Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

Socialistes et extrême droite en Grèce, en Turquie, en France

14 Mai 2010 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Qu'est-ce que la "gauche"

Protocole d’amitié entre l’extrême-droite turque et le Parti socialiste français

 

Après le vote du plan de racket au parlement grec par une majorité Socialiste-Fasciste (PASOK- LAOS), la tribune offerte par Delanoë aux cubains de Miami, voici une nouvelle preuve des laisons dangereuses, inaugurées par Mitterand, entre socialistes et extrême droite où le cynisme des dirigeants s'appuie sur l'ignorance crasse et la naïveté intéressée des militants. Envoyé par Suzannah Horowitz. GQ

 
Protocole d’amitié signé entre la municipalité de Clermont-Ferrand (et son maire PS Serge Godard) et le maire BBP de Sivas, Doğan Ürgüp.


Selon le quotidien La Montagne en date du 4 mai dernier, les municipalités de Clermont-Ferrand et de Sivas en Turquie ont signé un protocole d’amitié. La ville de Clermont-Ferrand, dirigée par le Parti Socialiste, affiche ainsi une proximité politique avec l’unique grande ville de Turquie aux mains du « Parti de la Grande Union » (Büyük Berlik Partisi, BBP), un parti d’extrême-droite se réclamant à la fois de l’ultra-nationalisme et de l’islamisme.

Officiellement créé en janvier 1993, le BBP est issu d’une scission avec le MHP (Milliyetçi Hareket Partisi ou « Parti d’action nationaliste »). Fondé par Muhsin Yazıcıoğlu, disparu dans un accident d’hélicoptère en mars 2009, le Büyük Berlik Partisi est considéré comme proche des Loups Gris.

Directement ou par l’intermédiaire de sa branche jeunesse « Alperen Ocakları », le BBP est accusé d’être impliqué dans la quasi-totalité des graves atteintes à la démocratie ces dernières années en Turquie, notamment dans les assassinats du prêtre Santoro en février 2006 à Trabzon, du juge du Conseil d’Etat Mustafa Yücel Bilgi à Ankara en mai 2006 et du journaliste arménien de Turquie Hrant Dink en janvier 2007. A l’instar des autres formations nationalistes de Turquie, le Büyük Berlik Partisi pratique un négationnisme du génocide arménien très offensif. Il a bien entendu
condamné avec force les premières commémorations du génocide arménien qui ont eu lieu sur la voie publique le 24 avril 2010 à Istanbul, à l’initiative de l’IHD et de certains intellectuels turcs.

La décision de la municipalité clermontoise de se lier à Sivas, seule grande ville de Turquie aux mains du BBP, risque de créer des remous tant au niveau local que national : haut-lieu de la Résistance, la Ville de Clermont ne peut être instrumentalisée pour promouvoir la respectabilité d’un parti politique turc ouvertement anti-démocratique. Quant aux instances dirigeantes du Parti socialiste, elles vont avoir à se prononcer très vite sur les valeurs historiquement défendues par le PS.


Collectif VAN

Voir le lien original : http://www.collectifvan.org/article.php?r=0&id=43420


AgoraVox

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

GQ 15/05/2010 18:04



signature : Collectif VAN

Voir le lien original : http://www.collectifvan.org/article.php?r=0&id=43420