Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

Voile intégral : courrier d'André Gerin à Marie-George Buffet, Roland Muzeau et Jean-Claude Sandrier

20 Mai 2010 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Correspondance au PCF

 

Cher(e)Camarade

Tu trouveras ci-dessous, (et ci-joint sous format pdff) le courrier de André Gerin à Marie-George BUFFET, Roland MUZEAU, Jean-Claude SANDRIER, Et pour info : Aux députés communistes, républicains et Parti de gauche 

A Propos du voile intégral.

Cordialement.

 

Chers Camarades, Marie-George, Roland, Jean-Claude,

Le Conseil des ministres a adopté, ce mercredi 19 mai, le projet de loi interdisant la dissimulation du visage dans l’espace public.

Il fera l’objet d’un débat à l’Assemblée nationale au début du mois de juillet prochain.

Il constitue la troisième étape du processus engagé. La première fut la remise du rapport de la mission parlementaire que je présidais, le 26 janvier dernier ; la seconde, l’adoption de la proposition de résolution rappelant les valeurs républicaines qui fondent la nation française votée le 11 mai.

Notre première confrontation de points de vue a eu lieu le 27 avril dernier au sein de la composante communiste, républicaine et parti de gauche. Aucune discussion, aucun échange personnel ne l’avait précédé depuis juin 2009 lorsque j’ai déposé ma demande de commission d’enquête.

J’espère, même tardivement, que nous aurons enfin un débat approfondi pour examiner le rapport de la mission parlementaire, que l’on soit en accord ou pas sur l’opportunité d’une loi.

Il est clair que nous ne partageons pas les solutions au problème posé. Mais peut-être pourrions-nous au moins convenir de l’état des lieux.

Je souhaite qu’il y ait un peu plus de franchise et de fraternité pour rompre les silences de plomb qui ont prévalu au cours des onze mois écoulés.

La question du voile intégral constitue bien la partie émergée de l’iceberg et montre que se développe, dans l’espace public, un communautarisme intégriste avec ces talibans français qui font un tort considérable à la majorité des français musulmans en instrumentalisant le religieux et l’islam. Pour moi, c’est une question républicaine qui s’oppose résolument aux gens de gauche et de droite qui jouent aux apprentis sorciers avec le communautarisme.

Les auditions ont confirmé, avec les associations féminines, laïques, associations des maires, en particulier « villes et banlieues », les spécialistes du salafisme, l’ampleur du problème, et je ne parle pas de l’immense majorité des françaises et des français, qui vivent la réalité du voile intégral comme un malaise grave. Ce sont plusieurs centaines de communes concernées.

Je rajoute que cette question de la burqa et du voile intégral n’est pas du tout une question franco-française mais une problèmatique qui touche beaucoup de pays en Europe et au-delà.

La progression de l’intégrisme islamique dans les quartiers et certaines parties du territoire est-elle réelle ou non ?

Représente-t-elle, oui ou non, une régression sociale, de civilisation ?

Si oui à ces deux questions, pouvons-nous en conclure qu’il ne faut rien faire, prôner simplement une intention de pédagogie dont nous n’avons pas les moyens et qui, d’expérience, n’endigue pas le développement de l’intégrisme ?

Si nous voulons avoir un échange constructif entre nous, il convient sans doute de dissiper les malentendus.

- Ce débat constituerait une diversion et nous éloignerait des questions sociales. Vraiment ? Il en est, au contraire, une expression car la crise est un terreau de la régression que constitue le radicalisme islamique. Il faut donc affronter les deux, comme les deux faces d’une même pièce.

- La droite instrumentaliserait l’islamisme ? Il n’en serait pas ainsi si nous l’affrontions avec le regard de classe qui doit être le nôtre. Le capitalisme du désastre a tout à gagner au développement d’un islamisme radical, qui cultive les esprits dans l’idée qu’il ne saurait y avoir de bonheur ici bas. Il faut donc combattre le capital et l’islamisme comme les vecteurs de la régression. Et tant mieux si, dans ce combat, nous rassemblons des citoyens d’horizons divers. La Résistance d’hier à la barbarie était à cette image et n’a-t-elle pas ainsi triomphé et débouché sur les lois les plus progressistes de notre histoire ?

- Le sujet stigmatiserait les musulmans ? C’est l’intégrisme qui est stigmatisant pour tous les croyants de l’Islam en France qui veulent vivre leur foi dans la paix et le respect des lois et valeurs de la République. Nous expliquer que dénoncer les talibans français menacerait l’Islam dans son ensemble est aussi absurde que de prétendre – mais personne ne s’y ose – que s’émouvoir de l’existence de prêtres pédophiles stigmatiserait l’église catholique.

Les communistes ont droit à ce débat pour mener ce combat de résistance et terrasser la barbarie portée par les gourous intégristes.

Voilà ce que je voulais vous dire, chers Camarades, en toute fraternité, en appelant de mes vœux un débat approfondi et serein entre nous.

Recevez, Chers Camarades, Marie-George, Roland, Jean-Claude, mes amicales salutations.

André GERIN

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

gilles questiaux 03/06/2010 10:48



et tous deux ont été choqué par cettte référence à des "racines" métaphysiques.



gilles questiaux 03/06/2010 10:46



Moi j'en connais au moins deux (qui ne se connaissent pas entre eux) : un sympathisant incroyant d'origine musulmane, et un musulman pratiquant adhérent au PCF, tous deux favorables à
l'interdiction de la burqa.



pierre-yves gautier 02/06/2010 16:17



Gilles a dit "Mais il (Gerin) a tort ici de se mettre a dos les musulmans laïcs et anti burqua avec ces "racines judéo-chrétiennes" qui les excluent de facto. "


les musulmans laïques et anti burqa, "républiquement compatibles", comme les appelle Gerin, pour le moment, je les connais pas...et j'ai desespéré pendant tt le temps des travaux de la commission
sur la burqa qu'ils se constituent en groupe distinct et audible.


La seule parole que j'ai entendue de la part d'un musulman modéré était pour dire que c'était trop tard (le combat contre l'intégrisme).


Mais je ne désespère pas : il a fallu 116 ans après le 1er coup de tonnerre de 1789 pour aboutir à la loi de 1905 qui est le moment où les judéo-chrétiens ont plié devant la république laïque qui
imposait par cette loi la liberté religieuse.


J'attends que les musulmans fassent le même chemin, mais malheureusement pour eux, le temps presse.



JMP 01/06/2010 22:24



Laïc et même pour tout avouer incroyant et anticlérical  j'aurai laissé tomber la saillie de Gerin si aujourd'hui, précisément dans le chaos politique, social et économique que nous vivons
et qui va à coup sûr empirer, je n'étais tombé sur un de ces multiples sites fascistes dont je ne vais pas faire la pub ici et qui reprend - je me répète - la même position que Gerin.


Alors les querelles byzantines, je veux bien mais pour le coup déterrer de telles racines, c'est nier précisément la pensée marxiste et l'action communiste nécessaire en ce moment.


Je suis assez d'accord avec le dernier commentaire de Gilles sauf que la place de toutes les religions (que ce soit la chrétienne la juive la musulmane etc.), devrait être amenée - pour le moins
- à devenir un sujet moins préoccupant si les progressistes voulaient bien un peu ranimer l'espoir dans une voie collective vers le bonheur ici bas.


Pour finir dans le même sens que Gilles sur les racines (même si ça le contredit un peu ) moi qui ait biberonné à Braudel dans ma jeunesse, je ne sais quel merdier on s'est foutu - et dans lequel
se vautre André Gerin - quand je relis cet entretien au monde de Braudel sur sa trilogie "L'identité de la France". Allez me trouver un seul mot sur le religieux, un seul !


http://luette.free.fr/spip/spip.php?article121


C'est impensable le merdier intellectuel et communautariste, anti-universaliste dans lequel on est tombé depuis l'arrivée des Tatcher-Reagan et... Mitterand.


Et j'arrête là. Basta.



GQ 01/06/2010 20:05



Pour moi la présence en France de l"Islam ne pose pas de problème, à condition, comme pour les autres religions, qu'il respecte la laïcité de l'espace public. André Gerin ne dit pas autre chose,
d'habitude. Mais il a tort ici de se mettre a dos les musulmans laïcs et anti burqua avec ces "racines judéo-chrétiennes" qui les excluent de facto.


A mon avis si la France a des racines et une identité, elles furent plantées en 1789 et ne sont ni juives ni chrétiennes, ni gauloises pour le coup.