Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

mise au point sur la candidature Mélenchon

6 Avril 2011 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Élections

DÉCLARATION DE PRESSE d'André Gerin


Le Conseil national du Parti communiste français se réunit vendredi et samedi prochains.

Une question est posée : pour la préparation de la conférence nationale de juin 2011, la souveraineté des communistes sera-t-elle respectée ? Rien n’est moins sûr.

J’ai demandé à Pierre Laurent hier dans le Rhône : « si Jean-Luc Mélenchon n’est pas élu à la conférence nationale, que se passe-t-il ? »

Sa réponse a été claire et nette : « ce n’est pas possible vis-à-vis de nos partenaires, ils n’accepteront pas ».

D’où l’objectif de faire se prononcer la conférence nationale sur un ensemble ficelé (présidentielle et législatives), ce qui exclut, a priori, une candidature communiste aux présidentielles, y compris dans le cadre du Front de gauche.

J’ai noté que ses propos sont en contradiction avec les déclarations du vendredi 7 janvier 2011. A ce jour, il n’y aurait qu’une seule possibilité, se ranger derrière la candidature de Jean-Luc Mélenchon. Comprenne qui pourra…

Vous trouverez ci-dessous, pour mémoire, une dépêche de l’AFP du 7 janvier 2011 :

Le secrétaire national du PCF Pierre Laurent a indiqué vendredi que le «choix définitif» du candidat du Front de gauche pour la présidentielle serait décidé lors d'une conférence nationale prévue les 4 et 5 juin, alors que Jean-Luc Mélenchon fait de plus en plus figure de favori.

«Toutes les possibilités sont ouvertes», a déclaré à des journalistes le numéro un communiste, en marge du Conseil national qui se réunit au siège du PCF pour lancer les appels à candidatures.

«Le choix définitif sera tranché lors d'une conférence nationale les 4 et 5 juin» et «il y aura probablement une préférence indiquée dès le Conseil national» début avril, a-t-il poursuivi, soulignant que les militants communistes devront voter mi-juin sur le sujet.

«La candidature peut être celle d'un communiste ou d'une autre personnalité du Front de gauche ou une personnalité qui se reconnaîtrait dans la démarche du Front de gauche», a-t-il ajouté, démentant que la direction communiste se soit rangée derrière la candidature Mélenchon (Parti de gauche).

«Des candidats qui ne sont pas médiatiques (...) ont toute leur légitimité et peuvent très bien s'imposer», a-t-il assuré, alors que le député PCF du Puy-de-Dôme André Chassaigne s'est porté candidat.

Face aux communistes «orthodoxes», tel le député André Gerin, qui souhaite absolument une «candidature communiste», Pierre Laurent a souhaité «une candidature de rassemblement large».

«Il n'est pas question de casting entre telle ou telle personnalité pour savoir si elle est communiste ou pas, ce n'est pas un choix partisan mais un choix dans l'intérêt du pays pour ouvrir une perspective et déverrouiller le débat politique».

Pour Pierre Laurent, «l'accord que nous souhaitons passe par un contrat politique clair qui doit porter sur quatre questions»: «déclaration politique commune sur les objectifs fixés pour 2012», «nouvelle majorité de gauche avec un projet ancré à gauche», «élargissement du Front de gauche» et «discussions sur les législatives».

(Source AFP)

André GERIN

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

MARAT EL MOKRANI 06/04/2011 13:43



Si la question  et la réponse  citées sont vraies il ne fait pas de doute que la direction a choisit la candidature de Melanchon et cela n'est pas acceptable (je suis pour un front
de gauche qui ne soit pas un tremplin pour effacer le PCF),il faut consulter les militants sur la question d'avoir un candidat communiste ou non au présidentielle et dire clairement et s'engager
sur l'existence du PCF et de son autonomie