Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

Népal : vers la confrontation?

28 Avril 2010 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #L'Internationale

Le Parti Communiste Unifié du Népal - maoïste a anoncé officiellement un blocage illimité du pays à partir du 1er Mai. Ce même jour, le Parti prévoit de faire descendre des centaines de milliers de personnes dans les rues, principalement à Katmandou. Des rapports indiquent que le transport de militants et de sympathisants de districts éloignés de Katmandou a déjà commencé.

 

Ce 1er Mai est préparé de chaque côté. Le gouvernement ne semble pas vouloir plier à la demande des maoïstes de diriger le gouvernement. Plusieurs journaux indiquent que les organes de sécurité (armée, police, espionnage) sont en état d'alerte et que le gouvernement se prépare à réprimer sévèrement les manifestations. La ministre de la Défense, Bhidiya Bhandari, a affirmé que le gouvernement prendrait toutes les mesures possibles si les manifestations deviennent violentes. 10 petits partis soutenant le gouvernement lui ont demandé de faire tout ce qu'il pouvait pour enrayer la mobilisation maoïste.

 

Du côté des maoïstes, ce sont plusieurs dizaines (voire centaines ?) de milliers de personnes qui ont suivi les entraînements d'auto-défense en vue d'une répression des manifestations. Les maoïstes ont affirmé que les manifestations seront pacifiques mais que si elles étaient réprimées, les manifestants répliqueraient aux attaques sans retenue.

 

Déjà, le syndicat étudiant affilié aux maoïstes a mobilisé les jeunes étudiants et ont fermé les écoles privées dans tout le pays (plus de 8000). Le mouvement a été inité après que les écoles privées aient augmenté leurs tarifs de 25%. Elles resteront fermées au moins jusqu'au 1er mai.

 

Les élus maoïstes ont bloqué l'Assemblée Constituante suite aux nominations sans consultation effectuées par le Conseil Constitutionnel pour divers postes de différents comités constitutionnels. Prachanda a lui même porté l'affaire devant la Cour Suprême.

 

Du côté de l'UML, les divisions se font vivement ressentir. Une partie des parlementaires UML avaient déjà demandé la démission du premier ministre Madhav Kumar Nepal (pourtant de leur propre parti). Maintenant, au sein même du leadership, Bam Dev Gautam demande sa démission et affirme que si l'UML ne s'allie pas avec les maoïstes, l'UML sera balayé par l'histoire.

 

Dans plusieurs évènements séparés : 600 bâtons ont été saisis par la police alors qu'ils étaient transportés à Katmandou (à priori par les maoïstes) ; un dirigeant local maoïste a été assassiné au Téraï par un groupe indépendantiste.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

GQ 29/04/2010 16:05



L'Inde demande au gouvernement de recoller les morceaux avec
les maoïstes, et suite de l'actualité chaude du Népal