Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Réveil Communiste

Présenter des candidats "insoumis" contre les sortants du PCF est stupide !

20 Février 2017 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #élection 17, #Qu'est-ce que la "gauche", #GQ

Surtout maintenant (31 janvier) avec Hamon dans les pattes !

Ci contre l'affiche de Mélenchon avec son candidat suppléant aux législatives à Hénin Beaumont, en juin 2012, Hervé Poly, secrétaire fédéral du PCF du Pas de Calais.

(NB : Poly n'a soutenu Mélenchon dans le débat interne du PCF ni en 2011 ni en 2016, mais il a accepté de lui céder la circonscription d'Hénin Beaumont, où JLM a réalisé somme toute un bon résultat : 21%. Cela crée, il me semble, une dette politique)

Message de GQ destiné aux "Insoumis"

J’appartiens au PCF, où je me suis rangé dans les derniers congrès dans le courant d’opposition qui était mené pour un temps par André Gerin, et j’appartiens aussi à l’ANC, association fondée le 16 janvier 2016 par des militants communistes de diverses affiliations qui en contestent la ligne réformiste, et qui ne soutient pas de candidat aux élections.

J’anime le blog Réveil Communiste depuis sa fondation (2007), et nous avons pris position pour la candidature Mélenchon en septembre 2016. Nous avons écrit ceci pour nous moquer gentiment de nos camarades qui trouvaient que « Mélenchon n’est pas assez bien pour [eux] » : respect-melenchon-n-est-pas-assez-bien-pour-eux.

Nous en sommes maintenant au moment décisif de la campagne présidentielle où il est possible de lancer une dynamique victorieuse … ou non. toutes les énergies sont bienvenues et nécessaires pour gagner la partie.

Or depuis peu la teneur des interventions sur les listes de sympathisants de la "France insoumise" me laisse perplexe. Certains on l'air de croire que l'élection présidentielle est déjà gagnée, et qu'il faut en profiter pour purger les rangs des militants des anciens partis, forcément suspects d’arrières-pensées et on lit des âneries sur le PCF ou sur le communisme qu’on voit d’habitude plutôt dans les manuels scolaires. Rien de grave, nous avons l’habitude.

Mais j’affirme avec force qu’il serait tout à fait idiot de leur part, il n’y a pas d'autres mots, de présenter des candidats contre les peu nombreux sortants FDG, et même contre les candidats FDG et ou PCF qui tentent de reconquérir une vingtaine de sièges perdus en 2007 ou en 2012 (comme à Malakoff, Ivry, Aubervilliers, Marseille, Montreuil, Vénissieux, Bolbec, Amiens, Montluçon, Firminy, Sète, Le Havre, Echirolles, Guingamp, Alès, Gardannes, Nontron, Denain, dans les PO, dans le Morbihan, etc) .

Mélenchon a besoin des un ou deux millions de voix communistes pour atteindre le second tour. Connaissant bien le PCF, et le fort patriotisme de parti qui y règne, j'affirme qu'il ne faudra pas y compter si on cherche des poux à ses élus. Il ne sert absolument à rien en lui mettant un candidat dans les pattes de provoquer la colère et le ressentiment d’André Chassaigne, qui a de l’influence sur le « peuple communiste » et qui de toute manière si on veut voir les choses froidement ne peut pas être battu dans sa circonscription.

On met en avant la démocratie et le pouvoir de la base pour remettre en cause les positions acquises. Mais les candidats au delà du niveau local ne sont jamais désigné entièrement par la base, qui d'ailleurs reflète le sommet. On ne réinventera pas la démocratie en deux coup de cuillère à pot, en investissant des inconnus sur le dos des élus PCF. Les militants de FI sont souvent jeunes et frais, et ils ont les défauts de leurs qualités.

D'autres sont déterminés au vote Mélenchon par la passion pour le vote blanc, le droit de vote à seize ans, la révocabilité des élus, et les autres pièces du mécano constitutionnel de la « France Insoumise ». C’est leur droit. Mais moi, je ne vote pas Mélenchon pour ça mais parce qu’il peut gagner et réaliser quelques promesses simples mais importantes pour notre peuple. Et je pense que ce sera le cas de millions d’électeurs.

J'ai décidé de voter pour lui quand il a clairement mis en avant sa volonté de faire en sorte que la France quitte l'OTAN. Une telle décision serait un formidable appui à la paix. S’il a les tripes de le faire, je suis prêt à manger du quinoa tous les jours pendant cinq ans si ça lui fait plaisir !

Mais aussi parce qu’il a promis de rétablir la retraite à soixante ans, et d’abroger la loi El Khomry.

La "VIème république" qui ressemble beaucoup à la quatrième, avec son assemblée toute puissante élue à la proportionnelle, elle ne m’intéresse pas. Et j’ai comme qui dirait l’intuition que ça n’intéresse pas non plus la classe ouvrière. Or c’est pincipalement de cette classe que dépend la victoire !

Mélenchon gagnera s'il continue à infléchir sa campagne vers la solution des problèmes concrets des gens, comme il a commencé à le faire en s'orientant vers les classes populaires, dans son "déboulé" à Tourcoing.

Il gagnera aussi si la sorte de trève conclue avec le monde médiatique qui pour le moment l'utilise pour renforcer indirectement sa candidature favorite, Macron, ne le conduit pas à un discours consensuel sur l'Europe.

Il gagnera aussi s’il met en avant de manière iconoclaste un projet économique de réindustrialisation protectionniste, capable de faire basculer de son coté le vote populaire, et pour ça il faut que le plan B sonne crédible, parce qu’il est évidemment impossible de mener une telle politique à l’intérieur de la zone euro.

Mais il ne gagnera pas s’il apparait comme un simple produit de la culture politique épuisée de la « gauche », avec son goût des discours juridiques abstraits, ses querelles de chapelles, ses illusions idéologiques, et sa rigidité tactique.

Donc, s’il vous plait chers camarades « insoumis » mettez en sourdine votre anticommunisme complètement dépassé, qui n’a vraiment rien d’original, qui n'a pas d'objet, et qui ne vous avancera à rien. Travaillons plutôt ensemble à gagner, puisque nous le pouvons. Nous pouvons faire gagner une candidature vraiment favorable aux intérêts populaires, pour la première fois depuis très longtemps. Il ne faut pas gâcher cette belle chance.

On peut toujours discuter de la justesse des choix stratégiques du PCF, mais on ne peut pas nier qu'il a une expérience politique considérable qu'il faudra mobiliser quand la vraie bataille commencera, c'est à dire après l'élection de Jean Luc Mélenchon. Car une des raisons de sa victoire possible est que l'oligarchie ne se rend pas compte du danger qu'il représente pour sa domination. Lorsqu'elle en prendra conscience il faut s'attendre à la voir se déchaîner.

GQ, 15 janvier 2017

PS l'ironie de la situation est que Mélenchon a souvent des positions plus authentiquement proches de l'idéal que devraient partager tous les communistes, et bien plus à gauche que le PCF, notamment sur la Syrie, l'Union européenne et l'OTAN.

Partager cet article

Repost 1

Commenter cet article

le beller 23/01/2017 21:57

nous voici donc devant un fait accompli que je voyait venir depuis très longtemps l élimination des communistes au législatives ou faire battre un député communiste pour élire un socialiste voila enfin le vrai visage des melenchonistes ou il y a beaucoup d ancien socialiste ou autre troskar faire la peau des communistes nous militants communistes et autres militants révolutionnaire nous relevons le défi de cette bassesse des melonchonistes comme dans la circonscription de lorient nous présentons une candidate et un candidat communiste nous relevons le défi de nos drôles d amis pour leurs gueules un communiste est un révolutionnaire ils faut pas qu il l oublie nos faux amis

Réveil Communiste 24/01/2017 08:52

D'où que le PCF est révolutionnaire? faut arrêter de rêver en se faisant manipuler par une direction qui ne rêve que de strapontin dans un ministère socialiste. Deux choses l'une : ou bien Mélenchon gagne et il y aura des centaines de députés "insoumis" dont un certain nombres peuvent plus ou moins être étiquetés communiste, ou il perd, et il y aura entre cinq et 20 "communistes" à l'assemblée, comme d'habitude. pas de quoi prendre des airs de bandit et proférer des menaces.

zorba 18/01/2017 09:58

Les communistes savent où est passé Mélenchon, son passé trotskiste financé par la CIA , exclusivement anticommuniste, et ses convolutions européistes en soutenant Masstricht comme la clique de socialistes qui alternent au pouvoir avec le droite européiste depuis 1944, pas seulement depuis 1981.
En 2012, il a changé de veste, présentant la dérouillée de l'équipe de traitres qu'Hollande avait installé à Solférino dans la continuité mittérandienne, tous unis pour l'Europe allemande. En 2017, il est encore présent, alternative molle sur l'Europe, mais habilement habillée des scories communistes, les Croizat, Paul et autres élus anonymes, souvent cités pour faire oublier la haine viscérale qu'il avait contre ces mêmes communistes présentés comme des staliniens responsables de la défaite allemande en 1945, et de la guerre froide et des désastres coloniaux dans l'ancien empire français et de la misère en URSS et dans l'Europe soviétisée. Ce "combat" de 2017 pour installer l'alternative citoyenne passera pas des accords et l'abandon des vagues promesses pour, dans le meilleur des cas, faire piètre figure face à Fillon en récupérant quelques voix socialistes de pauvres militants désorientés, ou toujours orientés vers les USA, l'UE et l'OTAN, contre la Russie et les peuples qui résistent à l'impérialisme germano américain. Inutile d'envisager le soutien au candidat face à Le pen, comme en 2002, ou en 2014 aux régionales, la France Insoumise jouera petit bras et fera voter sans état d'âme pour le prochain président qui sera un pro USA, pro UE, pro OTAN, fut-il un Fillon archi réactionnaire ou un Macron exécutant des Rotschild et du Vatican.
2017 risque bien de vérifier une nouvelle fois Elections pièges à c.ns. Avec des conséquances dramatiques pour les militants sincères manipulés par l'aéropage FI.

Réveil Communiste 18/01/2017 17:46

Mieux vaut un ex-trotskyste qui marche qu'un stalinien assis (parole de stal) !

Sloan Vapeur 16/01/2017 12:47

Mr Gilles Questiaux, je pense que vous n'avez pas très bien compris ce qu'est France Insoumise. Replongez vous dans son programme et son charte pour les législatives et rappelez vous bien que c'est le PCF qui souhaite défendre un programme autonome et ne pas s'impliquer entièrement dans notre mouvement. Pour ce qui est des réflexions anti-communiste que je déplore aussi, André Chassaigne, que vous citez, n'est pas le dernier à pratiquer l'anti-mélenchonisme primaire, donc il y a des abrutis des deux côtés et c'est dommage. Je remercie par avance les militants Communistes qui vont voter France Insoumise au 1er et au 2ème tour de la présidentielle, et à l'issue de notre victoire commune, il restera du temps pour accorder nos violons pour les législatives en étant conscient qu'un Communiste sous étiquette FI n'en est pas moins Communiste.

Réveil Communiste 17/01/2017 11:25

Moi pas compris moi pas intelligent mais nous pas intelligents beaucoup voter

Réveil Communiste 16/01/2017 14:05

Chassaigne est contrarié parce qu'il pensait que c'était son tour d'y aller, mais pas la peine d'envenimer la plaie. C'est pas la mer à boire de réserver 30 circonscriptions sur 577 à des candidats PCF, dont la moitié est déjà dans FI, nom d'un chien? ça serait quand même débile de rater le second tour pour un dizième !

laurenceenu on ce n'est a 16/01/2017 01:58

Ne mêlez pas Hervé Poly, secrétaire départemental pcf du Pas-de-Calais à cela. Sil a soutenu melenchon en 2012 ce n'est plus du tout le cas en 2017.

Réveil Communiste 16/01/2017 08:28

Hervé Poly que je connais bien fait partie de l'aile marxiste du PCF, et n'a pas soutenu Mélenchon en 2012 non plus, et pourtant il la accepté en 2012 de céder la place à Mélenchon dans la circonscriptin où il avait l'intention d'affronter Marine le Pen. Ce qui a l'effet de rappeler une dette politique. Par ailleurs le PCF dont Hervy Poly est memebre a désigné Mélenchon comme son candidat, il ne faudrait pas l'oublier.
Le sectarisme réciproque des "insoumis" et des identitaires du PCF confine au ridicule absolu.

GQ 15/01/2017 21:52

l'inculture politique n'est pas une excuse à la connerie : n'importe qui sait que quand on a besoin des gens on ne leur pisse pas sur les pieds.

DD 15/01/2017 19:12

Je suis communiste sans parti. Je vais voter JL.Mélenchon et appeler à le faire :
- pour quitter l'Europe de l'ultralibéralisme, de la soumission à l'impérialisme américain, et des risques de guerre,
- pour recouvrer l'indépendance nationale avec un gouvernement progressiste et révolutionnaire au service des classes laborieuses,
- pour sauver la nation d'une catastrophe sociale et nationale que serait la victoire de toute autre candidature.
Mais il ne faut pas que les succès actuels de meeting fassent perdre la tête aux militants de la "France insoumise". Je m'inquiète beaucoup de leur capacités d'écoute vis à vis de leur propre électorat potentiel. Ils doivent se rappeler qu'ils ne sont pas seuls dans cette aventure, et que par exemple la question écologique découle avant tout du système capitaliste... Et que l'écologie doit s'inscrire dans un mouvement progressiste partisan de la recherche scientifique, y compris dans le domaine nucléaire. Attention : chaque voix comptera.
Amicalement.