Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Réveil Communiste

Mao le plus grand criminel de l'histoire? Ben voyons !

24 Septembre 2016 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Ce que dit la presse, #Front historique, #Chine, #Qu'est-ce que la "gauche", #Théorie immédiate

Mao le plus grand criminel de l'histoire? Ben voyons !

Mao le plus grand criminel de l'histoire? Deux réponses de "maoïstes" qui divergent par leur analyse de la Chine actuelle

1) texte envoyé par Xuan :


L'Obs espère ainsi poursuivre et conclure l'entreprise initiée contre Staline : déconsidérer les dirigeants du mouvement communiste international aux yeux du peuple, pour le décourager de renverser le capitalisme.

Mais les circonstances ont changé.

La charge contre Staline s'effectuait dans une période où l'URSS s'effondrait à cause de la contre-révolution révisionniste, s’appuyant sur la trahison de Khrouchtchev (et sur la complaisance de Robert Hue dans notre pays), conjuguée avec la vague de la mondialisation libérale qui triomphait dans tous les domaines. Dans « Deuxième gauche, réformisme et lutte de classe » Daniel Poncet y consacre un important chapitre "Attaques et défenses du marxisme (1970-2016)", où le Nouvel Obs apparait avec l’Express, la « deuxième gauche », les nouveaux philosophes et le « livre noir du communisme », comme un des gourous du courant idéologique anti stalinien et anticommuniste.

Aujourd'hui la crise mondiale du capitalisme ne faiblit pas malgré l'essor des pays émergents, de sorte que les contradictions des pays impérialistes se font de plus en plus aiguës.
Les tentatives de subversion au Moyen Orient font désormais long feu et les alliances nouées par l'impérialisme US se délitent, tandis que le développement inégal et les rapports d'oppression entre pays impérialistes provoquent des fractures au sein des institutions communes.
L’équilibre militaire et diplomatique bascule au Moyen Orient et l’OTAN ne peut plus compter avec certitude sur la Turquie, acculant la diplomatie française dans les contradictions de son atlantisme forcené.

Le terrorisme fomenté et soutenu par l'impérialisme se retourne contre lui-même, s'alimente du chômage, de la précarité, de l’exclusion, de la délinquance, et provoque de nouvelles fractures morales, communautaristes et religieuses en son sein.

Les contradictions de classe épuisent toutes les solutions réformistes et usent le personnel politique bourgeois, tandis que la classe ouvrière et le peuple relèvent la tête.
L'illusion du passage pacifique au socialisme et de l'Union de la Gauche avec le Parti Socialiste se sont effondrées.

Ce n'est donc plus le socialisme qui est au creux de la vague mais le système capitaliste, aux prises avec une crise inégalée, non seulement économique et sociale, mais politique et idéologique, remettant en cause ses valeurs, sa philosophie et ses institutions.

A l'inverse, et malgré de grandes difficultés dues à la crise mondiale et à l'hostilité des pays impérialistes, la Chine avance vers une prospérité moyenne tandis que les puissances impérialistes déclinent. Continuer de prétendre que la Chine est capitaliste réduirait à néant la critique contre son "communisme". Mais affirmer comme Pierre Haski que Mao est "l'indétrônable timonier" de la Chine ne peut que démontrer la supériorité du socialisme, passé en moins de 70 ans du Moyen Age à l'industrie moderne, à la pointe de la technologie et à une "prospérité moyenne", sans coloniser d'autres nations ni asservir d'autres peuples.

Contrairement à la campagne anticommuniste contre Staline, la campagne anticommuniste contre Mao est lancée alors que le Parti Communiste Chinois n’a jamais déstalinisé Mao Tsétoung, mais au contraire accentue la lutte contre la corruption et remet le marxisme à l’étude.

La campagne anticommuniste de l'Obs et Cie se présente donc dans des circonstances défavorables. Ses outrances et l'absence de démonstration et de preuve la fragilisent.
Au lieu de porter ses fruits, elle risque de jeter la suspicion sur la légitimité de la propagande antistalinienne qui l’a précédée.

La haine hystérique qui anime cette campagne de presse est une haine de classe. La dénoncer et la discréditer constitue pour les communistes un enjeu important à tous points de vue.

2) texte envoyé par "Jo Staline" (pseudo sur FB)

En cette année de commémoration des 50 ans de la Grande Révolution culturelle Prolétarienne il n'est pas étonnant que se manifeste la propagande anticommuniste bourgeoise - elle ne s'essouffle d'ailleurs jamais. "L'OBS" dénonce le camarade Mao Zedong comme "le plus grand criminel de l'Histoire", renvoyant encore cette impérissable image que l'impérialisme veut coller au communisme ; celui d'un système de chaos, de meurtre et de famine.

Camarades prolétaires, il faut toujours s'amuser quand le capitalisme - qui a provoqué les deux guerres les plus meurtrières de l'Histoire de l'humanité, qui à a son compte l'esclavage le plus brutal, le colonialisme, le fascisme et d’innombrables guerres de rapines qui durent encore aujourd'hui, sans compter le pillage des ressources par les monopoles qui prive des millions d'humains de la subsistance la plus élémentaire - il faut toujours s'amuser que ce capitalisme attribueau communisme le plus grand nombre de morts... De plus, bien que je ne sois pas un fan d'Alain Badiou, la réponse qu'il a faite à un intellectuel bourgeois qui le renvoyait aux "millions de morts du communisme" lors d'une émission télé, est digne d'éloge : "Le comptage des morts, c'est le degré zéro de l'analyse politique".

Évidemment pour nous prolétaires l'important n'est pas plus de savoir combien sont morts que "Qui a tué qui ?", "Quelle classe à exercé sa répression contre quelle autre classe ?". Peut on mettre sur le même plan les morts innocents ouvriers et paysans envoyés se faire tuer par les bourgeois dans la première guerre impérialiste mondiale et les bourgeois, koulaks, et autres contre-révolutionnaires exécutés par le pouvoir des Soviets ? Peut on mettre sur le même plan les peuples massacrés et exploités des colonies par l'impérialisme, et les seigneurs féodaux et les capitalistes laquais de l'impérialisme exécutés en Chine populaire ?

Que les bourgeois nourrissent tant de haine pour Mao, c'est tout à fait normal ! Cela n’empêchera pas le prolétariat de suivre les leçons d'un des plus grands révolutionnaires de l'Histoire. La bourgeoisie aimerait bien nous inculquer sa propre peur du communisme, pour faire de nous des moutons inoffensifs. Décidément c'est prendre les prolétaires pour des enfants.

"Dans la société de classe, les révolutions et les guerres révolutionnaires sont inévitables (...) sans elles, il est impossible d'obtenir un développement par bonds de la société, de renverser la classe réactionnaire dominante et de permettre au peuple de prendre le pouvoir. Les communistes doivent dénoncer la propagande mensongère des réactionnaires affirmant par exemple que la révolution sociale n'est pas nécessaire et qu'elle est impossible; ils doivent s'en tenir fermement à la théorie marxiste-léniniste de la révolution sociale et aider le peuple à comprendre que la révolution sociale est non seulement tout à fait nécessaire mais entièrement possible, que l'histoire de toute l'humanité et la victoire de la révolution en Union soviétique confirment cette vérité scientifique."

Mao Zedong, De la contradiction, 1937.

et aussi :

"La guerre est un moyen utilisé dans les conflits de classe. C'est seulement par la guerre qu'on peut éliminer les classes et c'est seulement en éliminant les classes qu'on peut éliminer à jamais la guerre."

Textes mis en ligne sur RC le 22 août 2016

Partager cet article

Commenter cet article

Luniterre 14/09/2016 12:48

D'autres précisions concernant le Grand Bond en Avant:

Dans la version Deng Xiaoping, c'est 70% de causes dues à la mauvaise gestion "humaine", et 30% de causes naturelles.
Dans une version plus ancienne, c'était l'inverse.
Aujourd'hui, il semble que les causes naturelles peuvent être considérées comme secondaires.

Pour mémoire, la récolte de 1958 s'annonçait même comme exceptionnellement bonne. Elle fut essentiellement gâchée et en grande partie perdue du fait du lancement du GBA.

Quoi qu'il en soit, même en estimation "basse" cela laisse la responsabilité directe de plusieurs millions de morts pour les promoteurs du GBA, et Mao en premier, ce qu'il semble avoir reconnu, dans un premier temps, avant que son "autocritique" ne disparaisse sans laisser de traces significatives... Sauf, heureusement, la remise en cause tardive de ce tragique plan.

La leçon, en termes de lois économiques du socialisme, reste à tirer, sauf si l'on considère, évidemment, que l'évolution actuelle de la Chine est encore dans ce champ de considérations, ce qui n'est pas mon cas.

L'étude continue...

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2016/09/08/1949-1960-chine-urss-marx-au-banc-dessai-de-lhistoire-contre-la-wertkritik-3eme-partie/

...et la lutte aussi!

Luniterre

Réveil Communiste 14/09/2016 18:03

Mais en tout cas en Chine la finance, c'est pratiquement la même chose que l'État (au grand déplaisir de l'Occident)

Réveil Communiste 14/09/2016 18:02

Deux théorie plus ou moin compatibles ont cours pour caractériser comme socialiste la Chine actuelle : celle de "l'oiseau dans la cage" ( un capitalisme contrôlé par l'état sans puissance politique) et celle de la "longue nep" (retour provisoire au capitalisme comme en URSS de 21 à 27).

Luniterre 14/09/2016 16:49

Le secteur économique d'état en Chine est déjà devenu minoritaire, et de plus, il est essentiellement contrôlé par le capitalisme financier.

La domination du capital financier en Chine exclut qu'elle puisse être considérée comme socialiste.

En termes de capitalisation boursière, les USA restent largement devant, avec 25 935 Milliards de Dollars (NYSE + Nasdaq, Nov 2015), mais c’est désormais la Chine qui arrive nettement en second, avec 11 050 MD, (Shanghai + Shenzhen + Hong Kong, Nov 2015 ),
loin devant la première place européenne, Londres, qui, peu avant le « Brexit » et la dévaluation de fait de la Livre, pesait encore 6187 MD, incluant Milan, rachetée en 2007. (A noter que le rachat prévu de Francfort ( 1738 MD en Nov 2015) se trouve désormais remis en cause.).
Derrière, Tokyo, avec 4910 MD (Nov 2015), devance encore Euronext (Paris + Amsterdam + Bruxelles + Lisbonne, 3379 MD, Nov 2015)
( Pour mémoire, la Russie est maintenant autour de 300 MD! )

Cela remet les choses en proportions...

Luniterre

Réveil Communiste 14/09/2016 13:47

Sur la question "la Chine est elle socialiste"? il n'y pas de réponse simple.

Réveil Communiste 14/09/2016 13:46

Je crois que El Nino a joué un rôle, mais je confond peut être. Cette période de sécheresse erratique a joué son rôle dans les grandes famines asiaques du passé. La rupture avec l'URSS aussi est tombée très mal.

Luniterre 13/09/2016 23:29

_16,5 millions de morts, c'est le chiffre officiel chinois pour le bilan du Grand Bond en Avant.

_3 textes de Mao écrits pendant cette période sont dans ce recueil:
Mao et la construction du socialisme
édité au Seuil en 1975 par Hu Chi-hsi, chercheur au CNRS.

_Une étude sur cette période, basée en partie sur ce livre, est commencée ici:

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2016/09/08/1949-1960-chine-urss-marx-au-banc-dessai-de-lhistoire-contre-la-wertkritik-3eme-partie/

Luniterre

Réveil Communiste 14/09/2016 10:46

Attention le bilan du GBA est un bilan de catastrophe naturelle.

Un capitaliste 23/08/2016 15:33

Vous êtes complètement tarés les mecs. Complètement tarés. Vous mélangez tout, impérialisme, mondialisme, capitalisme et libéralisme.
"Le comptage des morts, c'est le degré zéro de l'analyse politique". Okay, et le fait d'ignorer des faits statistiques et historiques, c'est quoi sinon de la pensée magique. On oublie pas le fait que le communisme amène la pauvreté pour tous (et oui le seuil de pauvreté à baissé d'année en année avec le capitalisme), et une destruction de la créativité.

La Chine est capitaliste, mais pas libérale et démocratique, si vous ne saisissez pas la nuance ouvrez un bouquin d'éco...
Comment vous expliquez que ce pays est passé à un PIB qui recule, de la famine et 95% de sa populace sous le seuil de pauvreté passe à moins de 10 % de pauvres et une qualité de vie 1000 fois améliorée ? Deng Xiaoping et les réformes pour libéraliser le pays ont fait leur .
Comment un pays comme le Vénézuela avec une manne pétrolière aussi énorme est devenue une poudrière où les gens commencent à mourir de faim. Contrôle des prix et communisme.

Mais bon je pense que vous allez me répondre que c'est la faut des impérialistes et comploti et complota. Allez les mecs, changez pas !

Réveil Communiste 25/08/2016 11:58

Les faits du dossier à charge contre le socialisme, qu'il s'agisse d'histoire de politique ou d'économie, ne sont pas établis scientifiquement, et la lutte permanente des puissances capitalistes depuis 1917 contre toutes les expériences socialistes n'est un secret pour personne. La Chine est certes revenue au capitalisme (comme l'URSS de 1921 à 1928), mais pas au capitalisme libéral, et l'État y contrôle encore l'économie, et ce n'est pas prêt de changer. Quant au Venezuela la crise économique qui se produit là bas est directement liée au choc pétrolier. Sans être complotiste, il ne faut pas croire tout ce qu'on lit dans les journaux.