Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

Après le Quatorze Juillet 2016 et le Treize Novembre 2015. Terrorisme, médias, manipulations, et la soumission du peuple

27 Juillet 2016 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Impérialisme, #Ce que dit la presse, #Théorie immédiate, #GQ

Après le Quatorze Juillet 2016 et le Treize Novembre 2015. Terrorisme, médias, manipulations, et la soumission du peuple

A propos des promesses de Valls : (AFP, 13 février 2016) Le premier ministre a assuré avec certitude qu'il y aura d'autres attentats "d'ampleur" en Europe. Il a ajouté que le monde était entré dans une époque d'hyperterrorisme. Nous devons cette vérité à nos peuples : il y aura d'autres attaques, des attaques d'ampleur, c'est une certitude. Cet hyperterrorisme est là pour durer, même si nous devons le combattre avec la plus grande détermination", a dit Manuel Valls. Celle-là, il la tiendra. Puisqu'il en reproduit quotidiennement les conditions. NDGQ

Nous manquons cruellement de pensée et d’analyse sur le monde dans lequel nous vivons. Ceux que l’on appelle les « médias » ne sont plus capables depuis longtemps de parler du réel en des termes clairs et objectifs. Les médias jouent un jeu pervers en manipulant les esprits comme le fait la publicité. En fait nous vivons dans une société de spectacle et de propagande qui sous couvert de séductions immédiates nous vend une idéologie de consommation (tout est bon à prendre pourvu que l’on ait l’ivresse et que l’on reste planqué entre ses quatre murs) afin de remplacer la vraie vie, l’expérience, la critique et l’analyse de nos actes et surtout de celles des actes de nos dirigeants politiques; et aussi des « décideurs » qui font la pluie et le beau temps sur les murs de notre quotidien.

Ces décideurs/manipulateurs de notre vie quotidienne encouragent la violence et la pornographie, notamment en direction de la jeunesse et des plus fragiles et des sans repères (notamment des jeunes hommes). Mais où sont passés nos repères ? Lorsque sont mis sur le marché (et bientôt de Noël !) des jeux vidéo ultra violents où l’on choisit son personnage en endossant son rôle (virtuel) de méchant qui tire à la Kalachnikov en arrosant tout sur son passage, je ne peux que faire le lien avec l’idéologie fasciste, qui prône que la mort est au-dessus de la vie. Que son prochain n’est rien, n’a aucune valeur humaine. Je ne suis pas étonnée ou en tout cas je parviens à comprendre pourquoi des jeunes qui ont un mental d’éponge perçoivent ce monde virtuel et violent comme une forme de réalité qui peut basculer dans leur propre monde et les rendre « invulnérable ». Certains d’entre eux partent rejoindre des groupes terroristes en Syrie, au Yémen, en Libye, en Irak, en Afghanistan qui les formeront comme des militaires donc « comme des hommes » et/ou en « martyr » au nom d’une idéologie fasciste sous couvert d’une religion prônée par des fanatiques qui aiment la mort (et surtout celle des autres).

Je pense que nos gouvernements successifs ont leur part de responsabilité. Que cette société est responsable et que nous les citoyens sommes responsables du monde que nous faisons. Car lorsqu’il y a un terrain qui se prête au jeu de la violence et de la pornographie c’est que quelque part il y a soumission. Nous sommes un peuple soumis. Chez les Romains on offrait en spectacle à la populace les jeux des gladiateurs et le public levait le pouce vers le haut ou vers le bas pour décréter s’il laissait ou non la vie au combattant. Je pense que nous en sommes arrivés là. Nous régressons avec de nouveaux outils perfectionnés, que ce soit la télé réalité, les jeux vidéo violents, la pornographie dans les clips ou sur internet, ou le spectacle du terrorisme. A quoi sert le terrorisme sinon à faire peur ? Et à se dire, « je suis encore vivant » et à regarder la mort de l’autre, des autres, en voyeur.

Je dis cela car si je sais bien que nous sommes en empathie avec les victimes de la terreur, ne nous voilons pas la face, nous nous disons « si cela avait été moi ou un proche qu’est-ce que j’aurais ressenti, quelle angoisse ? Quelle peur ? »

Ce monde du spectacle de la mort et de l’ignominie nous façonne dans notre inconscient, il nous manipule.

Nos acquis sociaux sont devenus peau de chagrin. Les politiques affirment cyniquement (je pense à Valls) qu’ils n’ont pas besoin de tenir leurs promesses électorales, ce qui veut dire que le vote des électeurs ne vaut plus rien. C’est tout de même fort de café dans un pays qui se dit démocratique ! Alors le Front National jubile devant tant d’incompétence des politiques, devant tant de mensonge et de mépris. On sait bien que les Le Pen et consorts sont des charognards mais ils servent bien ces incapables qui nous gouvernent et qui les utilisent à leur tour comme pare feu contre toute rébellion populaire. Alors le bon peuple de France se laisse manger de la laine sur le dos parce qu’il a peur que ce qui lui reste du peu d’acquis lui soit retiré. Alors oui il accepte que ses gouvernants aillent faire les va-t’en guerre dans d'autres pays au nom de la soi-disant démocratie, la soi-disant justice ! Alors qu’ils ont soutenus les magnats du pétrole au Qatar et ailleurs, se sont fait arroser de fric et ont privatisé des pans entiers de services publics comme Air France ! Pour ne citer que ce plus récent exemple, où l’Etat français a accepté de vendre les escales d’Air France les plus intéressantes au Qatar, d’où 3000 postes au rebus et 6 arrestations à 6 heures du matin de travailleurs d’Air France considérés comme des « terroristes » qui déchirent des chemises de chez Untel.

Où est la justice ? Comment un gouvernement aussi injuste peut-il avoir des actes justes pour réprimer des crimes terroristes ? Comment faire confiance à des médias qui dénoncent des travailleurs d’Air France comme s’ils étaient des voyous ?

N’est-il pas temps de se ressaisir et de demander des comptes à un gouvernement qui est bien plus occupé à lutter contre les acquis sociaux que de débusquer en amont les terroristes y compris chez ses amis du Qatar ou d’Arabie Saoudite ou de Turquie ?

PN, 15 novembre 2015, remis en ligne après le massacre de Nice, 14 juillet 2016

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article