Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

Réquisition de Grandpuits : un électrochoc

22 Octobre 2010 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Luttes 2008-2011

L'évacuation de la raffinerie de Grandpuits, vendredi 22 octobre.
REUTERS/BENOIT TESSIER
L'évacuation de la raffinerie de Grandpuits, vendredi 22 octobre.

La réquisition de la raffinerie de Grandpuits va "créer un électrochoc" sur Le monde.fr

 

extrait :

 

"NOUS SOMMES UNE ENTREPRISE DE DROIT PRIVÉ, C'EST UNE PREMIÈRE"


"Ce qui vient de se passer à la raffinerie de Grandpuits avec cette entrave à l'exercice du droit de grève va sans nul doute créer un électrochoc et notamment dans l'industrie, a déclaré Charles Foulard (CGT) sur Europe 1. Comment peut-on accepter dans un pays des droits de l'Homme d'entraver les salariés" en les empêchant "d'exercer le droit constitutionnel, le droit de grève ? Nous sommes une entreprise de droit privé, c'est une première."

Les syndicats envisageaient de "faire opposition de façon juridique" aux réquisitons, mais comptaient "utiliser tous les moyens en [leur] possession pour continuer à faire valoir [leur] droit de grève". Le préfet de Seine-et-Marne, Michel Guillot "est venu lui-même donner les réquisitions au personnel dans le but d'alimenter les stations-service et tous les clients de Total, tout ça sous prétexte d'un code défense, s'est insurgé le responsable syndical. Nous ne sommes pas en guerre, nous ne sommes pas en état de siège, le code défense ne s'applique pas dans ce cas-là."

Selon le préfet, la loi prévoit qu'"en cas d'urgence, lorsque l'atteinte constatée ou prévisible au bon ordre, à la salubrité, à la tranquillité et à la sécurité publiques l'exige", les autorités peuvent "réquisitionner tout bien ou service, requérir toute personne nécessaire au fonctionnement de ce service".


Des gendarmes débloquent de force l'entrée de la raffinerie de Grandpuits, vendredi 22 octobre.
REUTERS/BENOIT TESSIER
Des gendarmes débloquent de force l'entrée de la raffinerie de Grandpuits, vendredi 22 octobre.

 

Pour en savoir plus :

>> Isabelle Taraud, avocate spécialisée en droit social, membre du Syndicat des avocats de France, explique au Monde.fr pourquoi "les piquets de grève et les occupations de locaux ne sont pas illicites par nature".

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Laurent Dycha 22/10/2010 15:03



Très bonne idée de débloquer l'essence par la force, l'essence et la force ont toujours fait un coktail étonnant ! Ils ne leur restent plus qu'appuyer sur le gros bouton "danger explosion"
en votant cette réforme.


Ce n'aura pas été faute de les avoir prévenu, pourtant....



GQ 22/10/2010 11:12



Lire ce matin sur Le Monde.fr


 


Les faits La réquisition de
la raffinerie de Grandpuits va "créer un électrochoc"


Les faits Les
tentatives de blocage continuent partout en France


Compte rendu Selon BVA, le soutien
au mouvement social contre la réforme des retraites se renforce


Compte rendu Woerth assure que la réforme sera votée dans la
journée


Pratique Les perturbations à prévoir
vendredi