Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

Réaction du PRCF à la déclaration de 20 secrétaires fédéraux du PCF

6 Juin 2011 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Positions

Envoi de Jany Sanfelieu (pour le PRCF)


 

Le PRCF se fait un devoir de relayer l’appel de 20 secrétaires fédéraux du PCF concernant le débat en cours dans ce parti au sujet de la désignation du candidat qu’il appuiera aux présidentielles.

Nous ne pouvons que comprendre l’émotion créée dans les rangs du PCF par la déclaration de Pierre Laurent en faveur de Mélenchon. Cette pré-décision, qui montre où en est le débat démocratique dans le PCF muté, est d’autant plus préoccupante que Mélenchon s’est posé en défenseur de l’euro dans la dernière période et que, avec le feu vert semble-t-il du PCF national, il a appelé Sarkozy à faire la guerre contre le peuple libyen, actuellement pilonné par les bombardements français et otaniens.

Le PRCF, dont pratiquement tous les fondateurs ont donné des dizaines d’années de vie militantes au PCF et ont combattu, de manière pionnière les dérives réformistes et « euroconstructives » de ce parti, n’est évidemment pas indifférent aux discussions internes de ce parti, d’autant que le PRCF laisse la liberté à ceux de ses membres qui pensent que c’est utile localement, de conserver leur carte du PCF.

Mais encore une fois, le PRCF émet l’avis que faire porter toute la discussion sur le choix du candidat « ne fait pas le compte » pour ceux qui se préoccupent de restaurer l’identité communiste. Évoquer le danger de la réforme territoriale ou la politique de Sarkozy sans parler du plan « euro plus », qui détruit les acquis sociaux dans toute l’Europe et qui crucifie notamment la Grèce et l’Espagne, sans évoquer les cinq interventions impérialistes dans lesquelles est engagée la France , sans mettre au cœur de la campagne la défense des acquis du CNR et l’urgente sortie de la France , en danger de mort en tant que nation, de cette prison des peuples que sont l’OTAN et l’Union européenne, ne peut contribuer à placer le débat sur le CONTENU DE CLASSE sur lequel se joue tout entière la question de la renaissance du parti communiste.

C’est d’autant plus nécessaire que désormais, Monsieur Pierre Laurent, préside cet appendice de l’Internationale socialiste qu’est le « Parti de la gauche européenne » (PGE) et qu’à ce titre, avec son ami, l’eurodéputé à vie Francis Wurtz, le PCF-PGE est devenu le meilleur défenseur de l’euro, reniant la campagne conduite en 1992 par G. Marchais contre la monnaie unique : et à quoi bon pleurer sur le pouvoir d’achat des travailleurs si l’on ne combat pas l’euro, cette machine de guerre contre les acquis populaire et contre l’emploi industriel des ouvriers ? C’est en combattant clairement l’euro et l’UE qu’une véritable candidature communiste associant les communistes du dedans et du dehors pourrait faire un tabac dans la classe ouvrière au lieu d’abandonner le drapeau de l’indépendance nationale à la dangereuse Marine Le Pen.

Il est également lamentable que certains des candidats à la candidature, membres du PCF, continuent aveuglément de refuser toute action commune avec le PRCF (ce n’est pas le cas d’autres membres anti-mutants de ce parti, et nous nous en félicitons !). Alors que Laurent et Cie prennent appui sur Mélenchon, donc sur l’extérieur du PCF, pour liquider ce qui reste du grand parti du Front populaire et de la Résistance , il est dramatique d’aveuglement et de sectarisme que certains grands « politiques » communistes cultivent le sectarisme à l’égard de militants communistes sans reproches qui ont la plupart du temps été écartés du PCF par les dirigeants mutants et refondateurs. Sur une telle voie d’exclusive qui divisent les vrais communistes entre cartés et non cartés au PCF alors que la direction mutante va chercher du renfort à l’extérieur pour préparer la transformation prochaine du PCF en « Linke » à la française, il n’y aura ni sursaut interne ni résistance efficace.

Plus que jamais, le PRCF propose à tous les vrais communistes, y compris aux secrétaires fédéraux qui sont réellement soucieux d’identité communiste, d’engager l’action commune contre le capital et contre l’UE, sans patauger plus longuement dans l’illusion social-démocrate de « l’Europe sociale » et de la « gestion démocratique de la Banque européenne », une illusion qui creuse le lit des fascistes.

Allons ensemble à la porte des boîtes sur le contenu de classe, sur le combat anti-UE, sur le combat contre les guerres impérialistes, camarades, là est la voie de la véritable renaissance communiste, avec le retour toujours possible à un grand parti communiste de masse et d’avant-garde dans notre pays en crise lourde !

Bien évidemment, le PRCF est prêt en permanence à toute discussion utile avec les signataires de l’appel des secrétaires fédéraux.

 

Georges Hage, président d’honneur du PRCF, ancien doyen de l’Assemblée nationale, toujours adhérent au PCF

Léon Landini, président du PRCF, adhérent au PCF de 1942 à 1995, ancien officier FTP-MOI, grand mutilé de guerre

Jean-Pierre Hemmen, président du CPN du PRCF, fils de Fusillé de la Résistance , réprimé pour avoir refusé de servir sous les ordres de l’OTAN, adhérent du PCF de 1954 à 1995

Georges Gastaud, secrétaire national du PRCF, adhérent au PCF de 1972 à 2004,

Pierre Pranchère, ancien FTPF, ancien député du PCF, membre du PCF de 1943 à 1991

Jacques Coignard, ancien secrétaire fédéral du PCF en Côtes-d’Armor

Antoine Manessis, responsable à l’action unitaire du PRCF, membre du PCF de 1968 à 1982

Daniel Antonini, ancien responsable international du MJCF, responsable international du PRCF, membre du PCF de 1958 à 2004

Vincent Flament, rédacteur-en-chef d’IC, membre du PCF de 1987-2001 et 2006-2009

Jany Sanfelieu, responsable à l’organisation du PRCF, militante du PCF de1981  à 1997

Annie Lacroix-Riz, historienne, membre du PCF de 1964 à 2002.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article