Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

Pascal Lamy défend la mondialisation, critique de JC Delaunay (5 et fin)

8 Octobre 2013 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Economie

Suite (5 et fin) de l'article de JC Delaunay, publié sur lepcf.fr

 

Pascal Lamy défend la mondialisation, critique de JC Delaunay (4/5)

 

5 - Pour conclure momentanément la discussion

Je suis parti de certains propos de Pascal Lamy pour rendre compte de l’idéologie des élites socialistes relatives à la mondialisation capitaliste tout en donnant ma propre interprétation de ce phénomène. Comme Nicolas Dupont-Aignan (ainsi que ses commentateurs) en ont fait le constat, PL est un triste et terne personnage (Cf. Pascal Lamy, Docteur Folamour de la mondialisation, en ligne).

Quoiqu’il en soit, ce que j’espère avoir établi est que l’on doit absolument éviter de confondre la mondialisation et la mondialisation capitaliste. Le discours n’est jamais innocent. Ne pas faire cette distinction, quand on est communiste, revient à se mouler dans « les pensées » de ses adversaires politiques. Parler de mondialisation et non de mondialisation capitaliste revient à exclure la mondialisation capitaliste de la critique révolutionnaire. En tout cas, si l’on emploie le terme de mondialisation sans qualificatif, le contenu du concept doit le plus précis possible.

Car la mondialisation capitaliste suit des règles et des lois qui, sans être des lois physiques, ne sont pas tombées du ciel et ne sont pas de vagues approximations. Elle est animée par des agents concrets et non par des structures abstraites (les marchés financiers, par exemple), comme l’énonce trop souvent le langage militant. L’exigence permanente de compétitivité mondiale au nom de laquelle les entreprises géantes harcèlent et surexploitent leurs salariés, comme toutes les entreprises qu’elles dominent et pressurent, en est la principale manifestation.

N’y aurait-il donc point de salut aujourd’hui hors la mondialisation capitaliste ? C’est alors que j’ai commencé à m’attaquer à l’idée, développée par PL, selon laquelle la mondialisation capitaliste présenterait, certes des mauvais côtés, mais que les bons côtés l’emporteraient, et de loin. Il conviendrait seulement, selon lui,de trouver les règles de son équilibrage, de sa maîtrise.

J’ai exprimé mes doutes sur cette possibilité et présenté dans le détail mon argumentation. Cela m’a conduit à évoquer des débats anciens qui me seront utiles par la suite.

Maintenant, voici mon programme de travail. Puisque, selon moi, la mondialisation capitaliste ne peut être équilibrée et réglée, puisque les travailleurs du monde entier en feront toujours les frais, ils doivent en sortir. Mais vers quelle issue territoriale et politique ? La nation ? L’Europe ? Cette interrogation fera l’objet de mon troisième papier.

Dans l’immédiat, je souhaite éclairer le fait que la mondialisation capitaliste est coûteuse en même temps que contre-productive. Il convient non seulement d’en sortir, de le faire le plus rapidement possible. Mais il faut agir ainsi pour satisfaire des objectifs et d’autres lois de fonctionnement et de développement que celles actuellement permises par la mondialisation capitaliste.

Jean-Claude Delaunay, septembre 2013


[1] Je renvoie au chapitre 12 du livre que j’ai rédigé avec Quynh Delaunay, Lire le Capitalisme, Essai sur le capitalisme contemporain, Le Temps des Cerises, 2007.

[2] Le paradoxe de l’entreprise géante est de « se centrer sur le cœur de son métier » (donc, apparemment, sur un produit principal) mais c’est pour être « un centre de contrats » plus efficace.

[3] Supposons, par hypothèse d’école, que la France devienne, dans sa masse, un pays authentiquement socialiste et antimondialiste. Quel serait l’attitude du gendarme mondial et de ses alliés « socialistes » à l’égard de notre pays et de son gouvernement ? Pourquoi la mise en cause socialiste du capitalisme et de la « liberté d’entreprendre » de très grandes entreprises ne seraient-elles pas évoquées comme des « atteintes intolérables au Droits de l’Homme » ?

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article