Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

La question qui fâche : comment battre Macron ?

20 Avril 2022 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Positions, #Élections, #Qu'est-ce que la "gauche", #GQ

La question qui fâche : comment battre Macron ?

Écrit trois jours avant le premier tour

On m'a reproché d'avoir montré du défaitisme en ne contribuant pas avec ce genre d'articles à la présence de JLM au second tour. Mais si ce candidat avait obtenu 2% de vote utile en plus, la gauche toute mouillée n'aurait toujours réuni que 31%. Vote utile à quoi? ndgq 16 avril

La question qui fâche : faut-il voter Marine Le Pen le 24 avril pour battre Macron ?

Il est en effet à peu près certain qu’il n’y a pas d’autre moyen électoral d’empêcher le président sortant d’effectuer un second mandat.

La nocivité de ce président pour les classes populaires sur tous les plans, sa dangerosité pour le pays et pour la paix, et le risque évident de lui donner un chèque en blanc pour cinq ans ne font pas de doute.

Macron s’estimerait une fois élu mandaté pour la retraite à 65 ans et le reste de son agenda antisocial.

Mais aussi, élire Macron, c’est élire le cabinet Mac Kinsey, et entériner la privatisation du pouvoir politique, et son aliénation à des puissances étrangères. Un saut dans l’inconnu au moins aussi inquiétant que l’élection une fois de plus en Europe de nostalgiques du fascisme.

Le simple fait de le congédier serait une forme de victoire et un avertissement à l’intention de l’oligarchie financière qui l’a mis en place.

Mais le risque d’envoyer à l'Élysée la représentante du RN serait-il plus grand ?

Son programme comporte, noyé dans la masse de propositions souvent populaires et qui n’ont guère de chance d’être réellement appliquées, tout comme celles des autres candidats d’ailleurs à cause du carcan européen, des éléments inacceptables, notamment en ce qui concerne la discrimination des étrangers dans l’accès aux soins médicaux et des provocations manipulatrices contre les musulmans (quoique moins outrées que celles de Zemmour).

Son élection, loin de donner à la gauche la leçon de réalisme dont elle a bien besoin risquerait d’hystériser encore plus le débat politique et de la livrer encore davantage aux dérives gauchistes et aux polémiques stériles, comme ce qui s’est produit aux États-Unis sous la présidence de Trump.

Par contre on aurait pu croire que ses positions en politique internationale étaient moins mauvaises que celles de son adversaire. A condition qu’elle reste une fois élue sur de telles positions. Et de récents revirement en la matière incitent à en douter fortement. Marine Le Pen et le RN ont déjà baissé pavillon sur l'euro, l'UE et sont en bonne voie de faire de même en ce qui concerne l'OTAN.

L’expérience Trump a montré que l'extrême droite dans les conditions actuelles ne gouverne pas vraiment quand elle est élue, mais qu'elle aggrave les tensions internes et elle représente une des voies qui peuvent conduire à la guerre civile.

Mais cela signifie aussi que l’État bourgeois se met à dysfonctionner et qu’une partie de l’agenda antisocial et impérialiste peut être reporté ou annulé. Trump après tout est un des seuls présidents américains à n'avoir pas engagé de guerre.

L’extrême droite est arrivée au pouvoir dans divers pays et non des moindres, et si ce n’est pas la fin du monde, ce n’est donc pas sans graves inconvénients.

Il faudrait aussi que Marine Le Pen obtienne une majorité législative pour gouverner ce qui est loin d’être acquis (le même problème se poserait au cas d’une élection de Mélenchon).

Finalement le seul effet concret de l'élection de Marine le Pen à la présidence pourrait bien être la non-élection de Macron.

De toute manière un nombre croissant de Français, particulièrement dans les classes populaires vont prendre le risque allègrement.

Même si on ne peut pas prendre sur soi de voter pour une candidate qui a conservé une forte teinture fasciste il faut s’attendre à une possible élection de MLP et s’y préparer, et éviter le piège du front républicain qui discrédite totalement les forces de gauche qui y participent.

Ainsi Fabien Roussel n’est pas cohérent quand il vote déjà Macron au deuxième tour avant même le premier pour faire barrage à Marine Le Pen, alors qu’il a construit toute son originalité sur l’idée correcte de lui rependre le vote populaire ; envoyer finalement à ces électeurs le message « je suis plus près de Macron que de vous » est tristement révélateur de la machine à perdre qu'est devenue le PCF.

Si les porte-paroles connus des Gilets Jaunes penchent pour Mélenchon le peuple des ronds-points s’apprête sans doute à voter massivement Le Pen au moins au second tour.

Le problème du vote du 24 avril semble donc sans solution satisfaisante.

Au reste, considéré individuellement, le vote n’a plus guère d’importance aussi on ne va pas en faire une guerre de religion. Votez donc pour qui vous voulez, ou ne votez pas ! A condition de ne pas voter pour Macron.

GQ 7 avril 2022

 

PS il va sans dire que je préférerais que Mélenchon soit élu que les deux autres, surtout avec la marche à la guerre contre la Russie qui est actuellement en cours et en conséquence je voterais pour lui dès le premier tour (j'avais l'intention de voter Roussel mais sa participation à l'Union Sacrée pour moi n'est pas passée). Et je voterai pour lui au deuxième tour s'il y est présent mais c'est assez peu probable comme chacun sait.

Partager cet article
Repost2
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G
Signalons au passage que l'abstention favorise le candidat arrivé en tête au premier tour; Il n'y a donc aucun e excuse pour le vote Macron;
Répondre
G
________________________________________<br /> 3) « L’excuse » n’a rien à voir avec le problème ; Macron et Blanquer ont piqué le listing des directeurs d’école et l’ont filé à la société privée ; 2ème violation de la Loi ! ! !<br /> Il s’agit d’un mensonge et de fake news de plus de la Macronie, spécialiste et recordman.<br /> En fait il rajoute des mensonges relatifs à une violation de la Loi, ce qui aggrave son cas : manœuvres dilatoires ! La preuve en est qu’il sait très bien qu’il s’adresse aux directeurs d’école, c’est qu’il demande de transmettre le message à tous les collègues, comme le ministère le fait très régulièrement. Il s’agit pas de n’importe qui pris au hasard !<br /> N.B. : Il n’est pas impossible que Macron ait commis les mêmes violations de la Loi dans d’autres ministères ou services publics : santé, social, SNCF, EDF… ?<br /> ________________________________________<br /> Son message reprend tous les relents nauséabonds de l’intox d’extrême-droite !<br /> Présidentielle : Macron spamme les directeurs d’école à 48 heures du 1er tour<br /> Avec mission de transmettre à tous les enseignants ! ! !<br /> https://www.mediapart.fr/journal/france/080422/presidentielle-macron-spamme-les-directeurs-d-ecole-48-heures-du-premier-tour<br /> (*) EMB prétend avoir pratiqué L'opt-out : une méthode de collecte de données qui consiste à inscrire un internaute à une liste de diffusion de manière implicite et l'obliger à cocher une case s'il refuse l'adhésion.<br /> Ce qui n’a rien à voir avec le problème ; Macron et Blanquer ont piqué le listing des directeurs d’école et l’ont filé à la société privée ; violation de la Loi ! ! !
Répondre
G
________________________________________<br /> 2) Macron (et Blanquer) ont utilisé le fichier des directeurs d’école.<br /> Code Pénal : Article 226-16 Modifié par Ordonnance n°2018-1125 du 12/12/2018 - art. 13<br /> Le fait, y compris par négligence, de procéder ou de faire procéder à des traitements de données à caractère personnel sans qu'aient été respectées les formalités préalables à leur mise en œuvre prévues par la loi est puni de 5 ans d'emprisonnement et de 300 000 € d'amende.<br /> Macron et ses séides prétendent qu’ils ont demandé à une boîte qui bosse (avec ses potes) du CAC 40 : EMB, on explique que la base utilisée correspond à celle d’une opération commerciale en BtoB (entre professionnels), suivant la méthode de l’« opt-out »(*)…<br /> Le problème c’est que les directeurs d’école ne sont pas des professionnels du privés, ni plombiers ni marchands de télévisons, ni des dirigeants du CAC40 et ne sont donc pas dans ces fichiers là is ont été volés par Macron Blanquer !
Répondre
G
Élections Macron viole plusieurs Lois<br /> Les Juges étant complices, voter contre Macron est la seule solution pour imposer la Loi.<br /> À faire suivre de toute urgence tout autour de vous !<br /> Des viols des Lois qui prouvent que Macron est aux abois, lui qui a les vrais sondages… il est beaucoup plus en danger d’être battu que le disent les journalistes menteurs.<br /> ________________________________________<br /> Enseignants : Macron viole 2 voire 3 Lois, le Code Électoral et le Code Pénal.<br /> Un message doublement voire triplement illégal de Macron aux enseignants !<br /> <br /> 1) Assuré de son impunité devant les tribunaux depuis 5 ans, le hors la Loi Macron ne se gène pas :<br /> Code électoral Article L48-2 : Il est interdit à tout candidat de porter à la connaissance du public un élément nouveau de polémique électorale à un moment tel que ses adversaires n'aient pas la possibilité d'y répondre utilement avant la fin de la campagne électorale.<br /> https://www.legifrance.gouv.fr/codes/id/LEGISCTA000006148458/<br /> Même si Macron reprend des idées d’extrême-droite insultantes et méprisantes pour les enseignants datant du 17 mars 2022, il rajoute des mensonges et des phrases avec des sous-entendus qui pourraient laisser croire que tous les enseignants vont toucher 4.500 € de plus alors que seulement une toute petite partie d’entre eux toucherait plus, sans qu’il s’engage à déterminer le montant ! Il y a donc bien de nouveaux éléments auxquels ses adversaires n’ont pas la possibilité de répondre ; Macron et Blanquer violent la Loi car ils croient que les français ne la connaissent pas, et de toute façon qu’ils peuvent tout se permettre. Ce qu’ils appellent L’EXEMPLARITÉ, opération main propre, des gens au-dessus de tous soupçons, etc… LesEM, ce sont les pires.<br /> Les Procureurs et les Juges n’ont jamais rien dit contre ses violations de la Loi en 2017, ni en 2022, fausses déclarations, rémunérations, actions, argent caché, Las Vegas, etc…<br /> RAS étant un journal, comme TF1, Ouest-France ou RTL, peut publier le samedi et le dimanche des élections, et n’est pas tenu, contrairement à Macron à respecter cette Loi là.<br /> De plus il s’agit ici d’un courrier personnel, c’est à dire de personne à personne.<br /> Enfin, RAS était sorti vendredi 8/4/22 pour ne choquer personne ; mais les violations des Lois par Macron en toute impunité est un scandale que l’on ne peut laisser passer.<br /> ________________________________________<br /> Rappel : Il y a 3 semaines Macron insulte les enseignants (17/3/2022). La presse.<br /> Présidentielles 2022 : « Macron officialise l’idée qu’en France, les enseignants sont des fainéants incompétents »<br /> La présentation, ce jeudi 17/3, du programme de Macron a fortement indigné les enseignants.<br /> <br /> "Vous avez des enseignants qui pendant le covid se sont occupés des élèves et des enseignants qui ont disparu... Dans une école on va avoir un professeur qui va changer les résultats des élèves et un autre non". Emmanuel Macron n'a pas épargné les enseignants lors de la présentation de son programme. S'il est réélu, il proposera de nouveaux contrats aux enseignants avec une rémunération au mérite, sous la surveillance des parents qui auront les évaluations de chaque classe. La révolution libérale de l'École, à l'anglaise, annoncée à Marseille sera mise en œuvre par E Macron s'il est élu. Le candidat président compte sur les parents pour l'aider à l'imposer.<br /> http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2022/03/18032022Article637831824827608937.aspx
Répondre
P
Quoiqu'on en pense, le mot d'ordre second tour doit être TSM (tout sauf Macron). Du reste, MLP au second tour, cela reste (vraiment) à voir même si les médias disent le contraire. Mais en priorité, il faut se débarrasser de ce président, cet agent US, et de ses sbires. Après, il sera temps de voir. Et les législatives pourront peser sur la politique du nouveau "patron" qui, espérons le, n'aura pas une majorité automatique.
Répondre