Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

Ukraine : une lettre aux rédactrices du journal ELLE

6 Janvier 2015 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Ce que dit la presse

Sur PCF Bassin :


05 Janvier 2014

Пожар в Доме профсоюзов в Одессе

Voici la lettre que je viens d’adresser à la rédaction de ELLE

(Annececile.sarfati@Lagardère-active.com) et Delphine.lapeyrere@lagardere-active.com:
 

 

Chère madame,

 

Vous n’ignorez pas l’émotion qu’a soulevé votre reportage sur les combattantes ukrainiennes qui s’avèrent être de vraies néo-nazies. J’ai pris connaissance des excuses de votre hebdomadaire. J’imagine que vous ne vous sentez effectivement aucune affinité avec les néonazis pourtant vos journalistes auraient pu pousser plus loin leurs investigations sur le bataillon Aïdar et d’autres « punisseurs » plus ou moins financés par des oligarques sur des bases ultranationalistes et recrutant dans les cercles d’extrême-droite dans leur quasi totalité.

 

Il s’avère que cette année j’ai fait avec une amie professeur de russe une série de reportages essentiellement auprès des populations de Crimée, d’Odessa, de Gagaouzie, de Transnistrie et de Moldavie. J’étais professeur de sociologie à l’université de Provence et j’ai actuellement un blog consacré ces derniers mois à la situation en Ukraine. Il reçoit 10.000 visiteurs différents par jour et parfois plus (67.000 a été en novembre le record) et ses informations sont relayées un peu partout, en France mais aussi aux États-Unis, au Canada en particulier.

 

Nous organisons à partir du 25 janvier une délégation d’Ukrainiens et Ukrainiennes de la ville d’Odessa. Elles se rendront à Paris, Lille, Marseille, Nice, Lyon, pour faire connaître la situation en Ukraine et justement ce qu’est le fascisme qui fait régner la terreur partout. En particulier la délégation comprend Elena et Irina, deux femmes qui appartiennent au Comité des mères d’Odessa. Il s’agit de ce terrible drame au cours duquel plus de 50 personnes ont été brûlées et assassinées par les gens que vous avez mis en avant dans votre premier reportage. Elena qui est professeur de français à l’université a perdu dans cette tragédie son fils unique de 27 ans… Au-delà des questions politiques c’est une torture que vit cette femme et d’autres mères avec elles, je les ai rencontrées à Odessa et j’ai été bouleversée par leur témoignage…

 

Donc je vous propose de les rencontrer lors de leur passage à Paris. Je pense que si vous détestez le fascisme et que vous regrettez de leur avoir fait involontairement de la publicité, vous aurez à cœur d’entendre ses victimes.

 

Je vous remercie par avance de votre réponse.

 

Danielle Bleitrach

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article