Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

Une caricature de Poutine et ce qu'elle révèle sur l'Occident et ses médias

22 Mars 2014 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Ukraine

 

De la caricature et ce dont elle témoigne de la part de ses auteurs par Danielle Bleitrach

10

 

Il est vrai qu’il est rarement de bonnes caricatures. Elles sont le plus souvent vulgaires et très réactionnaires parce que tablant sur les pires stéréotypes et les traits du dessin en sont le plus souvent bâclés. Ce dessin est dans la même veine! Il est paru pour illustrer un article du Courrier international. Il mérite une analyse parce qu’il s’agit d’une propagande de guerre, Poutine y est représenté en folle maquillée avec des chairs flasques, Quelque chose comme un Oscar Wilde à la fin de sa vie.

Pourquoi une telle charge? Elle tente d’inscrire dans la mémoire, avant le jugement des faits contenus dans l’article et qui dénoncent la faiblesse des sanctions occidentales, que Poutine est homophobe. Ce qu’on nous a seriné depuis des mois et qui a quasiment servi avant tout incident sur la Crimée d’encadrement à la tenue des jeux olympiques de Sotchi. On a même frisé le boycott et tous les sportifs ont été invités à y défendre la cause homosexuelle. Souvenez-vous de la manière dont la photo d’un water a occupé les réseaux sociaux, alors mêmes que ces jeux ont été une réussite jamais reconnue. Homophobie? De quoi s’agissait-il? Est-ce que la Russie est l’Iran ou l’Ouganda? Certainement pas. Il s’agissait d’une disposition tout à fait contestable comparable à celle qui avait introduite jadis en France sur la minorité sexuelle et sur l’interdiction de faire aux enfants de la publicité sur l’homosexualité. Je suis résolument contre la position russe. Mais pour autant je pense que l’on ait intérêt à faire que la pression se situe là où elle a le maximum d’efficacité et qu’elle ne fasse pas apparaître les gens discriminés pour des agents d’une puissance étrangère qui cherche là un mauvais prétexte.

Que la société russe soit homophobe, c’est un fait et elle n’est pas la seule, quand la réaction triomphe elle ramène avec elle tous ses miasmes. Pour tous ceux qui l’ignoreraient les russes ont subi une contrerévolution. Cette homophobie est aussi à mettre en relation avec le poids reconquis par l’église orthodoxe, Poutine tout en ménageant les communistes, s’affirme proche de cette église qui est un véritable appareil d’Etat. On peut s’étonner que la campagne menée contre Poutine paraisse désigner en lui le membre du KGB, le successeur de Staline et le nostalgique de l’URSS, sans que ce qui donne sens aux valeurs conservatrices soit jamais désigné.

Pour revenir à la caricature, elle efface tous les contre-arguments à la pseudo-volonté de conquête de Poutine. Ce qui n’est pas grave pour Poutine et les citoyens russes, dont on découvre à cette occasion qu’ils jouissent de médias infiniment plus diversifiés dans leurs options que les médias français. Ces derniers ont en effet montré un bel l’unanimisme à faire silence sur les snipers du Maïdan. Ils ont prouvé leur servilité dans cette affaire. Une docilité se manifestant le plus souvent par occultation d’information . La caricature révèle qu’il n’y aura pas débat sur l’hypocrisie occidentale, sur le rôle réel de l’UE et sans doute celui des USA. Comment l’UE a largement initié le problème en soutenant depuis des mois et au plus haut niveau, les auteurs de la destitution d’un dirigeant élu. Comment les dirigeants ont validé un putsch de la rue alors que l’encre de l’accord signé avec le dit dirigeant n’était pas sèche. Pas la moindre interrogation sur le fait que les responsables politiques en particulier allemands et polonais n’ont pas craint d’aller encourager les séditieux en personne. Qu’aurait on dit si Poutine allait soutenir des manifestants espagnols ou grecs en personne? Même silence sur l’encerclement par l’OTAN de la Russie. La propagande occidentale surtout gomme toute la violence antirusse de ce gouvernement, le poids de l’extrême-droite, l’abolition du russe comme langue régionale, le fait que le trois quart des pays russophones de l’est et du sud refusent ce gouvernement issu de la rue et de la pression occidentale. Enfin sur la Crimée ces mêmes puissances occidentales ignorent le précédent du Kosovo qu’elles ont elles mêmes crée, la France en particulier.

Ce n’est pas de l’information c’est de la propagande de guerre et elle a besoin de ce type de caricature.

Comme jamais les puissances occidentales n’osent expliquer la nature du régime qu’elles ont intronisé à Kiev sans la moindre consultation de la population, elles ne diront pas plus que l’actuel dirigeant a tenu des propos homophobes pires que ce qu’a jamais pu dire Poutine et que les troupes néo-nazies qu’il a jeté sur la population en transformant leurs bandes en police, des SA, sont elles mêmes très homophobes et prônent une idéologie plus que conservatrice sur la famille. Donc les homosexuels sont traités en dindons de cette farce "démocratique".

Non tout cela se réduit à l’idée que Poutine est un homophobe et une folle maquillée, mais est-ce que cette caricature se contente de cela ?

Poutine est un barbare chassant dans le steppe et là nous retrouvons les attaques invraisemblables, le racisme antirusse qui a déferlé dans les médias et qui a parfois dépassé en violence la période de la guerre froide.

Le barbare est une folle, ce qui donne un signal, il faut lui faire la guerre c’est un faux dur. Une fois de plus c’est donc de la manipulation à vocation belliciste mais de surcroit c’est une insulte pour les gays puisqu’il est stigmatisé comme un "faux dur" et donc quelqu’un que l’on peut combattre sans danger, d’où sa transformation en folle. Nous sommes dans la pire des traditions de l’homophobie et quand une caricature n’est que de la propagande vulgaire, au ras du sol au niveau des arguments, elle joue sur les pires stéréotypes en particulier sexuels, l’ennemi est une femelle… ou un PD… Bref le vertueux démocrate occidental est invité à… casser du PD…

Un dessin qui dit ce que sont sur les fond les auteurs et la manière dont la propagande occidentale traite ses citoyens en débiles et attise leurs fantasmes pour mieux leur faire avaler n’importe quoi.

danielle Bleitrach

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G
<br /> <br /> <br /> <br /> <br /> source : Faire Vivre et Renforcer le PCF, 22 mars 2014<br /> <br /> <br /> <br /> Extraits du discours du président Vladimir Poutine le mardi 18 mars 2014 devant les deux chambres du parlement russe ainsi des représentants des régions et de la société (1) Lire la suite →<br /> <br /> <br /> <br /> <br /> 23 mars 2014<br />
Répondre
M
<br /> trés bonne analyse de Danniele comme d'habitude,etant donné le niveau de matraquage de nos medias (où est la France des lumiéres ),c'est avec internet qu'on peut trouver des blogs qui rapportent<br /> des informations honnetes et des analyses pertinantes,<br />
Répondre