimoine envié par tous les visiteurs étrangers.
Par manque de conscience de l’évolution des biotopes sous l’influence humaine , sans vision à long terme c’est à dire sans une planification, l’évolution serait funeste : imaginons par exemple une station de tourisme de montagne avec les anciens pâturages devenus broussailles sans vaches
nj Comté ni Reblochon , ni côte de bœuf ! Ce ne serait plus les mêmes vacances ! Et quelle perte pour les devises du tourisme et pour le patrimoine mondial
La responsabilité des bovins sur le réchauffement climatique par leurs émanations ne semble pas une priorité parmi les mesures à prendre pour le réduire et leur place dans la consommation d’eau dans les élevage


3** Il serait bon que vous indiquiez très clairement les points de divergences que vous avez avec le parti communiste




































N,,Pour M M&lenchon

1* Jai été fort intéressé par votre débat avec E Todd car il me semble se situer au cœur des problèmes que se posent les démocrates pour adhérer aux idées découlant du marxisme, car c’est bien Marx qui a analysé et décrit les mécanismes de l’économie capitaliste qui sont la cause inéluctable de tous les maux qui frappent nos sociétés . tels que le chômage chronique, l’accumulation des richesses par un petit nombre , les guerres à odeur de pétrole jusqu’aux crises économiques Cette analyse est largement partagée par les citoyens mais, par contre les points de vue divergent et même s’opposent quand il s’agit de s’affranchir du pouvoir capitaliste et du système économique qu’il impose et de mettre en place un nouveau système..

. D’un côté nombre de gens, soit parce qu’ils sont directement bénéficiaires, grâce à une situation privilégiée , soit parce qu’ils pensent utopique de croire que le capital mondialiste puisse se laisser convaincre (ou contraindre) d’abandonner ses positions et ne fasse pas appel à une réaction solidaire internationale..
Il n’est qu’è voir combien un certain Fillon, archétype de l’idéologie capitaliste, peut mettre de hargne pour défendre cette doctrine, et pour se rendre compte que l’opposition serait virulente
Beaucoup également sont résignés et manquant d’une vision sur ce qui pourrait changer concrètement pour eux dans la vie auraient l’impression de prendre des risques en franchissant le pas et en rejoignant les courants de gauche démocratique
M Todd fait partie , me semble t-il, de cette catégorie puis qu’ il ne préconise pas l’intervention de l’état sur l ‘oligarchie financière, mais croit possible de n’agir que sur les agents de la production.

Dans un autre groupe, dont vous faites partie , figurent ceux qui considèrent qu’il est obligatoire que l’état , démocratiquement élu, reprenne la pouvoir sur les grandes fonctions économiques afin donc de pouvoir agir sur les décisions des grandes entreprises et des grands centres de décisions financiers et donc sur le système bancaire en reprenant le pouvoir de battre monnaie.;

Pour atteindre une majorité électorale il est indispensable pour convaincre les électeurs qui s’ intéressent à l’économie ( surtout dans les classes moyennes) et qui cherchent à comprendre de leur exposer de maniéré plus explicite les mesures que vous envisagez . Il ne semble pas suffisant de leur dire qu’il appartiendra à la future assemblée de le définjr sur la base d’une nouvelle constitution
Il faudrait au moins donner les grandes options à prendre :
Devenir des banques ? , nationalisations ?
. Attitude de l’état vis à vis de la bourse ?,
Relations avec la banque européenne et la création de la
monnaie ?
Rester dans la zone euro ou non ?
Comment contrôler les actions des grands groupes
Internationaux industriels ou de l’électronique ?
Faut-il admettre les régles sur l’équilibre budgétaire ?
Comment assurer le contrôle des élus comme vous le
proposez à juste titre ?
Ne faudrait il pas une institution du type conseil
constitutionnel pour contrôler le pouvoir exécutif et
éviter les déviations qu’a connues l’histoire ?
Les réponses à ces questions me paraissent indispensables pour convaincre les hésitants et les abstentionnistes et déclencher un mouvement d »opinion
2* Le programme agricole au sens large mériterait une plus grande attention
C’est en effet un sujet d’importance stratégique , non seulement pour
son rôle de production de denrées assurant l’indépendance alimentaire, mais aussi de matières premières pour l’industrie ,,ainsi que la place considérable qu’elle occupe dans l’écosystème terrestre, et comme espace de vie , d’ habitat et de loisirs . .
Mais cette agriculture va très mal, ses principaux acteurs qui font vivre le monde rural , de crise en crise sont en diminution inquiétante , car ils ne gagnent plus leur vie. Leor départ entraine la dépopulation , puis la fermeture des services publics et des commerces et les activités productrices se regroupent de plus en plus en milieu urbain .accentuant les méfaits les coûts et les désordres sociaux des concentrations urbaines
Il est indispensable de concevoir une politique rationnelle planifiée d’aménagement rural prenant en compte tous les aspects indissociables.
D’une part l’agriculture productrice , en reconnaissant dés le départ qu’il est aberrant de soumettre les produits agricoles à la concurrence internationale tellement les conditions de production varient d’une région el d’une année à l’autre il n’est pas sérieux de laisser le marché décider des prix et des localisations . Les Etats doivent réguler les prix en tenant compte de plusieurs paramètres d’une part permettre aux autochtones de bénéficier d’un niveau de vie satisfaisant avec un mécanisme de prévision des quantités produites et de régulation des quantités mises en vente . Un mécanisme d’intervention pour corriger les écarts de production, comme l’écoulement des excédents ou une assurance en cas d’accident climatique
. Une sorte de revenu minimum garanti devrait pouvoir être mis au point pour éviter les faillites et la disparition de nombreuses fermes
Bien sûr l’utilisation de procédés biologiques la réduction des traitements chimiques , la recherche de la qualité devraient être encouragés. C’est donc une profonde révision de la PAC qui est mécessaire.
La grande diversité de nos régions agricoles permet une large variété de cultures dont beaucoup fournissent des produits haut de gamme mondialement réputés tels que nos vins et nos fromages que le système des appellations permet de valoriser et qui contribuent à la réputation de notre gastronomie , atout important pour l’exportation et le tourisme

En matière d’aménagement rural des programmes de développement économique, à l’image de ce que furent les contrats de pays , doivent être élaborés au niveau des pays c ‘est à dire à l’échelle des bassins de vie où les habitants ont des besoins , des désirs communs et se sentent ainsi concernés . Le maintien des services publics et la desserte par tous les moyens de communication doit être une réalité. En matière d’ urbanisme pour la recherche d’une amélioration des conditions de vie ; une évolution des conceptions de la localisation de l’ habitat en relation avec les activités industrielles devrait être encouragée . Dans les grands projets d’urbanisme devrait être préconisée l’étude d’une alternative au tout urbain t souvent
source de mains déboires Au siècle du numérique les distances ne sont plus les mêmes et chacun doit faire sa petite révolution cérébrale .
En tous les cas invoquer la rentabilité pour juger de l’intérêt de la desserte d’un village devrait être interdit , de même que la suppression du bureau postal
La désertification rurale n’a que rarement été vraiment prise en considération par les derniers gouvernements même ceux de gauche , le parti socialisme , pas plus que le parti communiste ne sont motivés par la ruralité . Nés dans le milieu ouvrier ils sont formatés en mode urbain et ont du mal à s’intéresser à l’évolution de la campagne , ils croient immuables les paysages , les prairies les espaces boisés les villages avec leur identité architecturale et les châteaux constituant un riche patrimoine envié par tous les visiteurs étrangers.
Par manque de conscience de l’évolution des biotopes sous l’influence humaine , sans vision à long terme c’est à dire sans une planification, l’évolution serait funeste : imaginons par exemple une station de tourisme de montagne avec les anciens pâturages devenus broussailles sans vaches
nj Comté ni Reblochon , ni côte de bœuf ! Ce ne serait plus les mêmes vacances ! Et quelle perte pour les devises du tourisme et pour le patrimoine mondial
La responsabilité des bovins sur le réchauffement climatique par leurs émanations ne semble pas une priorité parmi les mesures à prendre pour le réduire et leur place dans la consommation d’eau dans les élevage


3** Il serait bon que vous indiquiez très clairement les points de divergences que vous avez avec le parti communiste

zorba 01/12/2016 10:35

Attendons de connaître les candidats pour savoir et dire pour qui voter. Entre la droite et la drauche, ça va foisonner mais dans les autres niches également, NPA, LO, Phi et dissidents PcF ou écolos bobos peuvent offrir des votes alternatifs, une fois à droite, une fois à gauche.
Bien sur, seul le premier tour compte.

Réveil Communiste 01/12/2016 17:14

Voter ça sert à quoi? élire un président. Le seul qui peut être élu sur un programme de gauche c'est Mélenchon. Inutile d'examiner les autres candidats.

SCHILTZ 29/11/2016 15:07

Je ne partage pas avec le vote majoritaire, qui pour moi a
été occulté par pression idéologique. Je ne voterai pas pour JLM ni pour la FI.

Réveil Communiste 29/11/2016 19:31

T'as qu'à voter Fillon direct ça sera plus clair !