Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

Snowden, les médias et les espions

12 Juillet 2013 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Ce que dit la presse

Sur le blog de Danielle Bleitrach :

les spéculations sur le cas Snowden et la nouvelle donne du grand jeu

by histoireetsociete

Ce qu'il y a de plus clair dans cette affaire est que se joue une partie de poker menteur dans lequel peu de nouvelles paraissent crédibles, les Etats-Unis et l'Europe sont visiblement baladés comme la meute des journalistes dont plus de 80% ainsi que leur agences de presse appartiennent au monde occidental, à défaut de savoir exactement ce qu'il en est désinformations et spéculations vont bon train. Il y a les faits et ce qui apparaît est la multitude de leurres qui surgissent de tous côtés et la tentative de la CIA et de ses alliés de reprendre la main en légitimant la traque dont Snowden est victime. Quitte à provoquer un scandale diplomatique qui met à jour les véritables liens de vassalité de l'Europe face aux Etats-Unis dans le viol de toute légalité internationale comme dans le cas de la mise sous séquestre du président bolivien Evo Morales. Pour le moment malgré la tentative de suggérer que Snowden se vend aux Chinois puis aux Russes et n'a donc aucun souci de défense de la démocratie, ce qui apparaît est que ce dernier provoque une grande sympathie partout y compris aux Etats-Unis et apparaît comme une sorte de Robin des Bois d'un monde nouveau où le jeu entre individu, pouvoir, est en train de se transformer. Cela va avec l'air du temps et l'absence de crédibilité des forces politiques existantes, nous sommes là devant l'originalité de la contestation qui monte à l'échelle mondiale: à la fois mondialisée et très localisée, remettant en cause l'ordre existant au niveau national mais surtout international, les pertes de souveraineté, mais sans protagoniste organisé à la hauteur des mouvements. Dans un tel contexte il y a la fois impuissance des classes dominantes, de l'impérialisme à générer un ordre et tentative pour empêcher y compris par la désinformation permanente d'une autre perspective collective.

L'intox médiatique : Snowden est-il en train de vendre les secrets aux Russes?

Pour comprendre la nature de cette intoxication, il faut savoir que 90% des médias appartiennent à la triade (Etats-Unis, japon, Europe) et en diffusent en général des nouvelles passées au filtre des pouvoirs, ceux de l'argent en particulier. Depuis quelques années nous sommes devant les craquements de l'Empire (les Etats-Unis et ses vassaux de la triade, plus les pouvoirs plus ou moins despotiques qui leur font allégeance). Les signes en sont monétaires avec la remise en cause de la suprématie du dollar, militaires avec la superpuissance des Etats-Unis et de l'OTAN représentant à eux seuls un potentiel militaire sans aucun contrepoids de même taille, mais cette armada est incapable de faire régner l'ordre et adopte une stratégie d'entretien du chaos. Il y a enfin la puissance médiatique et le contrôle sur la planète, c'est la partie qui se joue aujourd'hui dans une perte évidente de repères.

D'où le jeu de la désinformation, de l'effet loupe sur certaines données aux dépends d'autres... Plutôt qu'un complot nous sommes devant un jeu de poker menteur dans lequel derrière les nouvelles technologies se joue les rapports de forces issus de la seconde guerre mondiale.

hier le Time déclarait avec une quasi certitude en citant des transfuges du KGB comme le colonel  du KGB Oleg Gordievsky ou  Gordievsky et d'autres anciens espions qui affirmaient  que Edward Snowden, l'homme qui a révélé ce que faisait le NSA, n'était plus dans la zone de transit de l'aéroport.

"Depuis le 23 juin, Snowden se trouve quelque part en Russie, hors de portée du gouvernement américain, qui veut le faire passer en jugement pour avoir exposé au grand jour les secrets de services de renseignements américains. L'histoire officielle venant du gouvernement russe est que depuis  Snowden est resté  caché dans la zone de transit de l'aéroport Sheremetyevo de Moscou, en attendant qu'un quelconque  pays tiers  lui accorde l'asile. Mais peu d'experts ou officiels à Moscou pensent que cela est toujours vraie. L'opinion la plus vraisemblable, officieusement reconnue par la plupart des sources Occidentales et russes, est que Snowden a été emmené peu après son arrivée - si ce n'est immédiatement - dans un emplacement sécurisé sous la direction directe d'une autorité gouvernementale russe" .

En fait comme le notait l'article de hier, il y a les ordinateurs portables de Snowden, plein de données secrètes et le dit article lançait une rumeur sur le fait que Snowden présenté comme un altruiste était en fait en train de monnayer son butin auprès du gouvernement russe. Nous passions du révolté de la transparence au vol pour des raisons d'intérêt pur et simple. Le scénario présenté comme évident par le journal et d'autres de la presse anglophone témoignait d'un nouvel angle d'attaque et l'article expliquait : " les ordinateurs portables de Snowden, qui sont censément pleins des données secrètes, il les a volé à ses anciens employeurs des services de renseignements américains. Ces disques durs sont d'une très grande valeur pour des espions russes.   "Sans aucun doute, une personne ayant une telle  connaissance intérieure, en direct et en chair et en os, serait une prise très utile," a dit Mikhail Lyubimov, un vétéran qui a passé 20 ans au KGB qui a été à la tête des activités d'espionnage de l'agence contre le Royaume-Uni et la Scandinavie dans les années 1970. "Il porte des informations très importantes."Comme on pourrait, cependant, s'y attendre d'un pirate informatique expérimenté et d'un expert en informatique, Snowden est en capacité de protéger toutes ses données par le chiffrage. Nikita Kislitsyn, le rédacteur du Magazine de Pirate informatique en  Russie, dit que les systèmes de chiffrage actuellement disponibles laisseraient probablement perplexe les experts agissant pour le gouvernement russe. "Nous ne connaissons pas les capacités exactes de nos services spéciaux," dit-il. "Mais il y a des programmes sur le marché aujourd'hui que les experts du chiffrage croient être très solides. Leurs algorithmes prendraient des années pour être ouverts même avec  tous les  superordinateurs  à la disposition de l'état."Pour avoir accès aux données de Snowden, les services de sécurité russes auraient donc besoin de lui pour fournir les clés de chiffrage, auxquels il ne paraît pas vouloir probablement céder bénévolement.   Ses partisans l'ont présenté comme un dénonciateur altruiste; la remise de secrets au gouvernement russe pourrait saper les valeurs de transparence dont il se pare"

2) Il suffit d'un simple détour d'avion et le système se grippe...

Le ton du journal Time comme bien d'autres de la presse ne laissait planer aucun doute sur le fait que les Russes et Snowden étaient en transaction financière à propos d'un vol pur et simple de documents pour mieux légitimer la traque du gouvernement américain et la collaboration européenne.

Aujourd'hui changement de ton on continue à chercher Snowden dans des vols vers l'Amérique du sud en l'occurrence Cuba... Et cette fois c'est le détour d'un avion de l'aéroflot (russe) vers la havane qui alimente les spéculations. Et ce dans le même journal Time...

"Un membre d'équipage a déclaré aux journalistes à leur arrivée, néanmoins , que Snowden n'était pas à bord le vol. "Il n'était pas à bord. Le vol a continué absolument normalement," a-t-il dit.

L'Aeroflot 150 en La Havane a décollé de l'aéroport Sheremetyevo de Moscou à 26h10 l'heure locale (10:10 GMT) jeudi et a atterri autour 22:30 GMT. L'homme par qui la révélation est arrivée Edward Snowden a resté caché dans l'aéroport russe pendant les deux dernières semaines .

Le parcours du vol passe d'habitude sur la Scandinavie et à travers le Groenland avant d'opérer un tournant vers le sud sur le Canada et les États-Unis. Cependant, cette fois le vol est parti vers l'ouest à travers l'Europe auparavant et a continué son chemin au-dessus de l'Océan Atlantique.

Des informations ont suggéré que l'avion avait changé sa trajectoire pour des raisons météorologiques. Le site Web TurbulenceForecast.com a montré que la haute pression atmosphérique sur le Groenland causait une forte zone de  turbulence alors qu'il avait été spéculé abusivement sur un vol dévié pour éviter cette zone.

Le détour a engendré la spéculation dans les médias et sur Twitter sur le fait  que Snowden pouvait avoir été à bord de l'avion et que l'avion pouvait avoir essayé d'éviter d'entrer dans l'espace aérien américain. Snowden est réclamé aux EU sur accusation  d'espionnage pour des programmes de surveillance de l'AGENCE DE SÉCURITÉ NATIONALE, des secrets très importants.   Selon la loi russe, les transporteurs aériens ont l'interdiction de partager avec des tiers les données sur les passagers a déclaré a le Porte-parole d'Aeroflot Andrey Sogrin a RT.(TIME)

En référence  au détour de vol, Sogrin a dit qu' "il est difficile  maintenant d'expliquer" ce qui était exactement derrière la décision, mais il a ajouté que les conditions météorologiques ou une question d'horaire de l'avion pourraient expliquer le détour. Autrement dit, si un vol est retardé, son parcours est parfois changé pour rattraper son temps de vol à l'atterrissage.

Cependant, le vol de jeudi a décollé avec seulement cinq minutes de retard, selon le site Web d'aéroport Sheremetyevo.

The July 11 route for Aeroflot 150 from Moscow to Havana, according to flightaware.com flight tracker.Le 11 juillet route de l'Aeroflot 150 de Moscou à La Havane, selon l'observateur des vols  flightaware.com.

L'expert en aviation Chris Yates a dit à RT (TIME) que le vol direct à travers l'océan pourrait être un peu plus risqué que celui de la route traditionnelle.

"Des vols En direction de l'ouest transatlantiques prennent des trajets particuliers qui sont déterminées par les conditions météorologiques," a-t-il dit. "Il est probable que Snowden n'est pas à bord de l'avion, mais que les Pistes Atlantiques du Nord ont été déplacées le Sud à cause des conditions météorologiques prévalant sur le Groenland et la partie de l'Islande à l'heure actuelle,"  a ajouté Yates.

The usual route for Aeroflot 150 from Moscow to Havana, according to flightaware.com flight tracker.

La route habituelle de l' Aeroflot 150 de Moscow à la Havane Havana, selon flightaware.com flight tracker.

Quand Snowden est arrivé à Moscou de Hong-Kong il y a plus de deux semaines, les médias ont pensé que Snowden était en route vers La Havane parce qu'il été censé avoir un  un billet pour Cuba. Ce qui a provoqué une véritable agitation parmi les journalistes qui se sont précipités pour obtenir des billets sur le même vol. Cependant, Snowden n'est jamais monté à bord du vol en question.

Snowden s'est d'abord enfui des EU pour Hong-Kong. Il est arrivé en Russie le 23 juin et est pris dans le piège de la zone de transit internationale de l'aéroport Sheremetyevo de Moscou depuis.

L'homme qui a révélé les secrets, un jeune homme de 30 ans a demandé l'asile dans plus de 20 pays autour du globe. Cependant, jusqu'ici seulement trois pays en Amérique-Venezuela latine, la Bolivie et le Nicaragua - ont dit qu'ils accorderaient l'asile à l'ancien salarié de C.I.A..

Danielle Bleitrach ( notes à partir de traductions d'articles)

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article