Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

Vœux de Maxime Picard secrétaire fédéral des Jeunes Communistes 13

26 Janvier 2011 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Luttes 2008-2011

Sur le blog de Nicolas Maury :

   

Lundi 24 Janvier 2011

Vœux de Maxime Picard secrétaire fédéral des Jeunes Communistes 13
Mesdemoiselles, Mesdames, Messieurs,

Chers amis, chers camarades,

Chose n’est pas coutume, en tout cas dans les organisations communistes, je vais commencer par souhaiter les vœux des Jeunes Communistes des Bouches du Rhône au patronat, et à toutes les organisations ou individus qui s’inscrivent dans sa lignée, qui font vivre ses idées, qui aident à mettre en place ses réformes dans le monde et plus particulièrement encore, dans notre pays.

A tous cela, je leur souhaite la défaite !

Comment ne pas leurs souhaiter ?

Pas plus tard que cette semaine on apprenait que Dominique Strauss Kann, pour le FMI, était allé faire un petit tour en Tunisie en 2008 pour... soutenir le peuple ? , les travailleurs tunisiens ? , non ! Il était venu recevoir de la part de Ben Ali le grade de Grand officier de l’ordre de la République. A cette occasion il s’est permis une petite déclaration, je vous en cite quelques extraits : « l’économie tunisienne va bien, malgré la crise, (...) la politique économique qui est conduite est saine, et je pense que c’est un bon exemple à suivre pour beaucoup de pays, (...) le jugement que porte le FMI sur la politique tunisienne est très positif (...) les choses continueront de fonctionner correctement. ».
Sans commentaires.

Que dire aux peuples Grecs, Portugais, Irlandais, et j’en passe, que l’Union Européenne est une bonne chose ? Cette même Europe qui affame et détruit les droits des étudiants et des travailleurs sur les recommandations du FMI !

Les Jeunes Communistes des Bouches souhaitent donc à ces deux institutions bourgeoises la mort !
Les médias jouent beaucoup avec en ce moment, je vous parle du Front National, ce parti qui ne porte que la haine de l’autre et n’a qu’un seul objectif : la division des travailleurs pour laisser perdurer le système capitaliste.

Je vous le dit les Jeunes communistes ont combattu le fascisme pendant la seconde guerre mondiale, ce n’est pas pour laisser faire les descendants aujourd’hui !

En 2010, une belle page sociale de notre pays a été écrite par des millions de manifestants et de grévistes, je vous parle bien entendu de la lutte contre la réforme des retraites. Cette réforme le MEDEF l’a demandé l’UMP l’a faite.

Comme je le disais précédemment, cette lutte marquera à jamais l’histoire de notre pays, mais aussi la vie de millier de jeunes lycéens, étudiants et travailleurs qui y ont participé.

Par son ampleur, sa durée, sa radicalité cette lutte a montrée qu’à partir des revendications propre aux travailleurs, aux étudiants et aux lycéens que l’on est capable de faire un tous ensemble contre le grand Capital.

Elle a également mis en lumière la force de nos ennemis de classe, qui eux sont tous conscient de leur intérêts, et sont prêt à tous pour garder le Pouvoir (réquisitions des salariés en grève, fermetures administratives de lycées et d’universités, répressions et j’en passe).

C’est donc chaque jour qu’il faut les combattre, pour cela nous avons besoins d’être organisé, les JC 13 sont disponible pour accueillir, échanger avec tous les jeunes qui luttent et qui veulent en finir avec le capitalisme.

Cela fait maintenant plus de cinq ans que les Jeunes communistes des Bouches du Rhône sont chaque année plus nombreux.

Ce renforcement nous a permis par exemple de jouer un rôle important dans la mobilisation de la jeunesse contre la réforme des retraites dans notre département.

En effet après de nombreux mois d’échanges, de rencontres avec les jeunes : devant les entreprises, les CFA, les foyers de jeunes travailleurs, les lycées et les facultés, nous avons été à l’initiative de la première journée de mobilisation de la jeunesse qui a rassemblé des milliers de jeunes à Aix, Istres et Marseille.

Bien entendu nous avons également soutenu par notre présence toutes les initiatives organisées par l’intersyndicale.

L’année 2010 a également été celle d’un congrès important pour le MJCF. Résultat d’une réflexion collective poussée et de grande qualité, ce congrès a été marqué par l’apport de notre fédération.
Je me félicite du travail de fond mené dans les cellules, les sections du département qui rassemblée lors d’une conférence fédérale accueillie ici dans ces locaux il y a quelques mois.

Le renouvellement des orientations de la jeunesse communiste peut permettre à tout le mouvement communiste d’enrichir ses propositions et de rénover son projet.

Dans notre congrès il a beaucoup été question de socialisme, des moyens à notre disposition pour faire émerger une société nouvelle, débarrassée du capitalisme.

Mais aussi des luttes à mener contre l’Europe du capital, instrument de la casse du service public de l’enseignement supérieur et de la recherche, cadre de mise en concurrence des peuples et de leurs jeunesses.

Nous avons de même approfondi notre analyse de l’impérialisme guerrier et décider un investissement encore plus fort sur le terrain international notamment en agissant au sein de la FMJD, c’est à dire la Fédération Mondiale de la Jeunesse Démocratique qui rassemble les organisations de jeunesse, communistes, progressistes et issues des partis de libération nationales.

2010 s’est d’ailleurs achevé par le Festival Mondial de la Jeunesse et des Etudiants, temps fort de rencontres entre les jeunes qui luttent à travers le monde organisé par la FMJD.

Plus de 50 jeunes communistes français se sont rendus à Prétoria en Afrique du Sud, pour ce festival placé sous le signe de la « lutte contre l’impérialisme et pour la transformation sociale ».
Avec le soutien du PCF que je tiens à remercier à ce propos, deux JC des Bouches du Rhône ont pu faire partie de la délégation.

Il s’agit d’Elsa et de moi-même, nous en sommes revenus porté par l’enthousiasme qui animait l’ensemble des 10 jours de débats politiques et de moments fraternels.

A la suite de Marx nous disons « jeunes communistes de tous pays unissez-vous » et comme nous l’affirme l’Internationale : « la terre n’appartient qu’aux hommes » alors ne nous laissons pas voler notre avenir par les vautours capitalistes et à travers le monde menons ensemble la lutte pour le changement.

Très concrètement, les contacts qui ont été pris sur place nous permettrons d’organiser la contestation face au G8 des universités qui se tiendra à Dijon et Besançon en mai.
Mais aussi face au G20 présidé par la France qui s’est donné rendez-vous en novembre pour continuer à se partager le gâteau mondial dans les palaces de la croisette à Cannes.

En 2011 nous poursuivrons bien sûr notre engagement de solidarité internationale en direction du Peuple Palestinien qui subit l’oppression israélienne.

Nous continuerons notre campagne pour la libération de Salah Hamouri, ce jeune Franco-palestinien emprisonné à tort dans les prisons israéliennes mais aussi pour celle de Marwan Barghouti, député Palestinien victime de la répression politique.

Le 2 février au palais des congrès d’Aix nous participerons par ailleurs à une conférence sur la révolution tunisienne, attentifs à ce mouvement populaire d’une ampleur historique qui ouvre la perspective d’une république laïque, démocratique et sociale.

Nous tenons ce week-end notre assemblée fédérale dans un contexte de regain des luttes. Je voudrais saluer le courage et la détermination des salariés de Fralib, Net Cacao, des Mutuelles, du Port, d’Arcelor, et de la Poste du 2ème arrondissement de Marseille qui dans des situations différentes mènent des combats exemplaires.

Je note qu’a contrario des prédictions des cassandres de tous bords, ces luttes se développent à la suite du mouvement contre la réforme des retraites et témoignent plus que jamais de la combattivité qui anime les salariés de notre département.

Nous lancerons pour notre part également une bataille sans relâche en 2011 pour l’emploi des jeunes, contre la désindustrialisation, le chômage organisé et contre la poursuite de la casse de l’école publique qui pénalise gravement les jeunes des milieux populaires.

Le patronat et la droite veulent faire des jeunes les rats de laboratoires de la précarisation de la société, ensemble nous mettrons leurs expériences en échec.

Ensemble nous ouvrirons la voie vers un socialisme indispensable pour répondre aux besoins, aux attentes, aux aspirations de la jeunesse de notre époque.

Comme l’écrivait Lénine, « là où il y a volonté, il y a un chemin ».
De volonté, chers amis, chers camarades, nous n’en manquons pas !

Pour finir je souhaite adresser mes vœux au nom des Jeunes Communistes des Bouches du Rhône aux associations, aux organisations syndicales et au Parti Communiste Français qui sont ce soir représentés.

Mes camarades, je vous souhaite de continuer et d’amplifier vos actions pour la défense des intérêts des jeunes et des travailleurs.

Toutes les conquêtes que vous arracherez au niveau social ou politique seront autant d’avancées pour les jeunes et le peuple Français en général.

Elles seront des points d’appui dans la bataille des idées pour en finir avec le système capitaliste, et construire dans notre pays la route qui mène au socialisme.

Sachez mes chers camarades que vos luttes sont les nôtres, et que vous trouverez toujours les Jeunes Communistes à vos côtés.

Je vous invite à lever le verre de l’amitié.

http://mjcf13.hautetfort.com/archive/2011/01/24/voeux-de-maxime-picard-secretaire-federal-des-jeunes-communi.html http://mjcf13.hautetfort.com/archive/2011/01/24/voeux-de-maxime-picard-secretaire-federal-des-jeunes-communi.html

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article