Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

Pour des primaires au PCF!

4 Février 2011 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Élections

Contribution de Pasquale Noizet à la rencontre des signataires de l'appel du 4 décembre :

 

Concernant les candidatures communistes, qu’il y ait plusieurs candidatures communistes à proposer contribue à renforcer le besoin et la légitimité de porter un projet radical pour cette élection.


Je ne pense pas qu’il faille soutenir à l’heure actuelle une candidature plutôt qu’une autre. Quant à celle de Chassaigne, je crains que, sous la pression de la direction, il se désiste.

 

Mais plusieurs candidatures permettent une forme de solidarité, une mise en commun sur une stratégie. Ce qui importe c’est que nous ayons un projet avec du contenu et le candidat doit s’engager à le porter. Il faut donc qu’il y ait débat entre les différents candidats. C’est ce qui se fait entre Gerin et Chassaigne et j’estime que c’est sain.


Je ne sais pas si Chassaigne est un bon candidat, ou un bon soldat mais ce que je sais c’est qu’il parle bien et clair et que pour les électeurs qui l’entendent il fait sérieux et solide. Seulement il y a quelque chose qui, pour moi, coince, c’est la question de l’Europe. C’est tout de même le point sensible et s’il y a deux textes en lice avec d’un côté un candidat et de l’autre plusieurs, ce n’est pas pour rien.


Il y a bien une question de contenu. Il est vrai qu’actuellement la stratégie interne au parti est à prendre au sérieux. Il s’agit – à mon sens - de demander des primaires au sein du parti. Je sais, ce n’est pas dans la tradition du PCF mais si l’on veut démocratiser ce parti cela commence aussi par là. Mais nous n’en resterions pas là. Il s’agirait ensuite de demander au préalable aux candidats potentiels s’ils souhaitent représenter le PCF seul aux Présidentielles ou/et dans le cadre du Front de Gauche. L’une ou l’autre me conviendraient parce que si le candidat communiste devenait le représentant du Front de Gauche je pense que Mélenchon partirait seul. Il a d’ailleurs pris de l’avance et se veut le champion du Front de Gauche tout simplement parce que la direction du PCF le lui fait miroiter et que Pierre Laurent au niveau médiatique s’efface pour laisser toute sa place à Mélenchon

 

Il faut rester vigilant jusqu’au bout parce que même si la base se prononce pour l’un ou l’autre des candidats communistes, il faut savoir qu’ensuite une autre partie se jouera sans doute en dehors du parti pour choisir entre Mélenchon et ce candidat un peu comme pour les collectifs anti libéraux mais cette fois avec un comité encore plus restreint.


Pour conclure je suis pour des primaires internes et une vigilance pour que soit menée de manière transparente et démocratique le débat, jusqu’à impliquer complètement la base, pour choisir la stratégie à adopter dans le cadre d’un candidat pour le Front de Gauche., ou non.

 

Dans le prolongement je pense qu’il faudra débattre aussi sur l’Europe et notamment du rôle néfaste dans nos orientations du Parti de la gauche européenne et du lien que l’on ne peut que faire entre « Front de Gauche » et « Parti de la gauche européenne ». Donc envisager le risque de glisser subrepticement vers un Die Linke.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G


le débat a été déplacé ici :


Des primaires au PCF? débat sur
Réveil Communiste



Répondre
G


Je ne suis pas d'accord avec toi : MGB, PL, etc sont justement ceux qui ne veulent de primaires démocratiques à aucun prix.


L'engrenage mortel ce ne serait pas des primaires entre Pierre Paul ou Jacques, tous communistes, qui pourraient loyalement mettre sur table les différences de contenu et de stratégie, mais c'est
celui qui nous conduit actuellement tout droit et sans phrase à une candidature Mélenchon, alors que les communistes sont contre à 90% !


Il ne faut pas avoir peur des mot : une"primaire" entre communistes qui votent pour choisir leur candidat (et sur le programme proposé par ce candidat et pas sur sa belle gueule) c'est bien mieux
qu'une négociation de corridors entre cliques dirigeantes qui finiront par nous pondre un bulletin de vote pour un plébiscite pour ou contre Mélenchon, ou dans le meilleur des cas pour ou contre
Chassaigne. Par ailleurs l'existence de plusieurs candidats est une garantie pour que le processus aille jusqu'au bout et qu'un candidat communiste sera bien sur les rangs en 2012.


La consultation nationale demandée sur un candidat communiste serait assurément gagnée mais c'est justement pourquoi  je ne pense pas qu'elle sera proposée par la direction !


Dartigolles s'est prononcé contre les primaires, sur le mode de la vierge outragée et ce n'est pas pour rien. Il ne dit pas autre chose que le Quinzième sur ce sujet.


Maxime Gremetz, par contre les a demandées, et je pense qu'il a raison d'appeler un chat un chat.


Et si on se borne à demander "un candidat communiste" sans avancer de proposition, on risque de s'en voir proposer un autre, pion de la direction nationale, et qui aura pour mission de réaliser
le plus mauvais score possible comme MGB en 2007!


Enfin sur le PS : le PCF est une composante de la gauche et il serait suicidaire pour lui d'avoir l'air de faire reélire Sarkozy. D'autant que le vote utile sera de nouveau fort ee 2012. Ce qu'il
faut c'est un gouvernement de "gauche" mais avec un mouvement social et un PCF révolutionnaire, qui pose des conditions à son soutien parlementaire et qui ne va surtout pas au gouvernement. Comme
en 1936.



Répondre
R


précision : Léon Blum en 1936 n'est pas plus à gauche que Martine Aubry en 2011



B


Pour ma part je pense et avec moi les communistes du bassin qu'il ne faut ABSOLUMENT pas mettre le doigt dans cet engrenage mortel des primaires.
1- C'est se placer sur le même terrain que ceux qui veulent perpétuer le système dominant ou liquider l'outil PCF (MGB, PL, Etc...)
2- Si consultation il y a nous refuserons de nous prononcer sur un candidat, là n'est pas le problème.
3- Nous voulons être consultés d'abord sur : Faut-il oui ou non un candidat communiste ?
4- Travailler sur un programme s'articulant sur un projet
5 - Et vraiment en dernier lieu choisir un candidat en capacité de le porter.
6- De ce point de vue tous les postulants auto proclamés actuels  ne saurait être retenu. En fait Chassaigne ne voit pas d'autre avenir pour nous que de coller au PS - En fait certain ne
font que se placer pour obtenir un maroquain dans une réédition de la gauche plurielle. 
7- La première question qui nous est posée n'est en aucun cas celle du rassemblement Mais quelle société voulons-nous, quel projet, quel programme et avec qui ? Limiter notre démarche à battre la
droite, bettre SARKO est à courte vue. Ce n'est pas mon problème, tant je suis convaicu que le PS est en capacité de faire pire, faute de s'attaquer au système dominant tellement les fils le
liant au CAC 40 sont nombreux


 



Répondre