Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

Nouveau sur le blog de Danielle Bleitrach 31 août 2010

31 Août 2010 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Publications

de l’utilité en politique… par danielle Bleitrach

Quel est cet étrange pouvoir de déraisonner que la patience du peuple français semble avoir accordée depuis tant de temps à ses représentants qu’ils osent à présent n’importe quelle sottise .  Nous avons désormais une nouvelle catégorie de  la chose publique, les « faillis de démission », c’est ainsi que monsieur Kouchner justifie ses faiblesses gouvernementales, « face à l’expulsion des Roms, j’ai failli démissionner! Et ce n’est pas la première fois »

Continue reading ‘de l’utilité en politique… par danielle Bleitrach’

La Chine et les syndicats

Quoiqu’on en dise en France, il y a des syndicats en Chine , à la fin de l’année dernière, le pays comptait 1,84 millions d’organisations syndicales au niveau de base, rassemblant 226 millions de membres, d’après les chiffres de la FSCE. la vraie question est celle de leur implantation inégale, en particulier dans les entreprises privées, étrangères, et surtout en ce qui concerne les travailleurs migrants. C’est un problème que nous avons souvent posé dans ce blog. Nous assistons actuellement à une évolution importante.

La Fédération des Syndicats de Toute la Chine (FSTC) a recommandé ce week-end que des syndicats soient créés dans toutes les entreprises privées, y compris celles à capitaux étrangers ou celles à capitaux de Hong Kong ou de Taiwan.

La FSTC a publié une note urgente vendredi soir,en demandant que dans toutes les branches soit promue  une couverture syndicale afin d’améliorer la protection des intérêts des travailleurs, et en particulier celle des travailleurs migrants.Elle a exhorté les syndicats à favoriser la création d’un système de négociation collective des salaires, en accord avec les lois sur le travail et les syndicats, ainsi que d’aider les travailleurs qui sont affectés à une ligne de fabrication à obtenir un meilleur salaire. Les syndicats devront également inciter les entreprises à enrichir la vie de leurs employés, en organisant davantage d’activités sociales, de distractions et de sport.Dans le même temps il est prévue d’améliorer la réprésentativité syndicale qui a souvent été critiquée, en réclamant que davantage de responsables syndicaux soient désignés par la voie des élections de la base.

Continue reading ‘La Chine et les syndicats’

From Communist Party of Israel: Des artistes israéliens refusent de jouer dans les implantations israéliennes en territoire occupé palestinien

Traduit par danielle Bleitrach pour changement de société.
Tel Aviv:Des centaines de personnes se réunissent pour soutenir le boycott des implantations par les acteurs

Hadash MK : « le théâtre israélien n’est pas un théâtre de marionnettes »

 Des centaines de personnes de  se sont rassemblé hier (lundi, le 30 août 2010) au Théâtre national Habima à Tel-Aviv pour manifester leur soutien à ses acteurs qui boycottent les manifestations culturelles qui auraient lieu à Ariel dans des implantation en Cisjordanie (Rive Ouest) en territoire palestinien accupé.

Continue reading ‘From Communist Party of Israel: Des artistes israéliens refusent de jouer dans les implantations israéliennes en territoire occupé palestinien’

L’affaire Alan Gross: Une « grosse »* peut-elle faire Cinq? Par Saul Landau

 [*une « grosse » est mesure un peu oubliée qui correspondait à 12 douzaines, ndt]

Quelqu’un, peut-être le protagoniste lui-même, a commis une erreur – tout au moins une « étourderie » comme les bureaucrates de Washington appellent leurs erreurs. Alan Gross,  en mission pour sa compagnie (la DAI), qui travaille pour l’USAID (Agence des Etats-Unis pour le Développement International)  avait demandé un visa  de tourisme pour voyager à Cuba dans le but de « promouvoir la démocratie », un euphémisme pour saper les gouvernements qui ne plient pas devant les dictats de Washington.

Continue reading ‘L’affaire Alan Gross: Une « grosse »* peut-elle faire Cinq? Par Saul Landau’

Démontage de l’Université, guerre des évaluations et luttes de classes Par Yves Citton
à propos de Christopher Newfield, Unmaking the Public University, de Guillaume Sibertin-Blanc et Stéphane Legrand, Esquisse d’une contribution à la critique de l’économie des savoirs, et de Oskar Negt, L’Espace public oppositionnel
L’histoire du démontage de l’Université publique américaine que propose Newfield permet par comparaison et anticipation de mieux situer les enjeux idéologiques et politiques des « réformes » que l’on voudrait imposer en France. Deux autres ouvrages récents invitent, selon Yves Citton, à chercher la vraie réforme en cours là où on ne l’attendait pas.

Qu’on y voie briller la promesse d’un avenir radieux (riche, innovateur, autonome) de nos vieilles Sorbonnes européennes, ou qu’on y fantasme l’asservissement définitif du savoir sous la coupe du néolibéralisme, la référence à l’Université américaine joue un rôle central dans les débats français sur la redéfinition de l’enseignement supérieur et de la recherche. Ce rôle est invariablement leurrant, dès lors qu’on conjugue « l’Université américaine » au singulier – alors que ce qui caractérise la situation outre-Atlantique, c’est bien plutôt la juxtaposition détonante d’îlots paradisiaques et de misère endémique, d’initiatives admirables et de pressions inavouables. Les fantasmes américanophiles et américanophobes restent prisonniers de débats qui nous font répéter, avec vingt ans de retard, des erreurs depuis longtemps dénoncées comme telles outre-Atlantique. Pour sortir de ces ressassements d’arrière-garde, le mieux serait dès lors de prendre des nouvelles fraîches du front, tel que le décrivent ceux qui y combattent en première ligne.

Le Diable et Monsieur ObamaBarack avait promis le changement — et c’est sûr, les choses ont changé en pire Par Joe Bageant

Voici un nouveau texte de Joe Bageant. Il faut que les choses soient claires, Joe Bageant est un « radical » étasunien, il parle du fond de l’Amérique profonde et nous fait entendre autre chose que les folies de Sarah Palin ou le politiquement correct de l’Obamia qui est en baisse aux Etats-Unis mais continue à être au zénith dans nos médias. Il parle d’un monde de prolos qui sont eu jusqu’au trognon et qui continuent à se faire avoir, il dénonce Wall Street, la Guerre en Afghanistan et ailleurs, le soutien à Israël et la grande peur du socialisme. Quand je lis ce qu’il dit de l’alternance républicain-démocrate, je pense à DSK et je me demande si « la marge de primo-votants, de désenchantés et d’indécis renvoyée d’un bord à l’autre devenue le tout des élections américaines » pardon françaises vont faire la fortune de ce type là en croyant réellement qu’il y aura un changement. Je soupçonne même certaines vertueuses indignation morales, quelques directions syndicales également de tout mener pour nous faire gober ce changement là… Après un tour de piste de quelques outsiders au premier tour dont l’unique fonction est de nuire à ce qui est son camp ou au contraire à l’aider à ratisser large… Donc l’Amérique que décrit Joe Bageant ressemble à la France même si continuons à croire à notre « particularisme » et il est bon de mesurer vers quoi on va si nous n’y sommes pas déjà… Mais je ne partage pas à 100% en particulier sa vision de la Chine et même ses certitudes sur la Corée du Nord, dont j’ignore tout… et d’autres boutades du même tonneau…mais cela est vrai y compris sur les articles théoriques avec lesquels pourtant ce blog ouvre le dialogue… L’essentiel est de provoquer les interrogations sur ce qui nous paraît « évident » ou « normal », je suis d’une moralité douteuse, je doute de la morale au nom de laquelle on m’invite à reproduire ce qui est admis dans ce système totalement immoral. note de Danielle Bleitrach

Continue reading ‘Le Diable et Monsieur ObamaBarack avait promis le changement — et c’est sûr, les choses ont changé en pire Par Joe Bageant’

Les Economistes pratiquent un humour noir totalement involontaire

Quand on vole bas, on a plus de chance de s’écraser que lorsqu’on vole haut. Partant de ce principe, des économistes prédisent un futur noir. les optimistes eux pensent que plus on vole bas moins on tombe de haut et que le vol en rase motte est la solution aux crises financières puisque les bulles spéculatives ne gonfleront plus jusqu’à l’éclatement, elles se contenteront de se degonfler avec un sifflement asmathique. Ce luxe d’image ne signifie pas que les profits vont s’arrêter de croître mais que les sangsues du marché devront s’adapter à des opportunités de croissance de plus en plus rares et de plus en plus faibles. En ce qui nous concerne ces docteur knock nous invitent à accepter les maladies du chômage, des bas salaires et de leur traitement miracle. Celui qui est encore en bonne santé est désormais un malade qui s’ignore.

Continue reading ‘Les Economistes pratiquent un humour noir totalement involontaire’

La fortune annuelle de l’homme le plus riche du monde est 55 millions de fois supérieure au seuil de pauvreté mondial…

Selon,l’observatoire des inégalités : Les plus grandes fortunes annuelles mondiales représentent de une à près de trois millions d’années de Smic français. Si l’on compare ces sommes avec le seuil de pauvreté mondial (561 euros annuels), Bill Gates, l’homme le plus riche du monde, possède une fortune qui lui est 55 millions de fois supérieure. Le premier Français du classement réalisé par Forbes, Bernard Arnault, patron de LVMH, est à la tête d’une fortune équivalente à un million d’années de Smic ou 23 millions de fois le seuil de pauvreté. La seule fortune des trois premiers du classement équivaut aux revenus annuels des 150 millions les plus pauvres de la planète…

Même si elles concernent une minorité de personnes dans le monde, ces sommes illustrent le grand écart qui existe entre les revenus de la plupart des individus et ces immenses fortunes. Il est intéressant de noter les discours qui justifient ces richesses (le talent individuel, les responsabilités, le travail etc.). Mais aussi la façon dont les plus fortunés soit se tiennent à l’écart des médias, soit mettent en avant leur générosité (notamment Bill Gates et Warren Buffet) à travers des fondations ou autres actions caritatives, s’attirant ainsi un courant de sympathie notamment dans les médias, ce qui leur permet aussi de légitimer leur fortune.

Continue reading ‘La fortune annuelle de l’homme le plus riche du monde est 55 millions de fois supérieure au seuil de pauvreté mondial…’

Etre avertisseur de la fin d’un monde ou la question Auschwitz-Hiroshima par danielle Bleitrach

j’ai failli vous traduire un fait divers qui émeut beaucoup l’Allemagne, Tilo Sarrazin, directeur de la banque centrale allemande, a créé un choc dans la société allemande  avec ses critiques sur la « race juive » et ses critiques sur la présence des immigrants turcs et arabes. ce « fait divers » témoigne comme le soulignaient quelques commentateurs hispanisants du fait que l’Allemagne, l’europe en général, est plus aisément choquée par les propos antisémites d’un de ses hauts dirigeants que par les propos à forte conotation raciste concernant l’islamisation de l’Allemagne. Si on peut imaginer qu’avec son passé l’Allemagne soit particulièrement sensible aux propos judéophobes, il faut néanmoins une fois de plus souligner que le racisme ne se divise pas et que celui qui prend l’habitude de penser en ces termes aura une vision globale, celui qui est anti-islamiste sera judéophobe parce qu’il s’agit bien d’une conception du monde.En fait il me semble plus utile de nous faire réfléchir alors que le monde est confrontée à une possible tragédie y compris nucléaire sur un certain nombre de thèmes. je partage donc l’idée de l’inégalité de traitement mais je voudrais aussi vous montrer en quoi la question de l’holocauste est un enjeu politique que l’on doit éclairer et pour cela je vais tenter de définir un certain nombre de positionnements qui toutes ont un sens par rapport aux tragédies qui aujourd’hui menacent l’humanité.  Il s’agit non pas d’une réponse défintive mais plutôt de l’ouverture d’une réflexion à multiples entrées…

Continue reading ‘Etre avertisseur de la fin d’un monde ou la question Auschwitz-Hiroshima par danielle Bleitrach’

Réflexions du compañero Fidel : 238 RAISONS D’ÊTRE INQUIET (I)

Nous vivons un moment exceptionnel de l’histoire humaine. Qui se divisait, quand je l’étudiais à l’école voilà trois quarts de siècle, en Antiquité, Moyen-âge, Moderne et Contemporaine, mais que Karl Marx a qualifiée génialement de préhistoire. Notre époque est le fruit du développement incroyable des forces de production  sous l’effet de la science et la technologique, avec les retombées qu’il implique sur la conscience et la vie matérielle de notre espèce.

Mais la science et la technologie ont aussi produit une capacité de destruction inimaginable.

José Martí, héros national et apôtre de notre indépendance contre le colonialisme – quand l’Espagne voilà plus de cinq cents ans annexa notre île située à des milliers de kilomètres de distance, extermina la population aborigène et imposa une nouvelle culture et un brassage de sangs – voyait l’avenir comme le fruit du développement des idées et de la nécessité de justice et d’égalité entre les êtres humains.

Les grands bâtisseurs de nos rêves auxquels ils consacrèrent leur vie, qui connurent les entrailles du monstre impérialiste, de ce « géant aux bottes de sept lieues » vis-à-vis des peuples latino-américains, ne vécurent pourtant pas le terrible dilemme : tragédie extrême ou espérance lumineuse, auquel est confrontée notre planète mondialisée.

Par bonheur, notre pays a fait une Révolution. Notre peuple a appris à lire et à écrire, il jouit d’excellents services de santé qu’il a même partagés avec d’autres peuples, il a su être patriote et internationaliste, et il est préparé à un monde de justice sans exploiteurs ni exploités, et il pourra contribuer à la recherche de formules nouvelles qui permettront la vie humaine sur terre.

Je suis convaincu que l’impérialisme disparaîtra parce qu’il est incompatible avec la vie humaine sur la planète.

Continue reading ‘Réflexions du compañero Fidel : 238 RAISONS D’ÊTRE INQUIET (I)’

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article