Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

Terreur politique en Ukraine : Au total, 11 journalistes et activistes politiques ont perdu la vie en Ukraine ces trois derniers mois. Où est l'indignation occidentale ?

19 Avril 2015 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Ukraine, #Répression

Lu sur PCF Bassin, Action Communiste Huate Normandie

Combien de temps l'Union européenne et les gouvernements européens resteront-ils complices?

Les assassinats d'opposants au pouvoir de Kiev se multiplient en Ukraine. Les pressions, les actes d'humiliation publique comme ce juge promené dans une poubelle et tabassé, les saccages de permanences du parti communiste ukrainien se produisent sur fond d'atteintes aux libertés politiques votées par la Parlement ukrainien. Le mode d'action, l'impunité réservée aux auteurs de ces sévices et assassinats attestent de la montée d'un fascisme au moins toléré, souvent encouragé et assumé par les hommes au pouvoir à Kiev. Pendant cela, les Américains arment et conseillent les fascistes de Pravy Sector engagés dans les bataillons de la Garde nationale issue du mouvement improprement nommé "Pro-Maïdan". Ils les encouragent à la confrontation avec la Russie et avec les forces qui pourraient aider à résoudre la crise ukrainienne, notamment les communistes ukrainiens et d'anciens partisans du parti des régions.

On attend à ce jour les déclarations de dirigeants français, socialistes ou pas, s'engageant dans la défense de la démocratie en Ukraine et condamnant ces actes fascistes. Il est vrai que certains médias reprennent complaisamment la thèse du président ukrainien attribuant à des provocations russes ces assassinats...

Même l’Humanité se contente d’une sobre déclaration reprenant les termes des agences de presse et de la presse nationale ainsi que les commentaires de Poutine. Il est peut-être temps de dénoncer la terreur politique utilisée en Ukraine. La terreur politique est toujours utilisée par les fascistes pour se maintenir ou parvenir au pouvoir. Et ceci avec la complicité des pouvoirs en place. C'est exactement ce qui se passe en Ukraine.

La question est : l'Union Européenne et les gouvernements européens resteront-ils longtemps complices et laisseront-ils faire ceux qui en Ukraine font tout pour faire échouer les accords de Minsk II ? Y.G.

Ukraine : deux personnalités pro-russes tuées par balle à Kiev en 24 heures

Le Monde.fr avec AFP | Mis à jour le 16.04.2015 à 17h43

Oles Bouzina, un journaliste ukrainien connu pour les positions prorusses, a été tué par balle, jeudi 16 avril à Kiev, devant chez lui. C'est le deuxième meurtre d'une personnalité prorusse dans la capitale ukrainienne en vingt-quatre heures, après l'assassinat, mercredi, du député Oleg Kalachnikov dans des circonstances similaires.

« Il est évident que ces deux crimes sont du même genre. Leur nature et sens politique sont clairs − c'est une provocation délibérée qui apporte de l'eau au moulin de nos ennemis, déstabilise la situation en Ukraine », a déclaré le président ukrainien, Petro Porochenko, en appelant à une enquête « transparente ».

Le président russe Vladimir Poutine a, lui, très vite dénoncé « un assassinat politique, le dernier en date en Ukraine » en accusant Kiev de ne rien faire pour élucider ces meurtres.

« Un seul et unique peuple »

Fils d'un lieutenant-colonel du KGB, Oles Bouzina écrivait sur son propre site que Russes, Ukrainiens et Bélarusses sont « un seul et unique peuple » et accusait les Ukrainiens de « vouloir détruire la culture russe ». Il se disait partisan de la « fédéralisation » de l'Ukraine prônée par la Russie et fondateur d'une communauté de « Chevtchenko-phobes », qui disaient détester le poète et héros national de l'Ukraine, Taras Chevtchenko.

Le journaliste animait également une émission de télévision et commentait souvent la crise ukrainienne.

Oles Bouzina était rédacteur en chef du quotidien Segodnia, poste qu'il avait récemment quitté en dénonçant la « censure ». Ce journal est financé par l'homme le plus riche du pays, Rinat Akhmetov, qui fut également le principal sponsor du Parti des régions, ex-formation du président prorusse Viktor Ianoukovitch destitué en février 2014.

Mort de plusieurs personnalités pro-russes

L'ancien député Oleg Kalachnikov, 52 ans, était connu pour avoir œuvré à la mobilisation de « gros bras », soupçonnés d'être payés par les autorités pour participer à des manifestations pro-Ianoukovitch et persécuter les militants pro-européens pendant le mouvement de contestation pro-européen sur le Maïdan à Kiev fin 2013-début 2014.

La mort de M. Kalachnikov faisait suite à celle d'Olexandre Peklouchenko, un ex-gouverneur et membre du Parti des régions, qui se serait suicidé à la mi-mars dans sa maison dans le sud de l'Ukraine.

Peu avant, Stanislav Melnik, un autre ex-député du Parti des régions, avait été retrouvé mort dans sa maison dans la région de Kiev à la suite d'un apparent suicide. A la fin de février, c'est Mikhaïlo Tchetchetov, également un ancien haut responsable parlementaire du Parti des régions, qui s'était défenestré du 17e étage d'un immeuble à Kiev.

Une vague de morts politiques intrigue l'Ukraine

Sur Le Figaro.fr

Un journaliste prorusse controversé a été tué jeudi à Kiev. La veille, un ex-député du parti de Ianoukovitch avait été retrouvé sans vie.

À Kiev

Un « escadron de la mort » serait-il à l'œuvre à Kiev? C'est la question que se posaient de nombreux journalistes ukrainiens, jeudi, abasourdis de l'enchaînement en moins de 24 heures de deux faits divers à la coloration très politique. Mercredi, Oleg Kalachnikov, un ancien député du Parti des régions, la formation de l'ex-président Ianoukovitch aujourd'hui marginalisée ...

S’exprimer librement en Ukraine peut s’avérer mortel

Lu sur RT.17 avr . 2015 15:43

Des groupes de liberté de la presse en Europe et aux Etats-Unis ont condamné l’assassinat du journaliste ukrainien d’opposition Oles Buzina. C’est le dernier meurtre en date parmi ceux qui se prononcent contre le gouvernement de Porochenko.

Un autre militant actif contre Maïdan, Oleg Kalashnikov, a trouvé la mort dans des circonstances mystérieuses mercredi soir. Selon l’enquête, le mobile du meurtre le plus sérieux est «l’activité politique» d’Oleg Kalashnikov liée à «sa participation à l’organisation et au financement» d’événements contre-révolutionnaires en Ukraine.

Quatre journalistes et activistes politiques presque tous critiques du nouveau gouvernement pro-occidental ont été abattus en une semaine à peine.

Lire la suite ici

Lu sur le site "Solidarité et Progrès" ( Jacques Cheminade ).

Vitrenko : arrêtons les purges et les assassinats politiques en Ukraine !

La rédaction

vendredi 17 avril 2015

  • Natalia Vitrenko, économiste et dirigeante du Parti progressiste socialiste de l’Ukraine (PSPU).
  • Crédit : S&P

Suicides étranges et meurtres en série. Avec le soutien bienveillant de Victoria Nuland, la sous-secrétaire d’État américaine aux Affaires eurasiatiques, le régime de Kiev, après avoir adopté des lois permettant la réhabilitation d’anciens collaborateurs avec le régime d’Hitler, se lance dans des purges sans précédent contre toute opposition au régime.

C’est dans ce contexte que nous publions ici l’appel lancé le 16 avril 2015 par le Dr Natalia Vitrenko et Vladimir Marchenko, deux anciens députés du Parti socialiste progressiste d’Ukraine (PSPU), au Président ukrainien Porochenko.

Appel de Vitrenko et Marchenko à Petro Poroshenko :

Garantissez le droit à la vie ou démissionnez !

La démocratie et les valeurs européennes que nous promettait l’Euromaidan ont été oublié et piétinées. L’essence même de ceux qui règnent aujourd’hui sur l’Ukraine est le Nazisme, l’élimination physique des dissidents, la répression, l’intimidation des journalistes ainsi que la destruction sociale et économique de notre pays.

Nous disposons d’assez d’expérience politique, en tant qu’anciens parlementaires, pour évaluer le régime actuel. C’est avec regret que nous faisons le constat actuel, mais les faits nous amènent à défendre la justice.

[...]

Lire la suite ici

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article