Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

Question d'André Gerin au gouvernement sur les retraites et le conflit d''intérêt des frères Sarkozy

26 Octobre 2010 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Luttes 2008-2011

http://www.lexpress.fr/pictures/84/43165.jpgMonsieur le Président,


Madame la député, Monsieur le député, chers collègues,


Ma question s'adresse à monsieur le Premier ministre,


Il faudra bien vous faire une raison : votre réforme des retraites est condamnée très majoritairement par nos concitoyens. Le mécontentement, l'exaspération sont à leur comble.


Etant présent chaque jour à la raffinerie de Feyzin, je peux vous dire que vous n'en avez pas fini avec le mouvement social.


Les Français ont compris que votre projet était injuste. C'est aussi une escroquerie politique.


Une retraite peut en cacher une autre. La retraite par répartition cache la retraite par capitalisation.


L'article 32, c'est de la dynamite contre la retraite par répartition, une modification profonde de la réglementation de l'épargne retraite qui ouvre un marché de 40 à 100 milliards d'euros avec les compliments de Parisot et de l'UIMM. Bingo pour les assureurs et pour les banques.


Voilà la vérité, avec une intrigue à la clé.


Car un homme peut en cacher un autre.


Tablant sur une baisse de 8 % des retraites, Guillaume Sarkozy, le frère du président de la République, veut s'occuper de ce pactole avec le groupe Malakoff Médéric et la Caisse des dépôts et consignation, dès le 1er janvier 2011.


Or la CDC gère le fonds de réserve des retraites par répartition.


Le gouvernement a-t-il décidé de mettre la CDC au service de la capitalisation?

 

Si c'est oui, le voile est levé sur vos intentions réelles.


Votre loi est bien une escroquerie. C'est la lutte des clans : ensemble tout devient possible.

Réponse de M. Georges TRON, secrétaire d’Etat chargé de la fonction publique

Monsieur le Président,


Mesdames et Messieurs les députés,


Monsieur le Député André Gerin,


Vous me conduisez simplement, en entendant vos propos, à me rappeler que en 1993, j’ai entendu les mêmes lorsque le gouvernement d’Edouard Balladur a pris ses responsabilités pour sauver le système des retraites. En 2003, j’ai entendu les mêmes lorsque François Fillon a conduit, avec Jean-Paul Delevoye, la réforme des retraites. Et puis, monsieur le député, en 2007-2008 j’ai entendu une 3ème fois les mêmes lorsque Xavier Bertrand a mené lui également une réforme des retraites.


Alors monsieur le député, dans la mesure où vous accordez un tant soit peu d’intérêt à la réponse à la question…


(André Gerin brandit une photo qui représente Nicolas Sarkozy et son frère, Guillaume Sarkozy, sous le mot d'ordre de la campagne UMP à l'élection présidentielle : "Ensemble, tout est possible")


…Le président de l’Assemblée nationale suspend alors la séance... ce qui évite au ministre de répondre à la question posée.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article