Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

Maxime Gremetz a démissionné lundi de son poste de député de la Somme

17 Mai 2011 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Ce qui ne peut plus durer au PCF

Exclu par ses anciens camarades communistes et durement sanctionné par l'Assemblée, il se sentait trop isolé selon ses proches.

Agé de 70 ans, ce métallurgiste de profession devenu communiste à 15 ans, à la raide chevelure gris blanche et à l’air vindicatif, avait été exclu le 12 avril de son groupe politique, le GDR (PCF, PG et écologistes), après avoir provoqué un esclandre pour une histoire de voitures ministérielles mal garées, en pleine réunion publique au palais Bourbon sur l’accident nucléaire au Japon.

Suite à cet incident, M. Gremetz avait également été exclu temporairement de l’hémicycle et avait écopé d’une privation de la moitié de son indemnité parlementaire en avril et en mai, une sanction sans précédent.

Cet incident était venu s’ajouter à une longue série. En 1998, il avait pénétré avec sa voiture sous un chapiteau lors de la cérémonie d’inauguration d’une rocade à Amiens. Il avait finalement été gracié par le président Jacques Chirac. Selon son assistante Dolorès Esteban, à cette époque, il venait de perdre son fils et ses opposants ont alors «profité de sa faiblesse psychologique».

«Caractère exubérant»

«On en veut à Maxime parce qu’il est proche des gens», souligne-t-elle encore. Il a un «caractère exubérant», mais n’est «pas violent, il réagit parfois avec ses tripes, mais n’est pas du tout irrespectueux», assure-t-elle, mentionnant son assiduité aux travaux de l’Assemblée.

En avril 2008, un incident au conseil régional de Picardie lui a valu d’être poursuivi par l’élu socialiste Gilles Seguin pour violences. Ce dernier lui a reproché de l’avoir «violemment jeté à terre», tandis que Maxime Gremetz affirmait avoir été agressé et insulté. Il a finalement été relaxé le 29 avril au «bénéfice du doute».

Pendant la dernière campagne des régionales en 2010, il avait tenté de participer de force à un débat auquel il n’était pas invité sur France 3 Picardie.

Député (...) Lire la suite sur Liberation.fr

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article