Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Réveil Communiste

Lettre ouverte de l'Association Joseph Staline au Crédit Mutuel de l'Orne

2 Juin 2016 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Front historique

Lettre ouverte de l'Association Joseph Staline au Crédit Mutuel de l'Orne

Lettre ouverte (signalée par Roland Diagne)

Association Joseph STALINE,

à CREDIT MUTUEL, Juvigny s/s Andaine, 6 mai 2016

Recommandée avec A/R

Madame,

Le 3 mai je vous ai envoyé un courriel, mais n’ai pas reçu de confirmation de réception.

J’y faisais référence à la conversation que nous avons eu ce même jour. Vous m’informiez que votre hiérarchie vous avait fait part du refus du Crédit Mutuel d’ouvrir un simple compte d’épargne (de type livret «A», sans chéquier, ni carte de crédit) au nom de notre association. La raison invoquée: «ayant à faire avec l’objet» de notre association, tel qu’il est indiqué dans les Statuts et le Journal officiel, à savoir:

Article 2

«Cette Association a pour but et mission de promouvoir et de défendre la mémoire, l'honneur, l'œuvre pratique et théorique de Joseph Vissarionovitch DJOUGACHVILI, dit Staline, l'édification du socialisme en URSS et les réalisations du peuple soviétique et de son Parti communiste dans leur contribution essentielle au mouvement communiste international et au progrès de l'humanité, dans la continuité de Marx-Engels-Lénine.»

Je vous ai demandé, si vous connaissiez un autre cas, où une association de loi 1901 comme la nôtre, dument enregistrée auprès de la Sous-préfecture et au Journal officiel, aurait vu sa demande d’ouverture de compte auprès de votre banque, rejetée. Vous n’avez pas su répondre, et pour cause. Cette décision est exceptionnelle, anti-démocratique, injurieuse, même affligeante et relève d’un acte politique réactionnaire caractérisé.

Or, je tiens à faire savoir à votre hiérarchie, à propos de cette malveillance - qui dans le meilleur des cas serait due à un amalgame d’ignorante, de piètre éducation et d’ingurgitation indiscriminée de désinformations ambiantes sur l’histoire de la Seconde Guerre mondiale - que Joseph Staline, l’Armée rouge et le peuple soviétique, sont ceux qui ont, et de loin, le plus largement contribué, à coût de dizaines de millions de morts, de destructions et de tragédies, à la victoire contre vos occupants nazis et de leurs collaborateurs.

Oui, c’est très largement à cause de la lutte du peuple soviétique que la France n’est pas restée plus longtemps une colonie nazie, ce qui n’a pas empêché ses gouvernants successifs et leurs collaborateurs, particulièrement les bourgeoisies compradore et financière, de la transformer en néo-colonie étasunienne, tributaire de la Commission de Bruxelles, sans monnaie propre, sans frontières, avec des alliances néfastes et une souveraineté nationale quasiment inexistante.

Mais finalement qu’a donc pu faire Joseph Staline à la France et aux Français pour que votre hiérarchie le haïsse tant?

Voici ma réponse: Joseph Staline à la tête de l’Armée Rouge, contrairement à ce que l’on fait croire n’a agi qu’en fidèle allié de la France, de son peuple et de ses travailleurs. Les aviateurs de l’escadrille, puis du régiment d’aviation Normandie–Niémen des Forces françaises libres qui a combattu dans les rangs de l’Armée rouge ainsi que le Premier Régiment soviétique de partisans en France1 – dont je serais très étonné que votre «hiérarchie» en ait entendu parler - avaient scellé de leur sang la défense de la souveraineté et de l’honneur de la France et de son peuple, ainsi que l’amitié des peuples français et soviétique.

Ce n’est pas l’Union soviétique qui a occupé et humilié la France. Ce n’est pas l’Union soviétique qui le 6 juin 1944, avec des milliers de forteresses B-17, a déversée ses bombes sur Pont-l’Évêque, Lisieux, Flers, Condé-sur-Noireau, Vire, Coutances, encore Saint-Lô et écouché; et durant la période du débarquement délibérément tuée plus de 20.000 Normands civils2.

Mais il ne faut pas non plus prétendre être naïf. Pour les capitalistes, «la faute» de Staline est surtout d’avoir établi, et montré qu’il était possible de se passer du capitalisme, et de se donner un système socialement vigoureux, sans chômage, avec la gratuité pour la santé, l’éducation, la culture…. sans exploitation de l’homme par l’homme.

Cela fait peur à certains et avec raison; et c’est pour cela qu’ils ne manquent pas une occasion pour laver les cervelles des ignorants, des faibles d’esprit, des cupides, et de leurs larbins.

J’espère que vous ne manquerez pas de communiquer la présente lettre à votre hiérarchie ainsi qu’aux «délégués mutualistes», qui je le crains n’ont pour rôle que celui de caution passive en appui à la politique de votre entreprise.

Veuillez agréer, Madame, mes salutations attristées

Alexandre MOUMBARIS

Président de l’Association Joseph STALINE,

ancien combattant d’Umkhonto we Sizwe (branche armée de l’ANC et du PCSA d’Afrique du Sud),

prisonnier, évadé de la prison de Pretoria

médaillé de la Campagne de sabotage et de

l’Ordre des compagnons d’Oliver R. Tambo (argent)

Notes

1.- «Unité symbolisant l’ensemble des ressortissants soviétiques ayant rallié la Résistance Française et combattu l’ennemi commun sur notre territoire».[…] «Demeure, après avoir lutté fraternellement à nos côtés, le témoignage vivant de l’Amitié Franco-Soviétique scellé sur le même champ de bataille pour la défense des mêmes libertés.». Cité à l’ordre de la division, «Croix de Guerre 1939-1945 avec étoile d’argent», à Montpellier le 1er mai 1945, signé par le Général de Brigade ZELLER, Commandant la 16ème Région Militaire [copie de l’ordre général n° 71].

2. Voir La bataille de Normandie, par Jean Quellien, éditeur Tallandier. - Jean Quellien est professeur émérite d’histoire contemporaine, CRHQ, CNRS, Université de Caen. Voir aussi les Dossiers du Bip, n° 161 de juillet 2014, éditions Démocrite

democrite@neuf.fr

http://dossiersdubip.wordpress.com/

éditions Démocrite,

6, rue du Haras,

Juvigny /s Andaine

61140 JUVIGNY VAL D’ANDAINE

00 33 2 50 75 62 03

Le tarif des abonnements (France et étranger) à la revue Dossiers du BIP (publié par les Editions Démocrite) est de :

40€ pour 12 numéros, 20€ pour 6 numéros, 10€ pour 3 numéros.

Pour les retraités, les étudiants… le tarif est de :

24€ pour 12 numéros, de 12€ pour 6 numéros et de 6€ pour 3 numéros

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article