Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

Jean Jacques Candelier (député PCF du Nord) demande que la France se retire du projet de bouclier antimissiles de l'OTAN

25 Mai 2012 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Impérialisme

source : page facebook JJC

Auteur d'une précédente question sur le sujet (http://questions.assemblee-nationale.fr/q13/13-70570QE.htm), en étroite relation avec Jacques FATH de la direction du Parti communiste français et avec le soutien du Mouvement de la Paix, j'interroge aujourd'hui le Ministre de la Défense, Jean-Yves LE DRIAN.

 

Je lui demande de bien vouloir agir pour que la France se retire du projet de défense antimissile de l'OTAN, projet onéreux qui tourne le dos à l'ambition de désarmement mondial et à l'exigence de dialogue entre les nations.

 

J'estime qu'il faut une rupture avec les choix atlantistes de Nicolas SARKOZY.

 

 

QUESTION ÉCRITE

 

M. Jean-Jacques Candelier interroge M. le ministre de la défense sur la décision prise au sommet de l’OTAN de Chicago de valider un projet de défense antimissile balistique pour la protection des territoires des pays alliés.

 

Ce projet met directement en cause le traité ABM (Anti-Balistic Missile), respecté implicitement par la France, qui établit un lien entre la limitation des armements stratégiques défensifs et la limitation des armements stratégiques offensifs.

 

Ce projet de l’OTAN, organisme qui se croit investi de la sécurité du monde contre la responsabilité et les compétences mêmes de l’Organisation des Nations Unies, conduirait au renforcement de la course à l’armement et de la prolifération d’armes de destruction massive et de missiles balistiques dans le monde, notamment dans les pays déclarés hostiles. Il s'agit d'un projet dangereux et potentiellement déstabilisateur pour la sécurité internationale.

 

Par ailleurs, un tel projet nécessite une technologie de guerre qui coûterait plusieurs centaines de millions d'euros tous les ans pendant dix ans, au seul bénéfice des entreprises de défense américaines.

 

Il lui demande de bien vouloir agir pour que la France se retire de ce projet de défense antimissile, projet onéreux qui tourne le dos à l’ambition de désarmement mondial et à l’exigence de dialogue entre les nations.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article