Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

Parti communiste d’Ukraine : Mettre un terme à la terreur politique et à l’arbitraire en Ukraine. Liberté aux prisonniers politiques !

19 Septembre 2014 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Ukraine

Lu sur le blog de Danielle Bleitrach (avec une vidéo illustrant le fascisme de rue en Ukraine):

 

.APTOPIX Ukraine Lenin
pc ucrainade http://www.KPU.UA
Traduction du russe par Gemma

Déclaration du 48 Congrès extraordinaire du parti communiste d’Ukraine

La Conférence exprime sa profonde inquiétude et son indignation devant la propagation dans le pays d’une atmosphère d’hystérie anti-communiste débridée, caractérisé comme jamais auparavant par la pratique de la terreur politique et  la répression contre les communistes et les autres forces de l’opposition. Avec ses agissements illégaux, par le biais de la recherche d’ennemis internes et externes, le régime antipopulaire, mis en place en Ukraine avec le coup d’état de février 2014, essaie de détourner l’attention de la société de la faillite de sa politique aveugle, qui a conduit à l’effondrement de  l’économie nationale, voue le pays à la guerre fratricide,entraîne la menace de sécession et la perte de l’autorité de l’État.

Les activités de l’appareil répressif de l’État, en particulier, le Service de sécurité, le ministère de l’intérieur, les organes judiciaires, les groupes, les organisations néonazies armés illégalement, héritiers moraux des collaborateurs fascistes de la grande guerre patriotique, sont mobilisées   pour réprimer toute dissidence, harcelant les dirigeants et responsables du parti communiste, les militants communistes.

ils sont injustement accusés de « séparatisme » et « terrorisme », à l’aide d’arrestations illégales, de tortures et de mauvais traitements, il est tenté  d’obtenir la "reconnaissance" des « activités criminelles ». Pour atteindre leurs objectifs ils vont dans les logements pour y installer d’une manière provocatrice ,des armes et autres « preuves » frauduleuses. Notre pays n’avait pas encore connu à ce niveau d’illégalité et l’arbitraire.

les médias de masse et celles qui appartiennent à l’oligarchie-compradori jouent un rôle destructeur en attisant la haine et l’hostilité dans la société .  Systématiquement et à la télévision et la radio sont diffusés des propos diffamatoires contre le parti communiste, ses dirigeants et militants. La propagation, la répétition continue de mensonges sans vergogne et de calomnie, de la démagogie populiste pour influencer les crédules,se multiplient  les manoeuvres d’intrigues politiques et les escrocs politiques et les traîtres qui ont fait défection du côté du régime nationaliste de droite et qui ont été corrompus par les oligarques.

La répression contre le parti communiste a été initiée et organisée par les cadres supérieurs de l’État. En violation de la Constitution, sur leur demande, a été dissous le groupe parlementaire communiste. En effet, les députés communistes ont été privées de leur droit de vote à la Rada suprême. A leur adresse sont portées des menaces de privation de liberté et de la vie. Cela signifie que la législation en place et le système de politique de censure violent  cyniquement  les droits constitutionnels et les libertés.

Le Processus infâme se poursuit contre le parti communiste, il est organisé à la demande des autorités politiques. Hauts fonctionnaires chargés de faire respecter la Loi et l’ordre, sont engagés dans une brutale pressions sur les juges, ils  demandent ouvertement à l’interdiction-en l’absence de toute base légale – notre parti.

Les actions du régime nationaliste de droite en Ukraine, qui organise la terreur politique et une répression massive contre les opposants politiques, sont condamnées par les forces progressistes non seulement dans notre pays, mais aussi dans nombreux pays d’Europe et d’autres continents.

Exprimant la plus énergique protestation contre la terreur politique et l’arbitraire du régime contre le parti communiste et d’autres forces de l’opposition, le Congrès exige  de l’état de l’Ukraine l’arrêt immédiat de la répression, la libération immédiate des prisonniers pour des raisons de conscience.

Notre parti, participant à la campagne électorale, a pour objectif d’apporter au grand public sa position de principe sur les thèmes les plus importants de la vie de l’État et la société. Ainsi que d’autres forces progressistes, agissant dans le cadre de la Constitution et les lois de notre pays, continuera à lutter sans cesse contre la menace du fascisme, de la subordination de l’intérieur et de la politique étrangère de l’Ukraine sous les directives  des Etats impérialiste  et des oligarchies financières internationales, pour la construction dans notre pays d’une société de justice sociale et la démocratie véritable.

Le parti estime qu’il est urgent de mettre un terme à l’effusion de sang dans l’est du pays, l’établissement de la paix et la réconciliation sur la base d’un diagnostic correct, traitant les habitants de la région, la satisfaction de leurs demandes législatives, le strict respect des droits et libertés constitutionnels.

Non à l’arbitraire politique et judiciaire !

Oui à la paix, de démocratie et de liberté dans notre pays !
.

.

 
Poster un commentaire

Publié par le septembre 19, 2014 dans Uncategorized

 

Le fascisme tel qu’en lui-même…

 

Voici un spectacle édifiant…Il s’agit d’un meeting communiste à Kharkov, dans l’est de l’Ukraine… Et la manière dont les voyous de pravy sektor font régner la terreur en tentant de l’empêcher.

 

 


 

 

 

Le fascisme a d’abord cette dimension, celle d’une troupe de voyous qui sous des prétextes ultra-nationalistes empêchent toute opposition, en particulier celle qui mettrait en cause le système oligarchique et ses bailleurs de fonds étrangers, l’UE et l’OTAN

Tandis que le Parlement européen interdit tout débat et fait voter l’approbation du contrat avec cette Ukraine là où l’interdiction de parler concerne désormais toute l’activité sociale…

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article