Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

Nouvelles de la guérilla maoiste en Inde

2 Juillet 2013 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #L'Internationale

pour info :


A l’occasion de la journée internationale de soutien à la Guerre Populaire du 1er juillet, notre Parti rend hommage aux Camarades, hommes et femmes, tombés au combat, assassinés froidement, emprisonnés, torturés par la réaction.

 

Nous saluons en particulier la mémoire des Camarades Azad et Kishenji, assassinés respectivement le 1er juillet 2010 et le 24 novembre 2011.

 

Par les récentes attaques menées par l’Armée de Guérilla Populaire de Libération (PLGA), le Parti Communiste d’Inde (maoïste) a démontré la vitalité de la Guerre Populaire et l’ampleur du danger qu’il représente pour les classes dirigeantes indiennes.

 

Nous ne pouvons que saluer l’élimination du chef de la milice contre-révolutionnaire Salwa Judum, Mahendra Karma, dont voici l’abominable bilan publié dans le communiqué du 25 mai 2013 issu par le Comité Spécial de la Zone de Dandakaranya du PCI(m):

 

« Il est difficile de trouver des exemples dans l’histoire comparables à la gravité de la dévastation et de la barbarie causées par la Salwa Judum aux vies de la population du Bastar. Ils ont tué plus d’un millier de personnes de sang-froid ; ont réduit 640 villages en cendres et dévalisé des milliers de maisons ; ont mangé ou emporté des poules, des chèvres, des cochons, etc. ; ont forcé le déplacement de plus de deux millions de personnes ; ont traîné plus de 50 000 personnes dans des camps ‘humanitaires’ gérés par l’Etat.  Ainsi, la Salwa Judum est devenue une malédiction aux yeux du peuple. Des centaines de femmes furent victimes de viols collectifs.  Beaucoup de femmes furent assassinées après leur viol.  Des massacres ont eu lieu dans de nombreux endroits. Les atrocités commises contre la population et le chaos causé par les vandales de la Salwa Judum, la police et les forces paramilitaires, en particulier les bataillons Naga et Mizo, ont dépassé toutes les limites.  Il y a eu plusieurs incidents au cours desquels des gens ont été sauvagement coupés en morceaux avant d’être jetés dans les rivières.  Cherli, Kotrapal, Mankeli, Karremarka, Mosla, Munder, Padeda, Paralnar, Pumbad, Gaganpalli, ... dans de nombreux villages les gens ont été tués en masse. Des centaines de jeunes tribaux ont été recrutés comme SPO (Special Police Officer) et transformés en criminels endurcis.  Mahendra Karma a lui-même mené des attaques contre plusieurs villages sous prétexte de réunions et de manifestations. De nombreuses femmes ont été violées par les hommes de main à l’initiative directe de Mahendra Karma. Il a été directement impliqué dans de nombreux incidents d’incendies de villages, de tortures et de meurtres.  Par conséquent, dans l’esprit des habitants du Bastar, Mahendra Karma demeurait un meurtrier inhumain, un violeur, un bandit et un fidèle agent des grands capitalistes.  Dans tout le Bastar, le peuple demande à notre parti et à la PLGA de le punir depuis de nombreuses années. Un grand nombre d’entre eux se sont présentés volontairement pour nous soutenir activement dans cette tâche.  Il y a également eu quelques tentatives, mais en raison de petites erreurs et d’autres raisons, il a été en mesure de s’en tirer. » 

 

Nous répétons encore une fois notre soutien au Parti Communiste d’Inde (maoïste) dans sa dure lutte contre l’Etat indien qui s’appuie sur plusieurs puissances impérialistes dans sa guerre contre son propre peuple, et notamment la France qui doit lui fournir 126 avions de combat Rafale plus 63 en option.

 

Nous réaffirmons que notre soutien à la Guerre Populaire en Inde ne peut trouver son existence pleine et entière que dans le développement de la révolution dans notre propre pays, dirigée contre notre propre impérialisme. Nous nous en tenons dans ce sens à l’internationalisme prolétarien défini par Lénine : « Il n’y a qu’un et un seul internationalisme véritable : il consiste à travailler avec abnégation au développement du mouvement et de la lutte révolutionnaire dans son pays, à soutenir (par la propagande, la sympathie, l’aide matérielle) cette même lutte, cette même ligne, et elle seule, dans tous les pays sans exception. »

 

Nous saluons la mise en place des gouvernements populaires révolutionnaires (Krantikari Janatana Sarkars) dans les zones rouges malgré les combats féroces qui opposent les révolutionnaires aux forces armées. Ces structures représentent l’avenir de la société indienne, un développement au service du peuple et par le peuple à l’opposé du développement capitaliste imposé par les classes dirigeantes dont souffrent les masses populaires.

 

Nous saluons les femmes révolutionnaires dans leur combat pour briser l’oppression spécifique dont elles souffrent, particulièrement dans une société semi-féodale comme la société indienne.

 

Nous saluons les adivasis, les dalits et les minorités religieuses et nationales qui souffrent de la domination des chauvins hindouistes et de caste et de l’expansionnisme indien.

 

Nous saluons les ouvriers et ouvrières qui luttent contre l’exploitation terrible des patrons au service des monopoles impérialistes.

 

Nous saluons les paysans et paysannes et les travailleurs et travailleuses agricoles qui s’opposent aux grands propriétaires terriens féodaux.

 

Nous saluons les intellectuels, les étudiants et étudiantes qui se placent du côté des exploités et opprimés en soutenant activement la Guerre Populaire et en s’opposant à l’Opération Green Hunt.

 

Nous saluons les larges masses populaires d’Inde qui luttent quotidiennement pour leur libération et leur émancipation.

 

Dans notre pays, nous travaillons activement pour que les échos de la Guerre Populaire en Inde parviennent au cœur des usines, des quartiers populaires, des universités, des écoles pour affermir et développer la lutte de classe dans l’objectif de la révolution.

 

Vive le Parti Communiste d’Inde (maoïste) !

Vive la Guerre Populaire en Inde !

Vive l’internationalisme prolétarien !

Vive la révolution prolétarienne mondiale !

 

PC maoïste de France

 

PS : Nous avions prévu un évènement pour cette journée internationale de soutien mais nous avons été obligés de l’annuler et de le reporter. Il se tiendra en septembre prochain.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G

Sa communication : (je ne sais plus si son parti porte la mention "ML", mais il l'est certainement, et même  ... "MLS" !).






Message de solidarité
prononcé par harpal brar, président du parti communiste de grande bretagne…



article - 22/05/13 - Message de solidarité prononcé par Harpal brar, président du Parti communiste de Grande Bretagne
(marxiste-léniniste), à la conférence internationale du PRCF - Message prononcé par…


http://reveilcommuniste.over-blog.fr/article-message-de-solidarite-prononce-par-harpal-brar-president-du-parti-communiste-de-grande-bretagne-ma-117967080.html



Répondre
G

J'ai rencontré aux journées internationales du PRCF de mai 2013 le président du PCML de Grande Bretagne, Harpal Brar, qui tout en respectant le combat des maoistes indiens estime que leur analyse
de la société indienne comme semi coloniale est un décalque non pertinent de la lettre de mao, et ne correspond pas à la réalité. D'où quarante cinq ans d'échecs malgré tous les sacrifices
consentis.
Répondre