Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

Une dénonciation de "fake" peut être un fake (France Info la main dans le sac)

23 Octobre 2020 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Ce que dit la presse, #Répression, #A gerber !, #GQ

Une dénonciation de "fake" peut être un fake (France Info la main dans le sac)

Extrait d'un article France Info, niant que Samuel Paty ait été sanctionné par sa hiérarchie  (l'article complet ici) :

 

VRAI OU FAKE Désintox. Non, Samuel Paty n'était pas sur le point d'être sanctionné par l'Éducation nationale

 

 

"(...) À chaque fois, un article du Point est cité pour étayer ces propos. En réalité, l'hebdomadaire revient sur une note du renseignement territorial retraçant la chronologie des événements. La note mentionne seulement qu'il a été demandé au professeur de s’excuser. Ce qu’il a fait.

Par ailleurs, l’équipe « Laïcité et Valeurs de la République » de l’Education nationale avait rappelé à l’enseignant les règles de laïcité et neutralité. Une sanction n’a jamais été évoquée. Ce qu’a d’ailleurs confirmé Jean-Michel Blanquer, indiquant que l’équipe est intervenue en “soutien complet” au professeur."

Commentaire : dans le milieu de l'éducation nationale, et dans le monde du travail en général un "rappel aux règles" est l'équivalent d'une sanction, et est vécu comme tel (surtout par un homme qui se sait menacé de mort et à qui on demande pour arranger le coup de s'excuser publiquement). Manifestement, tout cela ne fait pas partie du vécu de l'existence bien tranquille d'un "décodeur"  de France Info qui a l'air d'avaler bien gentiment tout ce que raconte Blanquer comme parole d'évangile.

Comme d'habitude, le seul argument de cette dénonciation incohérente est le fait que l'information censurée est relayée par l'extrême droite. Or il serait tout de même étrange que celle-ci parvienne à incarner l'opposition électorale populaire, à la grande joie des capitalistes, sans jamais rien relayer de vrai.

Mais soyons juste : en effet, il n'était pas "sur le point d'être sanctionné", il l'avait déjà été.

GQ, 22 octobre 2020

Partager cet article

Repost1
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

pedrito 22/10/2020 20:53

Depuis que le Parti communiste ne fait plus entendre la voix d'une véritable opposition "POPULAIRE", la vraie, celle des luttes sociales, de la Résistance, des bastions ouvriers, dans les quartiers, dans les communes, dans la France entière, voilà ce qui arrive: on tend les micros aux lepénistes, qui s'érigent en parti de l'opposition, en parti de soutien des Français les plus modestes, alors que mme LePen envoie une délégation de son parti populiste aux USA pour soutenir la candidature qu'un autre décérébré : le dangereux milliardaire Trump, l'affreux incapable qui joue encore au shériff du monde. Pour que le citoyens Français se réveillent, il leur faudrait entendre un autre son de cloche que celui que nous servent quotidiennement les chiens de garde du système.
Mais pour cela, il faudra que les pseudo-communistes qui squattent Fabien finissent par sortir de la torpeur socialo-libérale droitière, ouvrent les yeux, tournent la page, et réapprennent les fondamentaux du marxisme.
Peut-on croire au miracle de la lutte des classes après le cauchemar de leur lutte des places?