Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

To Mélenchon or not to Mélenchon? l'avis de Jonathan

19 Mars 2012 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Élections

l'avis de Jonathan, qu'il a laissé sur RC dans le commentaire suivant :

 

Je suis un peu agacé des réactions de dénigrement de la campagne de Mélenchon. Je me suis, comme beaucoup d'autres, prononcé contre sa candidature et, certes, les arguments que beaucoup de camarades portent contre lui sont justes.

Mon agacement provient de ce que, depuis qu'il a été désigné, le courant plus ou moins proche du réseau FVR-PCF a été complètement incapable de définir tant soit peu une ligne à tenir pour la campagne présidentielle. Cela s'est traduit par le débat surréaliste à la Fête de l'Huma au stand du 62 où, comme l'a dit Gilles Q., il y avait "une position par intervenant", et j'en suis sorti franchement déçu.

Et maintenant on viendrait nous dire que faire la campagne pour Mélenchon, c'est ceci ou cela ? Je suis bien conscient des arrières-pensées liquidatrice qui animent le président du PG et ses fervents soutiens à la tête du PCF. Mais est-ce que vous croyez que je peux me payer le luxe de bouder et de laisser le débat plan-plan Sarkozy-Hollande se dérouler gentiment, et prendre le risque de laisser la France reprendre 5 ans de taule avec Sarkozy ? Non, désolé...

Alors, permettez, chaque chose en son temps. Commençons par débarasser la France de Sarkozy, et de faire faire à Mélenchon le score le plus élevé possible. Déjà, nos débats en seront bien plus sereins qu'il y a 5 ans.

Et ensuite, les discussions de Congrès qui ne manqueront pas d'arriver seront une autre étape pendant laquelle il faudra réaffirmer l'obligation du maintien du PCF. Mais je le répète, si le réseau FVR était parvenu à définir un semblant de ligne à adopter, plutôt que d'organiser d'énièmes "réunions d'échanges" qui ne débouchent sur rien, la critique de la campagne de Mélenchon aurait un peu plus de consistance et de sérieux.

Là, elle n'apparaît que comme un bougonnement grincheux.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

GQ 21/03/2012 17:20


titre du "canard" : le PS compte sur le PC pour modérer les ardeurs de mélenchon...

CCL 21/03/2012 08:31


A mon avis, tout marxiste-leniniste se doit de faire campagne pour le vote Melenchon, meme si celui-ci n'est au fond qu'un social-democrate qui n'a aucune intention de renverser le systeme
capitaliste et son etat bourgeois.


Melenchon et le Front de Gauche, sans le savoir et sans le vouloir, risquent de chevaucher un mouvement de fond des classes exploitees qui pourrait ouvrir une breche dans la
domination de la classe exploiteuse.


Nous devons soutenir tout ce qui pousse les opprimes a sortir dans la rue, meme si c'est derriere une banderole Melenchon. Nous devons secouer la barque des que l'occasion se presente.
Souffler sur la flamme sans jamais craindre l'incendie. Le marxisme-leninisme est l'art de la pyromanie, alors surtout ne tournons pas le dos lorsque jaillit une etincelle !


Le vote Melenchon oui, car en le poussant dans la bonne direction et en etant suffisamment nombreux, on pourrait meme en faire un Chavez a la francaise, va savoir.


Par contre le vote Hollande, juste pour virer Nabot-leon, merci mais non merci!


Sarko/Hollande c'est bonnet blanc et blanc bonnet , comme disait l'inoubliable Camarade Duclos en 1969.


Sarko/Hollande c'est Bush/Gore ou Obama/Romney, republiKKKains/demo-crottes.


5 ans de Nabot-leon ou 5 ans de Hollandreou, ce seront 5 ans de domination de la classe bourgeoise, 5 ans de guerres otanesques, 5 ans de plus dans la prison des peuples de l'UE.


La classe bourgeoise veut une alternance droite-"goche" pour son conseil d'administration, l'etat bourgeois. Elle gagne avec les uns autant qu'avec les autres, comme a la roulette quand on
mise sur le rouge et le noir en meme temps. En plus, ca a l'avantage de calmer "le peuple" avec une illusion de "changement" tous les 5 ans comme on calme le bebe avec un biberon.


En janvier 1905 une manif des ouvriers russes se deroula a Saint Petersburg conduite par un pretre orthodoxe, et portant des portraits du tsar. En l'espace de 8 mois, la Russie entiere etait
embrasee et surgissaient les premiers soviets d'ouvriers et paysans. Lenine et ses Bolcheviks, n'avaient pas prevu le mouvement au depart , mais de l'etincelle ils surent faire jaillir la
flamme...

granados 21/03/2012 08:05


Nous partageons en grande partie le sentiment de Jonathan sur cette campagne.


La plupart des dirigeants de notre fédération de Charente-maritime sont des amis de R.Hue.


Leur activité se résume à ne rien faire ou à négocier leurs places avec le PS.


Lors des régionales de 2010, ils ont tout fait pour partir avec S. Royal dès le premier tour. Mais le vote de l'ensemble des communistes de la région a choisi l'option Front de Gauche. Ils n'ont
pas accepté ce vote et à 4 jours de la date limite du dépôt des listes se sont retirés. Des communistes ont alors décidé de former une liste pour se joindre à celle du Front de Gauche régional.
Ils ont mené campagne sans les moyens de l'appareil. Les amis de R. Hue ont mené campagne, avec déclaration dans le journal Sud Ouest et distribution de tracts sur les marchés (alors qu'ils n'y
vont presque jamais), contre la liste FdG.


Ils utilisent l'attachement au parti de camarades pour dénigrer le FdG, alors qu'ils sont à la botte du PS.


Les camarades qui ont mené campagne dans le FdG sont aussi attachés à l'existence du  parti. Ils n'acceptaient pas que leur parti soit absent d'un combat contre la droite représentée par
Bussereau, ministre de Sarkozy.


Ces camarades ont continué leur combat dans le parti à tel point que pour la campagne présente la fédération se proclame FdG. Mais ils ne font pas campagne, ne réunissent plus les camarades (dans
notre section, il n'y a pas eu d'AG depuis mai 2011, et même chose à La Rochelle). Certains d'entre eux appellent à voter Hollande dès le premier tour, disent que le programme partagé est
irréalisable, le SMIC à 1700 € trop élevé, la retraite à 60 ans impossible etc...


Et pourtant ce sont ces dernières revendications qui font que des liens, qui dans notre département étaient très distendus, se tissent avec des syndicalistes. De très nombreux militants de la CGT
se sentent à l'aise avec le FdG. Ils apprécient fortement le candidat Mélenchon et son énergie à défendre les revendications sociales.


C'est vrai que la stratégie du FdG peut conduire à un effacement du parti. Mais rien n'est inéluctable ni décidé à l'avance. C'est aux communistes d'avancer leurs idées dans le débat, dans les
assemblées citoyennes, dans les luttes. Ce n'est pas en restant dans l'expectative que les idées communistes progresseront.


L'exemple de la Bastille est frappant. Dans le défilé il y avait une présence très forte et visible du parti, des ouvriers en lutte, nous étions à l'aise dans ce rassemblement.


Notre fédération n'a envoyé que 4 personnes!


Mais les camarades engagés dans la campagne ont organisé, sans passer par la fédé, le déplacement en train de 66 personnes à Paris. Ce sont eux qui collent les affiches, distribuent les tracts,
vendent les programmes, sont sur les marchés, à la porte des isines, organisent des assemblées. Ils sont engagés pour le vote Mélenchon, et font des adhésions et des ré-adhesions au prti.


OUI! le Parti Communiste Français avec le Front de Gauche existe, n'en déplaise à Hollande.


Florence et Francisco Granados, Rochefort, Charente-Maritime.


 

GQ 20/03/2012 22:16


Oui mais tu ne peux pas virer Sarkozy autrement. carrément cornélien ! mais en fait nous parlons en l'air et ce
débat comme disait Lautréamont, comporte une grande quantité d'importance nulle ! car une consigne de vote n'a de sens que si elle est donnée par un parti de masse, et suivie avec discipline.
Alors au point où nous en sommes, pfff.


Cela dit s'il est reélu grâce aux crimes d'hier, je ne voterai jamais plus.

Emmanuel Lyasse 20/03/2012 12:04


Effectivement, ce sera un grand plaisir de voir Sarkozy viré.


Mais je vois au moins une raison décisive de ne pas y contribuer en votant Hollande. Le 4 février 2008, il a contribué de façon décisive à la forfaiture qui a bafoué le vote du peuple français du
29 mai 2005. Je refuse de donner ma voix à qui méprise à ce point la démocratie.