Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

Hollande, Valls, Macron, et la politique économique de la "gauche" (qu'est ce que c'est?)

28 Août 2014 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Qu'est-ce que la "gauche"

Pour information, cette newsletter :

Articles d'Indépendance des Chercheurs :


http://science21.blogs.courrierinternational.com/archive/2014/08/27/hollande-valls-et-l-economie-i-50142.html

Hollande, Valls et l'Economie (I)


Le 27 août 2014, Les Echos rapporte « 26.100 chômeurs de plus en juillet », faisant état d'un nouveau record en matière de chômage dans le pays. En même temps, Le Parisien écrit « Affaire Tapie : Lagarde, mise en examen, exclut de démissionner du FMI ». Qu'est devenue la crédibilité du monde politique qui nous gouverne depuis des décennies ? S'agissant de la nomination d'Emmanuel Macron en tant que Ministre de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique, Le Point souligne « Emmanuel Macron à l'Économie, l'ascension éclair d'un ancien banquier » et Mediapart diffuse l'article « Emmanuel Macron: la gauche classique est une "étoile morte" » avec d'emblée cette déclaration de Macron : « L’idéologie de gauche classique ne permet pas de penser le réel tel qu’il est ». Avec le titre « French politics - No more cuban-style policies? », The Economist salue tout particulièrement la nomination d'Emmanuel Macron, alors que The Wall Street Journal en fait l'éloge avec le sous-titre « François Hollande Appoints Core Allies to Push Through Pro-Business Platform ». Mais les options incarnées par Emmanuel Macron sont-elles conformes aux engagements pris par François Hollande pendant sa campagne électorale ? Dans son discours du Bourget de janvier 2012, reproduit intégralement par Le Nouvel Observateur, Hollande déclarait notamment « je vais vous dire qui est mon adversaire, mon véritable adversaire. (...) il ne sera donc pas élu, et pourtant il gouverne. Cet adversaire, c’est le monde de la finance ». La réalité post-électorale s'est avérée bien différente. Le Monde analyse « Une équipe cohérente à l'assise politique étroite », mais de son côté l'article du Financial Times « Emmanuel Macron symbolises Hollande’s bet on economic reforms » met l'accent sur les rapports de Macron avec les milieux d'affaires et sur la réaction très favorable des marchés financiers après sa désignation. Une situation qu'il conviendra d'analyser plus en détail mais qui, de toute évidence, comporte un véritable défi à l'égard de la capacité de mobilisation du mouvement populaire devant la politique qui s'annonce. Clairement, François Hollande et Manuel Valls envisagent un avenir basé sur la poursuite de la mondialisation du capitalisme et sur des accords en cours de  négociation dépassant ceux de l'Organisation Mondiale du Commerce (OMC), comme déjà souligné dans nos articles récents « Hollande, Valls, "austérité", "réformes"... » (III) et (IV), « OMC, ACS - TISA, commerce mondial... (I) » et « Assemblée Nationale, Traité transatlantique, OMC (II) ». Une profonde casse sociale, services publics compris, attend dans ce contexte les populations de pays comme la France.

[la suite, sur le lien http://science21.blogs.courrierinternational.com/archive/2014/08/27/hollande-valls-et-l-economie-i-50142.html ]


http://science21.blogs.courrierinternational.com/archive/2014/08/28/hollande-valls-et-l-economie-ii-50143.html

Hollande, Valls et l'Economie (II)

Le 28 août 2014, Europe1 rapporte « Macron prêt à autoriser "les entreprises à déroger" aux 35 heures », se référant à des déclarations diffusées par Le Point avec le titre « EXCLUSIF. Emmanuel Macron : sa première interview ! ». Macron envisage d'autoriser « toutes les entreprises » à « déroger aux règles de temps de travail et de rémunération ». Le Monde souligne cette déclaration dans l'article « Macron prêt à autoriser "toutes les entreprises" à déroger aux 35 heures ». Mais est-si sensationnel ? Combien de fois avons-nous dénoncé sur ce blog la mise en concurrence progressive de salaires et standards sociaux à l'échelle planétaire dans un contexte de « liberté du commerce » et de libre circulation des capitaux imposé par la mondialisation du capitalisme et par la politique de l'Organisation Mondiale du Commerce (OMC) ? Sans oublier la stratégie analogue appliquée par l'Union Européenne. Nos articles « Hollande, Valls, "austérité", "réformes"... » (III) et (IV) et « Hollande, Valls et l'Economie (I) » ont encore rappelé le rôle joué par cette évolution aux échelles européenne et planétaire dans la politique des différents gouvernements français, qui depuis les années 1980 ont sans exception cautionné les stratégies capitalistes continentale et mondiale conduisant à la débâcle actuelle. Et les organisations syndicales n'ont-elles pas, pour l'essentiel, pratiqué une politique de l'autruche ? A présent, l'OMC elle-même se retrouve dépassée et une politique encore plus dure se prépare avec le Traité Transatlantique, l'Accord sur le Commerce des Services (ACS - TISA)... comme souligné encore dans nos articles « OMC, ACS - TISA, commerce mondial... (I) » et « Assemblée Nationale, Traité transatlantique, OMC (II) ». François Hollande et Manuel Valls font-ils autre chose qu'appliquer et poursuivre une stratégie déjà mise en place par les précédents gouvernements depuis l'adoption de l'Acte Unique Européen en 1986 et le début, la même année, des négociations en vue de la création de l'OMC ? MercoPress écrit « Socialist Hollande converts into orthodoxy: names former Rothschild banker in Economy », et MENAFN « 'France needs you' PM professes love for business » à propos de l'allocution de Manuel Valls à l'université d'été du MEDEF. Certes, on a affaire à des politiques gouvernementales de plus en plus défavorables pour les travailleurs. Mais la programmation de cette évolution est fort ancienne. Elle a impliqué « droites » et « gauches » depuis trois décennies, y compris par la politique de privatisations et de soutien aux délocalisations.

[la suite, sur le lien http://science21.blogs.courrierinternational.com/archive/2014/08/28/hollande-valls-et-l-economie-ii-50143.html ]


et pour rappel :

Hollande, Valls, "austérité", "réformes"... (I)

Hollande, Valls, "austérité", "réformes"... (II)

Hollande, Valls, "austérité", "réformes"... (III)

Hollande, Valls, "austérité", "réformes"... (IV)

OMC, ACS - TISA, commerce mondial... (I)

Assemblée Nationale, Traité transatlantique, OMC... (I)

Assemblée Nationale, Traité transatlantique, OMC... (II)

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article