Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

Avec le soutien de l’Elysée et de la Maison Blanche, des fanatiques islamiste, liés à Al Qaida, « libérateurs » de Tripoli

29 Août 2011 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Impérialisme

Repris sur le blog de Jean Lévy

LIBYE  

 

L'HEURE D'UN BILAN CRITIQUE

 

Comme hier en Afghanistan contre les Soviétiques, les Etats-Unis utilisent aujourd’hui en Libye des groupes fanatiques islamistes,  - au premier rang des "libérateurs" de Tripoli - jusqu’ici qualifiés par la CIA de « terroristes » :

ils participent en nombre au « gouvernement » de Benghazi.

 

Les jours qui viennent révéleront sans doute d’autres aspects jusqu’ici passés sous silence dans cette guerre faussement « humanitaire » qui a poussé les techniques du média-mensonge à un point inégalé jusqu’ici.

 

Mais le clou de l’actualité de cette dernière semaine qui a été soigneusement passé sous silence par les médias à la solde de l’Otan et des pétromonarchies réactionnaires du Golfe c’est l’entrée du chef du Groupe djihadiste libyen Abdelhakim Belhaj Al Khouildi à la tête des rebelles Abelhakim Belhaj alias Abou Abdallah Sadek

 

Rappelons que le « Groupe islamique combattant libyen » (GCIL) qui était fiché aux Etats-Unis, en Grande-Bretagne et par les Nations-Unies comme une « organisation terroriste » affilée à la nébuleuse de la soi-disant Qaida est devenu subitement fréquentable par les services de la CIA et du MI6 sous le nouveau nom de « Mouvement islamique libyen pour le changement » (MILC) depuis 2009.

Si on suit les images des chaînes satellitaires du Golfe, Abdel Hakim Belhaj, plus connu dans la mouvance djihadiste internationale sous le pseudonyme de Abou Abdallah Sadek est en passe de devenir, en l’espace de  quelques jours, le « Héros » par excellence de la prise de Tripoli et un futur  dirigeant de la Libye de demain au même titre que le « libéral » civil, Mahmoud Jibril, actuel chef de l’exécutif du CNT qui passe pour être le  futur premier ministre libyen adoubé par les occidentaux.

 

Cette  information grave en soi se recoupe parfaitement avec cette autre  information crédible avancée par le World Institute for Asian Studies (WIAS) dans son organe « Asian Tribune » qui titrait dès le lundi 22 août  :

Gaddafi under siege : Two CIA-backed groups, an al-Qaeda-linked LIFG on top of power stake”.

 

Le journal annonce en effet l’imminence de la prise du pouvoir à Tripoli par deux groupes liés à la CIA que sont le Front de salut national libyen (FSNL) anciennement basé aux Etats-Unis et le Groupe islamique combattant libyen (LIFG) devenu entre temps « Mouvement islamique libyen pour le changement ».

Depuis le début, malgré la façade civile des amis de BHL qui  font partie de la bourgeoise libérale de Benghazi et qui ont fait des études en Europe et aux Etats-Unis, les militants du Front de salut  national et du Groupe djihadiste contrôlaient les groupes de rebelles  armés avec la complicité des « conseillers » de la CIA, du MI6 et de  barbouzes français.

Certains se diront : l’expérience de Ben Laden en  Afghanistan n’a servi à rien ! D’autres, peut-être plus avertis, diront plutôt : justement cette expérience n’a que trop bien servi puisqu’elle a  permis aux Américains de faire deux guerres en l’espace de quelques années au Moyen Orient et de s’y installer pour une période indéterminée pour le contrôle des pipelines.

 

Pourquoi changer une tactique qui gagne ?

La Libye, ou à défaut la Cyrénaïque, sera-t-elle un futur émirat schizophrénique à l’image du modèle wahhabite saoudien où une élite économique libérale à l’américaine s’occupe de diriger l’industrie pétrolière en partenariat avec les célèbres majors occidentales pendant que la société serait soumise à une application moyenâgeuse de la Charia sans parler de la sous-traitance probable des groupes faisant partie de la nébuleuse d’Al Qaida dans le « grand jeu » qui se dessine dans la région stratégique du Sahel pour le contrôle de cette zone riche en minerais et en uranium ?

 

Bref, en perspective, beaucoup de sang et beaucoup de pétrole pour faire fonctionner la satanée machine de l’Empire et du Capital ! Tout cela au nom de principes « humanitaires » et « démocratiques » mensongers que les médias à la solde de l’Otan s’empressent de véhiculer sans scrupules. A moins que - mourir pour mourir- les peuples de la région se décident de se soulever une fois pour toutes contre leurs véritables ennemis qui tirent les ficelles loin des champs de bataille !

 

LEMONDE.FR

 

Jacques Henno, journaliste

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

GQ 29/08/2011 11:32



Libye : "Le Canard enchaîné" le confirme LES CONSEILLERS MILITAIRES OCCIDENTAUX, LES LIVRAISONS D’ARMES ET LES BOMBARDEMENTS INCESSANTS LEUR ONT OUVERT LA ROUTE DE TRIPOLI


Le Canard enchaîné le confirme : LES CHEFS REBELLES LE RECONNAISSENT : LES CONSEILLERS MILITAIRES OCCIDENTAUX, LES LIVRAISONS D’ARMES ET LES BOMBARDEMENTS INCESSANTS LEUR ONT OUVERT LA ROUTE DE…


Pour lire la suite cliquez ici