Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

Nicolas Maury (PCF 13) ne quittera pas le PCF...

21 Juin 2011 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Positions

Mélenchon, le Parti Communiste et Lénine  

Lundi 20 Juin 2011

Éditorial post-traumatique de votre blogueur préféré : "Mélenchon, le Parti Communiste et Lénine"
Mélenchon, le Parti Communiste et Lénine
Les jeux sont fait, Jean Luc Mélenchon, co-président du Parti de Gauche a été élu par les militants communistes pour représenter le Front de Gauche aux présidentielles de 2012. Je déplore se résultat mais la discipline du parti s'impose désormais, en tant que militant communiste c'est comme cela qu'il faut le voir. Je suis le premier a critiquer lorsque des camarades passent outre les votes des militants, a moi de montrer l'exemple.

Non je ne quitterais pas le Parti Communiste Français .

Lorsque j'ai fait le choix de rejoindre le PCF en 2004, j'ai fais le choix d'y rester pour reconstruire la force communiste dont la France a besoin. Beaucoup de communistes ont quitté le parti depuis 2007, beaucoup viennent renforcer le nombre important des ex-communistes et beaucoup d'entre eux, les plus sincères resteront orphelin d'un parti, car beaucoup ne succomberont pas aux chants des sirènes de l'extrême gauche.

De nombreux camarades ont quitté le Parti (depuis longtemps pour certains), d’autres s’apprêtent à le faire,maintenant ou après ce vote. Ce n’est de gaieté de cœur pour aucun d’entre eux. Mais quitter le Parti ce n’est pas le tuer : l’état moribond dans lequel il se trouve a des raisons, et elles se trouvent dans ses propres rangs. Quitter le Parti, pour la plupart des communistes, ça ne veut pas dire renier ses convictions. Pourtant l choix le plus difficile c'est de rester et de continuer a se montrer exemplaire dans ses interventions, dans ses idées, dans son militantisme. Rester est le choix que je fais, rester pour conserver la "vieille maison communiste".

Cependant plusieurs choses m'intrigues : Y a t-il réellement 138.000 adhérents au PCF ?

Quelques chiffres semblent indiquer que la situation est plus délicate regardons ensemble :

33ème congrès (2005)
inscrits : 92.537
votants : 45.398

Vote du candidat aux présidentielles de 2007
Inscrits : 93.104
votants : 61.637
Bdr (3868 inscrits 2853 votants)

L'effet du "NON" au TCE a effectivement joué puisque le nom d'inscrits a augmenté de 567 pour officiellement 20.000 nouvelles adhésions depuis 2005. De plus il y a eu un sursaut dans la participation. Pourtant 93.000 inscrits ça ne fait pas 134.000 adhérents revendiqués à l'époque.

34ème congrès (2008)
inscrits : 78.779
votants : 39.692

C'est une hémorragie en un an, on lit la perte de 14.325 inscrits (donc cotisants) et de 21.945 électeurs.

Vote du candidat aux présidentielles de 2012
Inscrits : 69.227
votants : 48.631
Bdr (3081 inscrits 2 534 votants)

L'hémorragie n'est pas colmatée, pourtant le Front de Gauche saint sauveur et rédempteur est là ! 9552 inscrits en moins et là c'est 138.000 adhérents qui sont revendiqués ! Pour la fédération des Bouches du Rhône la situation est aussi inquiétante puisque 787 inscrits ont disparut, il est revendiqué 5564 adhérents.

Avec le recul, et l'analyse des chiffres, le PCF doit avoir, en réalité, entre 105.000 et 95.000 adhérents. Je suis le premier a me féliciter lorsque le PS perd un tiers de ses adhérents, lorsque l'UMP en perd plus de 300.000 ou quand le NPA en perd 3000 à 5000 avec deux scissions par dessus tout. Mais lorsqu'il s'agit du PCF c'est autre chose : Ou sont les 23.877 inscrits qui ont disparut entre 2007 et 2011 ?

Et Lénine dans tout ça ?


Plus que jamais, et au vu des chiffres, nous avons besoin d'une organisation léniniste et bolchéviques qui doit répondre aux attentes des ouvriers, des employés, des paysans, des travailleurs, des chômeurs et précaires. Ces attentes sont dans la lutte des classes et non dans des fronts électoraux déconnectés des luttes du quotidien : Renforcer le PCF sur des bases de classe, renouer avec les valeurs du marxisme-léninisme permettront de changer la donne.

La "vieille maison communiste" est l’instrument dont nous avons besoin, tout les autres partis et/ou groupes qui sont issues du PCF ne sont jamais devenue des organisations de masse. Ni celles qui ont tenté de doubler le PCF par la gauche lorsque ce dernier cogéré le capitalisme français entre 1997 et 2002.

La "vieille maison communiste", cette belle bâtisse de 90 ans, est notre outil, alors restons y et battons nous !
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Michel Gourmel 22/06/2011 14:41



Comparaison avec 2006 :


Le 11 novembre 2006, il y avait 57 669 militants (96 %
des voix) pour Marie-George chez les communistes (93.000 inscrits) ; de mémoire, il y avait aussi 2 autres candidats Maxime Gremetz et un autre député).


28 251 voix Mélenchon au lieu de 57 669 militantscommunistes pour Marie-George ; Mélenchon 2011 n’a pas 49 % des voix de Marie-George en
2006.


Perte : 51 % en 5 ans, c’est
extraordinaire.


Si dans 5 ans le candidat de la direction du PCF perd encore 51 % des voix … ? ? La direction risque de sauter !


 


2011 :


- Sur 138 000 militants revendiqués par la direction du parti


- Avec 28 251 voix, soit 59,12% des suffrages, Jean-Luc
Mélenchon est le très net gagnant du scrutin.


C’est donc très léger 20 % des communistes soutiennent l’opération Mélenchon !


 



pasquale 22/06/2011 09:13



C'est aimable de souhaiter "bon courage à vous, tout de même" après avoir dit que ce qu'il disait c'était du blabla. Ce camarade ressent une juste colère, sans doute est-il exessif dans le ton
mais il a bien été trompé sur la marchandise ne serait-ce qu'avec le bulletin de vote et tous les camarades l'ont été qui croyaient ou qui voulaient croire que ce qui était écrit noir sur blanc
sur le bulletin de vote (comme quoi l'accord pour les législative était fait). Tout cela est dur à avaler, avoir un ex socialiste, opportuniste et grande gueule qui va conduire les communistes
pour les présidentielles (y'aura qui d'autres à gauche ? Pas les ouvriers en tous cas) et cela fait mal parce qu'un Chassaigne avec ses défauts demeure un communiste qui aurait pu donner au front
de gauche le sens premier d'un rassemblement populaire.



JMP 22/06/2011 07:38



"La vieille maison communiste", alors là, si, en 2011 on a l'argumentaire de Blum en 1920 suite à la scission, c'est que vraiment le camarade Maury a vraiment l'impression de vivre un congrès de
Tours à l'envers !


Paraphrasez encore plus, communistes déboussolés sur le radeau du Parti : "Nous sommes convaincus, jusqu’au fond de nous-mêmes, que, pendant que vous irez courir l’aventure
[Mélenchonesque du Front de gôche], il faut que quelqu’un reste garder la vieille maison. "


Trêve de blabla, les tenants de la vieille maison "communistes" sont cette fois minoritaires, vous pouvez compter les fédés qui ont voté pour un Chassaigne qui se rallie immédiatement au Front
Mélenchonesque ; tous les dirigeants nationaux sont pour cette ligne de dilution.


Rester à l'intérieur pour être le gardien d'une certaine idée du communisme (et je ne parlerai même pas de Gerin qui au milieu de choses claires dit des maladresses monumentales qui compliquent
sérieusement la fédération de l'opposition à la déliquescence) , c'est vraiment se compliquer la vie et passer le plus clair de son temps à combattre autre chose que ce pourquoi on est entré en
politique...


Ce n'est pas stratégique, ce n'est pas efficace, c'est moral et romantique...
Bon courage à vous, tout de même.


Signé : un des 23 877



Michel Gourmel 21/06/2011 22:50



On nous a trompés.


La lettre ci-dessous qui émane du secrétaire du PCF de l’Orne – secrétaire général de la Normandie (haute et basse réunies), Jean Chatelais, le prouve.


Le vote a été arraché, entre autre mais pas seulement, sur un mensonge collectif de la direction (Laurent, Buffet) et de Mélenchon.


On a assorti le vote n°1 avec l’accord chantage des législatives, le vote n°2 rendant caduc l’accord.


On apprend aujourd’hui que ce chantage était bidon, qu’il n’y avait pas d’accord !


Voir la lettre (extrait - je n’ai pas d’adresse pour vous faire parvenir mon courrier complet)


Puisque le vote a été obtenu sur un mensonge, il n’y a plus de vote, et on doit revoter si on veut que les militants PCF travaillent pour les menteurs qui ont voté la guerre en Libye…


 **************************************************************


Pcf jean chatelais URGENT


 


AUX


SECRETAIRES DE SECTIONS


Cher Camarades,


 


Je viens d’avoir au téléphone Lydie BENOIT négociatrice nationale PCF avec PG et GUE ;


 


Premièrement : il n’ y a pas actuellement d’accord national global ???


 


Deuxièmement le PG revient à la charge sur l’orne avec des demandes nationales en demandant la 3 c'est-à-dire Argentan Flers ???? …