Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Réveil Communiste

Réunion publique à Saint Chinian du Front de Gauche PCF-NPA inclus

12 Mars 2010 , Rédigé par Réveil Communiste

La liste « A gauche maintenant ! » en campagne

 

Candidats de la liste et militants des organisations la soutenant ont animé mercredi 10 mars à Saint-Chinian, dans le cadre de la campagne des élections régionales une réunion qui s’est tenue à l’abbatiale. Dix huit personnes, dont une proportion non négligeable de femmes, y ont participé.

Jacques Quedeville (PG), Didier Ribo (NPA), Jean-François Gaudoneix (FASE) et Jacques Cros(PCF) ont chacun apporté leur analyse de la situation. Analyses complémentaires qui ont permis de couvrir l’ensemble des problèmes actuels.

Pour Gaudoneix le choix est d’abord le positionnement anticapitaliste, antilibéral, anti-productiviste. Quedeville développera plus particulièrement ce qu’une majorité nouvelle peut apporter à la région en matière de contrepouvoir face à la politique nationale et européenne que l’on subit. Il précisera en particulier les points du programme de la liste « A gauche maintenant ! » concernant la gratuité des transports.  Ribo mettra l’accent sur la permanence de l’engagement de ceux qui se sont retrouvés autour de cette liste et ce quel que soit le résultat électoral.

Parmi le public une première question : le changement de stratégie du parti socialiste qui dans un premier temps avalise la candidature de la liste conduite par Georges Frèche et une semaine plus tard appelle a la constitution d’une liste concurrente. Peut-être qu’un contrefeu a été allumé pour endiguer le risque de voir se réaliser avec « A gauche maintenant ! » un rassemblement tel que nous l’avions connu lors du référendum de 2005 sur le Traité Constitutionnel Européen.

Allant avec, interrogation sur le vote au second tour. « A gauche maintenant ! » fait tout pour être en tête des trois listes susceptibles de fusionner après le premier tour. Une telle position changerait la donne et permettrait de faire avancer les solutions à la crise qui frappe si durement le Languedoc Roussillon, région en tête pour le chômage et la pauvreté.

Question aussi dans l’auditoire : une demande d’explication sur la position de Gayssot. Eh bien il ne représente pas le parti communiste et on peut considérer que son choix est plus dicté par une ambition personnelle que par une volonté de changer les choses dans notre pays.

Le bilan de Frèche ? Certes on ne peut pas tout critiquer de manière systématique mais il faut reconnaître qu’il s’aligne sur les directives européennes et les mesures préconisées par le gouvernement de Sarkozy : libre concurrence pour les TER, accord avec la réforme territorial qui éloigne pourtant le citoyen du pouvoir de décision.

Echanges aussi sur les conséquences négatives du capitalisme structuré au plan européen. Pour ce qui nous concerne c’est la dégradation économique et sociale dans le milieu  rural avec ici le résultat désastreux de la politique viticole.

On doit ajouter à cela l’offensive contre ce qui reste de services publics : Poste, Ecole, Perceptions…

Ce qui se passe en Grèce (en Espagne aussi) qui sert de laboratoire pour des régressions sans précédent contre le monde du travail illustre bien le fait que la social-démocratie ne constitue en rien un rempart contre les intérêts du capital.

Un ancien d’EDF rappellera à ce propos que c’est Jospin qui a engagé à Lisbonne la privatisation de ce secteur décisif de l’énergie avec les effets que l’on sait sur le personnel de l’entreprise et les consommateurs.

Avant de se séparer les participants à la réunion, à coup sûr acquis au vote pour la liste « A gauche maintenant ! », étaient invités à emporter pour diffusion autour d’eux, du matériel permettant de mettre les candidats les plus résolument à gauche en « Pol position » pour le second tour.

 

 

Jacques Cros

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Pierre 12/03/2010 18:37


Évidemment, il n'y avait aucune ironie: j'apprécie tellement le St Chinian, je me disais aussi que nous ne devons pas avoir du succès auprès des vignerons...


GQ 12/03/2010 18:17


C'est pas très grand Saint Chinian


Pierre 12/03/2010 16:32


DIX HUIT personnes!!!
A St CHINIAN ?
BBRRRRRRRRR! On n'a pas le cul sorti des ronces.........