Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Réveil Communiste

Sommé de choisir entre Macron et Le Pen, Mélenchon refuse la question.

17 Mars 2017 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #élection 17

JLM TORPILLE LE VOTE UTILE !

Question sur Europe 1, hier : "Dernière question : Gilbert vous demande : "Monsieur Mélenchon, en cas de second tour, où seraient face à face Marine Le Pen et Emmanuel Macron, pour qui appelleriez-vous à voter ?"


Réponse de JLM : "Cela n'aura pas lieu. Et puis j'ai décidé de ne pas répondre à cette question très démoralisante, On croit à la démocratie, on se bat pour nos idées jusqu'au bout. Et il y a un type qui vous organise dans son burlingue un petit sondage, avec un poulpe, une grenouille, et qui fabrique un résultat de sondage qui n'aura pas lieu. Trop tard : le mal est fait. Le second tour ne se passera pas comme ça (duel Le Pen/Macron), et je parle en responsable politique qui a beaucoup entendu, beaucoup vu. Non, ça ne se passera pas comme ça, car les choses bougent beaucoup : 50% des électeurs ne savent pas pour qui ils vont voter. Alors ce n'est qu'un indicateur, mais je ne sais même pas si c'est vrai...

La moitié des français ne sait pas pour qui elle va voter. Cette question est démoralisante, cela transforme une élection présidentielle en jeu des petits chevaux : on ne parle plus de ma proposition de remboursement à 100% de la sécurité sociale, mais lequel a des chances d’être au second tour. Alors, on vote pour "le moindre mal": les gens, faudrait vous rappeler que le moindre mal, c'est le mal quand même, Les gens ne veulent plus du vote utile. Ils ne veulent plus qu'on les manipule. A force de se foutre des gens avec le vote utile, ils en ont plein le dos. On les traîne par le naseau pour les obliger à manger du Macron ou du Le Pen. Nous, on a choisi notre propre assiette : ce qu'on veut, c'est manger du Jean-Luc Mélenchon et de l'Avenir en commun...!"

2)- Brigitte Pascall : " je compléterai cet excellent topo de JLM par l'observation suivante : j'ai examiné la liste des sondages 2017 du mois de mars 2017 sur Wikipedia. On apprend deux choses : le taux d’abstention est environ de 30%, en fonction des différents sondages. Auquel il faut ajouter un second paramètre : 41% des français, qui disent voter pour un tel, une telle, SONT SUSCEPTIBLES DE CHANGER D'AVIS : autrement dit : 71% des sondés ne sait pas pour qui il va voter.

Sans parler du coefficient de correction qui minore le résultat de JLM en valeur brute : puisqu'il est calé fallacieusement sur les résultats du FDG aux régionales 2015, où le leader de la FI ne participait même pas...!


Autrement dit, ces sondages, C'EST DU GRAND N'IMPORTE QUOI...!!

Partager cet article

Repost 1
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Gourmel Michel 18/03/2017 19:35

2)- Brigitte Pascall : " je compléterai cet excellent topo de JLM par l'observation suivante : j'ai examiné la liste des sondages 2017 du mois de mars 2017 sur Wikipedia. On apprend deux choses : le taux d’abstention est environ de 30%, en fonction des différents sondages. Auquel il faut ajouter un second paramètre : 41% des français, qui disent voter pour un tel, une telle, SONT SUSCEPTIBLES DE CHANGER D'AVIS : autrement dit : 71% des sondés ne sait pas pour qui il va voter.
Sans parler du coefficient de correction qui minore le résultat de JLM en valeur brute : puisqu'il est calé fallacieusement sur les résultats du FDG aux régionales 2015, où le leader de la FI ne participait même pas...!
Le calcul de Brigitte Pascall est faux les 41 qui ne sont pas sur, c’est sur les 70 % qui votent. Donc cela fait en réalité 70 % X 41 = 28,7 % de français qui pensent voter mais qui ne sont pas surs de leur vote et qui s’ajoutent aux 30 % qui ne votent pas soit 58,7 % qui n’ont pas encore bien défini leur vote.
Cela dit, jusque là, j’avais vu 50 % des français qui s’abstiendraient. Je viens surfer et de tourner un long moment en rond sur les instituts de sondages, sur le Net, ils ne semblent pas se précipiter sur ce sujet ; comme ils n’expliquent pas non plus leur cuisine interne ; c'est-à-dire qu’ils corrigent les sondages, on sait que pour Mélenchon, ils lui piquaient environ 30 % de ses vois, fin janvier pour les donner à Hamon, cela s’est peut-être aggravé depuis ;
Cela veut dire que si Hamon et Mélenchon sont à 13 % officiellement, en réalité, Mélenchon est à 18,58 % quand Hamon est à 7,42 % ; la justification officielle est que Hamon a beaucoup moins que le PS aux régionales de 2015 et aux présidentielles de 2012, où il avait bénéficié de miraculeux attentats terroristes qui les avaient fait monter dans les sondages.

Attentats du Vendredi 13 soit 23 jours avant le 1er tour, comme pour les régionales : pour avoir le maximum d’amplitude le dimanche 5 décembre, et permettre au PS 3ème dans les sondages, le 13 novembre de remonter à la 1ère place ex aequo, les 5 &12 décembre.

Le PS avait aussi bénéficié des attentats miraculeux de Sarko « Mohamed Merah » pour revenir de la 3ème à la 2ème place à la présidentielle 2012… en espérant évidemment mieux ! Raté !
De plus, en 2015, l’État d’Urgence avait permis au PS d’interdire la campagne électorale de tous les partis opposés au PS-LR, ce qui les a outrageusement avantagé pour les régionales.
En effet, un attentat hyper terroriste ne pourrait guerre servir les intérêts d’un Hamon ou d’un Macron ; ils ne bénéficieraient sans doute qu’à Le Pen, or justement, ils sont fait pour que ce soient les 2 ex grands partis PS-LR conservent le pouvoir contre tous les autres ! Problème !

DD 17/03/2017 00:25

Excellente réponse de JLM à laquelle on peut rajouter : plus une seule voix pour les socialo-traîtres !