Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

Séminaire rue d'Ulm à Paris sur "la révolution française et l'histoire du monde", notament dans la tradition historiographique marxiste

20 Octobre 2014 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Initatives et rendez-vous

petite correction :
la séance se déroulera à l'ENS Ulm dans le batiment situé 29 rue d'Ulm, salle 236

Seconde séance du séminaire Marxismes au XXIe siècle
Lundi 20 octobre 2014, de 18h à 20h

 

ENS Ulm
45, rue d’Ulm 75005 Paris
(RER Luxembourg).

 


Autour de Jean Ducange, La Révolution française et l'histoire du monde. Deux siècles de débats politiques et historiques 1815-1991
(Paris, A. Colin, 2014)

Depuis 1815, la question n’a cessé de hanter des générations d’historiens et responsables politiques à l’échelle internationale : comment écrire l’histoire de la Révolution française ? Marx n'a jamais rédigé d'histoire de la Révolution française ; en revanche de nombreuses traditions marxistes s'en sont inspirées tandis que bien des révolutionnaires aux XIXe et XXe siècles l'ont prise pour modèle.

Notre conférence exposera les conditions d'émergence des différentes interprétations marxistes de la Révolution française face aux autres écoles, et les débats qui les ont traversées : Jaurès, Bebel et Kautsky sur la tradition révolutionnaire ; l'analogie entre la révolution bolchevique et la « Grande Révolution » de 1789 ; le moment Front Populaire ; les écoles des pays du « socialisme réel » et le débat sur la « révolution atlantique » ; la crise des études révolutionnaires et le Bicentenaire de 1989. 

 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

GQ 18/10/2014 06:44


SOUTIEN AUX ÉTUDIANTS QUI VEULENT LA SOUVERAINETÉ DE LA
FRANCE   Par le Mouvement
politique d’émancipation populaire (M’PEP).   Le 17 octobre 2014.
 
L’association Critique de la raison Européenne (CRE) a été créée à Sciences-Po Paris en 2013. Elle rassemble des étudiants du MRC, de DLR,  du Front de Gauche, du M’PEP. Ils viennent aussi
de l’ICP, de l’ESSEC, de la Fac de Cergy, de l’EHESS, de l’ENS, de Paris 1… pour ce qui est de la région parisienne et d’universités de province.
 
Le but de CRE ? Renouveler le débat sur la construction européenne et ne pas laisser le champ libre aux seules associations fédéralistes et euro-béates très implantées dans les établissements
d’enseignement supérieur et largement financées par le système de Bruxelles.
 
Le 27 septembre CRE avait invité trois personnalités à répondre aux questions des étudiants : Marie-Françoise Bechtel, dirigeante du Mouvement républicain et citoyen (MRC) et députée de l’Oise,
Monsieur Nicolas Dupont-Aignan, président de Debout la République (DLR) et député de l’Essonne, et Monsieur Jacques Nikonoff, porte-parole du M’PEP.
 



Pour accéder à la vidéo de l’intervention de Jacques Nikonoff, cliquez ci-dessous : http://www.m-pep.org/spip.php?article3852