Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

Sur un congrès du PCF bâclé et restreint

6 Mai 2010 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Réseaux communistes

http://www.lepcf.fr/IMG/siteon0.jpgLu sur le site "faire vivre le PCF" :

Un congrès bâclé et restreint


Décidément la direction du PCF a peur des communistes.

Après avoir décidé un congrès hors statut, elle s’en prend maintenant à la représentativité des communistes en réduisant le nombre de délégués.

Tu trouveras ci-dessous un extrait de la lettre de François Auguste aux membres du Conseil National :

"...Dans le cadre de la préparation du congrès, le conseil national doit décider de la représentation des fédérations. Le congrès de juin étant un congrès d’étape, nous pourrions décider d’une configuration plus restreinte que pour un congrès ordinaire, correspondant à la proposition suivante :

3 délégués par fédération + 1 délégué par tranche de 400 adhérents (630 délégués)

Je t’invite à te prononcer par un vote sur cette proposition en renvoyant un mail à gechinard@pcf.fr avant vendredi soir. Tu seras également contacté par téléphone..."

Bien sur, plusieurs membres du CN ont protesté. Tu trouveras par exemple ci-dessous la lettre de Floriane Benoît à François Auguste.

"Cher Camarade, Je suis quelque peu surprise que, moins d’une semaine après une réunion plénière du Conseil national, on nous soumette individuellement, par mail et sans aucune justification, la proposition de réduire le nombre de délégués au congrès dit d’étape.

Alors qu’il s’agit par excellence du type de décision qui nécessite une discussion collective suivie d’un vote au sein du Conseil National, qui selon les statuts, " représentatif de tous les communistes, est l’organe souverain du Parti entre deux congrès". Pourquoi ne pas avoir abordé cette question qui n’a rien de subsidiaire lors de la réunion du 16 avril ?

Et surtout, par delà le problème du fonctionnement démocratique des instances du Parti, pourquoi vouloir réduire le nombre de délégués à ce congrès ? Les sujets qui y seront abordés - point sur notre stratégie de "Front de gauche", transformation du Parti et élection du (de la) secrétaire national(e) - ne sont pas moins importants que tous ceux débattus lors des précédents congrès.

Pourquoi donc vouloir réduire cette fois-ci la capacité de débat et d’analyse des congressistes en limitant leur nombre de manière arbitraire, ce qui nuirait grandement à la richesse des échanges ? A moins que les questions stratégiques ne soient désormais considérées comme secondaires, comme celle de l’avenir du PCF... Ou peut aussi se poser légitimement la question : cette limitation du nombre de délégués ne serait-elle pas destinée justement à éviter un débat qui soit à l’image de la diversité du Parti ? Comment concilier une telle démarche avec les propos de Pierre Laurent lors du dernier CN suite à la démission notamment d’un certain nombre de membres du CN, Pierre Laurent rappelant notamment que "la confrontation est source d’enrichissement" ?

Pour toutes ces raisons et face à ces interrogations, je ne peux que rejeter la proposition de la présidence consistant à réduire de manière significative le nombre de délégués au congrès de juin 2010.

Amicalement Floriane Benoit"

La proposition a finalement été validée avec 110 pour, 23 contre et 63 camarades qui ne se sont pas prononcés.

François Auguste a inventé une nouvelle forme de démocratie, la "démocratie téléphonique" ou comment ficeler un congrès, au risque de rendre illégitime ses décisions jusqu’à l’élection du secrétaire national !

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Laurent MELY 11/05/2010 11:42



Le nombre de délégué n'est pas le principal problème que pose ce congrès. La question est : à part parler, que vont bien faire les délégués présent. Comme à priori, ils ne feront pas grand chose,
autant qu'ils ne soient pas nombreux...


Si je résume bien, nous allons voter pour un candidat unique au poste de 1er secrétaire, pour une liste unique concotée dans l'arrière cuisine de la commission des candidatures pour remplacer les
démissionaires du CN.


Quant au texte d'orientation, il n'est à priori pas amendable et on ne sait même pas si on va voter dessus...


A part se jouer une retrospective des plus grandes heures du PCF à l'époque stalinienne, je ne vois pas bien ce que vont foutre les camarades au congrès.


Personnellement, je boycote !