Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

Position de la section du PCF de Béziers sur les régionales

4 Novembre 2009 , Rédigé par Réveil Communiste

Bousquet Hugues

Date : 04/11/2009 10:28:10
Sujet :
Régionales et PCF  

Vous trouverez sur une page le texte adopté par le secrétariat de la section du PCF de Béziers à propos du dernier Conseil Départemental de l'Hérault (29/10/09) et de la réunion du Comité Régional PCF Languedoc-Roussillon du 14/11/09.   Vous pouvez aussi le trouver (avec d'autres infos) en cliquant sur     http://bezierspcf.centerblog.net ou sur http://www.lepost.fr/perso/pcf-beziers/




Vers une liste de large rassemblement, donnant aux communistes leur justeplace, leur autonomie, leurs responsabilités

Le Conseil Départemental du PCF qui s’est tenu le 29/10 marque une nouvelle étape de la vie de notre Parti. Un seul fait le résume: Josiane Collerais, porte voix de J C Gayssot et de son groupe dans une intervention confirmant sa présence sur la liste de G. Frêche contre la volonté exprimée par la majorité des interventions dans le C.D, déclare «Laissez moi parler même… si je suis minoritaire...

» Quelqu’un aurait donc intérêt à ce qu’elle se taise ?

Pratiquement toutes les autres interventions avaient souligné l’importance vitale pour les communistes de porter lors de ces élections leurs positionnements originaux, bilan et avenir qu’il s’agisse :

- du développement industriel avec Agrexco et l’avenir du port de Sète,
- de la démocratie face à un présidentialisme dément,
- de la question du doublement à renouveler des impôts régionaux pour « réaliser »,
- de l’anticipation par le PS régional des directives européennes,
- des alliances électorales avec le Modem à Montpellier et maintenant avec Chasse- Pêche- Nature et Traditions nationalement allié à Sarkozy et de Villiers,
- de la mise en oeuvre par le PS de la réforme des collectivités locales au travers entre autres de la super Agglo montpélliéraine effaçant communes et intercommunalité librement consentie,
- de multiples autres exemples ne peuvent être cités faute de place: commission « Constantin », anticommunisme, racisme ordinaire, apologie du colonialisme…

C’est donc naturellement que le mot « rupture » a émaillé de nombreuses interventions. Il en avait
été de même lors du dernier Conseil Natonal.

L’exigence d’une autre configuration électorale prend du poids. Elle doit gagner en clarté. Plusieurs camarades ont donc mis en garde contre le retour « par la fenêtre » toujours envisagé par certains d’une configuration « union de la gauche, gauche plurielle » rebâtie avec des dissidents locaux du PS – opération Mandrou Vézinhet - pour ratisser large dans le but d’un second tour d’allégeance marginalisant les communistes et les partisans de la rupture avec le capitalisme. Dans une telle situation politique la parole, l’expression sans filtre, l’engagement conscient de tous les communistes fera la décision. Tous doivent pouvoir sur la base de leurs travaux de cellules et de section s’exprimer lors de la conférence régionale du samedi 14 novembre à Balaruc les Bains. Aucun ne peut être écarté, d’autant que rien n’assure que les 52 membres du Conseil Départemental délégués, pourront tous être présents, toute la journée, jusqu’aux votes.

Rappelons que notre CD siège régulièrement autour de 30, pas plus.

A l’issue de ces travaux le bulletin de vote régional, doit être dépourvu de toute ambiguïté car la moindre confusion ouvrirait la possibilité d’un nouvel affaiblissement de l’organisation communiste
départementale.

Deux hypothèses s’affrontent, elles sont antagoniques:

- Soit faire à nouveau allégeance à Frêche et à son équipe socialiste en partant dès le premier tour avec lui ou ratisser large pour aboutir au même but au second tour !

- Soit : Construire une liste de large rassemblement avec les communistes à leur juste place électorale

– ce qui signifie en Languedoc Roussillon une tête de liste communiste - contribuant à un réel mouvement vers des ruptures avec le capitalisme. Un Front de Gauche (initié avec un succès limité aux européennes 9,8 % sur la région, meilleur résultat de France) offrant un bon cadre à cet élargissement.

Jouer ainsi le changement gagnant.

La déclaration de Marie Georges Buffet secrétaire nationale du PCF indiquant « qu’en Languedoc au premier comme au second tour aucune alliance n’est possible avec G. Frêche et qu’il s’agit d’une  question nationale dépassant largement les limites de la Région » est un élément qui peut contribuer à la construction d’un « Front » renforcé sur sa gauche.

C’est aux communistes et à eux seuls d’en décider par la clarté des éléments sur lesquels ils auront à agir : bulletin de vote, orientations programmatiques, alliances et actions anti- capitalistes rassembleuses à mener au jour le jour.

La section de Béziers du PCF, 2 novembre 2009
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article