Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

Matérialisme historique, une bibliographie en progrès

12 Novembre 2014 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #GQ

 

 

Cette bibliographie a été conçue au départ pour étayer un exposé sur l'histoire marxiste, mais elle peut aussi être utilisée pour acquérir une compétence théorique plus générale. En règle générale, les textes essentiels du matérialisme historique (la conception marxiste de l'histoire, à ne pas confondre avec la philosphie marxiste, le matérialisme dialectique ou selon les termes de Gramsci la philosophie de la praxis) sont ceux qui ont été écrits par des théoriciens qui ont mené de front leurs activités théoriques et politiques. A l'exception du Capital (volume 1), ils sont plutôt courts. En rouge, ces bases classiques indispensables, pour aller plus vite ! La bibliographie comprend aussi des textes classiques antérieurs qui ont contribué à la formation de la pensée marxiste, et des textes émanants de compagnons de route ou d'adversaires. Je la compléterais volontiers avec vos suggestions (NDGQ, 1er juillet 2014).

 

Louis Althusser                 

Contradiction et surdétermination, in Pour Marx, Paris , 1965

L'Objet du Capital, in Lire le Capital, Paris 1967

"Idéologie et appareils idéologiques d'Etat", in Positions, Editions sociales. 1er trimestre 1976.

 

Étienne Balibar

Les concepts fondamentaux du matérialisme dialectique, in Lire Le Capital, dir. Louis Althusser, Paris 1967

Le matérialisme dialectique, article dans l'Encyclopedia Universalis

 

Walter Benjamin


"Sur le concept d'histoire" in œuvres Tome III. n°12, p.427sqq.

 

Michèle Bertrand

Le Marxisme et l'Histoire, Paris 1979

 

Marc Bloch

La société féodale, Paris 1938

L'étrange défaite, Paris 1944

 

Guy Bois

Crise du féodalisme, Paris 1976

 

Fernand Braudel

La longue durée (article de 1958), dans Écrits sur l'histoire, Paris, Flammarion

La Méditerranée au XVIème siècle, Paris 1949

 

Carl von Clausewitz,

De la Guerre, 1832

 

Michel Clouscard

l'Être et le Code, Paris 1973

Néofascisme et idéologie du désir, Paris 1973

le Capitalisme de la Séduction, Paris 1981

Critique du libéralisme libertaire, Paris 2005

 

T. Derbent

Clausewitz et la guerre populaire, Bruxelles 2004

 

Guy Debord

La société du spectacle, Paris, 1967

Œuvres cinématographiques complètes, Paris 1978

 

Denis Diderot

Le Neveux de Rameau

Jacques le Fataliste

Lettre sur les Aveugles à l'usage de ceux qui voient

Entretien avec la maréchale de ***

 

Maurice Dodds, Paul-M Sweezy et autres historiens

Du féodalisme au capitalisme : problèmes de la transition (textes d'une discussion marxiste publiés de 1950 à 1953, et contributions annexes jusqu'en 1970, publiés chez Maspéro en 1976 (deux volumes)

 

Friedrich Engels

La Guerre des paysans en Allemagne, 1874

L'Origine de la Famille, de la Propriété et de l'État, 1884

L'Antidühring,  1878

 

 

Antonio Gramsci

Extraits des Cahiers de prison, dans Œuvres choisies, Paris Editions Sociales, 1975

Intégralement, les Cahiers 10,11,12,13,14,15,19,21

textes choisis dans les Cahiers, traduits et publiés en 2011: Guerre de mouvement et guerre de position.

Notes sur la question méridionale (1926)

 

Hegel

La Phénoménologie de l'Esprit, 1806 (surtout l'introduction et le premier volume)

Et aussi les Œuvres choisies par Henri Lefèbvre

 

Éric Hobsbawm

Interesting times, Londres, 2003 (mémoires, traduites en 2005 sous le titre Franc Tireur)

Bandits, Londres 1969

 

Claude Hudelot

La Longue Marche, Archives, Paris 1970

 

Aldous Huxley

Le Meilleur des Mondes

 

Roger Keeran, Thomas Kenny

Le socialisme trahi - Les causes de la chute de l'Union Soviétique, USA 2004


Dir. Georges Labica et Gérard Bensussan

Dictionnaire critique du Marxisme, Paris 1980

 

Annie Lacroix-Riz

Le choix de la défaite, Paris, 2006

 

Imre Lakatos

Histoire et méthodologie des sciences, Cambridge, 1978

 

Henri Lefèbvre

Le marxisme (QSJ) P.U.F,  Paris 1948, Paris

La vie quotidienne dans le monde moderne, 1968

 

Lénine

Ce que sont les "amis du peuple", et comment ils luttent contre les sociaux démocrates, 1894

Que Faire? 1902

Textes philosophiques, anthologie éditée à Paris en 1982 par Béatrice Longuenesse

La maladie infantile du Communisme, 1920

L'impérialisme stade suprême du capitalisme, 1916

L'État et la Révolution, 1917

Introduction de Matérialisme et Empiriocriticisme, 1908


"Les trois sources et les trois parties constitutives du marxisme", 1913, à retrouver dans

Œuvres complètes, 46 tomes, Moscou 1974 (quasi gratuit, et indispensable !)

 

Robert Linhardt

Lénine, les Paysans, Taylor, Paris 1976-2010

 

Moshé Lewin

Le siècle soviétique, 2003

 

Michael Löwy

Walter Benjamin, avertissement d'incendie. Une lecture des thèses "sur le concept d"histoire",

Paris 2001

 

Georg Lukacs

Histoire et conscience de classe,  textes des années 1920, postface de 1967

 

Domenico Losurdo

Fuir l'histoire? Essai sur l'autophobie des communistes, Urbino, 1999

Staline, Histoire et critique d'une légende noire, Bruxelles, 2011

Critique de l'apolitisme, 2011

 La non-violence, une histoire démystifiée, 2014

 

Pierre Macherey

Marx 1845. Les "thèses" sur Feuerbarch. Traduction et commentaire.

Editions Amsterdam. Poches. Paris Mars 2008.

 

Mao Tsé toung

Quatre essais philosophiques, Pékin, 1970


Karl Marx

Introduction à la Critique de l'économie politique de 1857  in Textes sur la méthode de la science économique, Karl Marx et Friedrich Engels, introduction par Lucien Sève, Paris 1974)

Introduction de 1859, in Critique de l'économie politique (1859)

Les luttes de classes en France, 1848 1850

Le Capital Livre 1 (1867), traduction classique de Roy, revue par l'auteur

Le manifeste du Parti Communiste, 1848

Misère de la philosophie, 1847

L'idéologie Allemande, 1846 extraits publiés aux ES

Travail salarié et capital, 1864

 

Franz Mehring

Karl Marx, 1910

 

E.L. Morton

A people's history of England, Londres, 1938

 

Plékhanov

De la conception matérialiste de l'histoire, (1897), Moscou 1946

 

Karl Popper

La société ouverte et ses ennemis, New York 1945, traduction française Paris 1979

 

Boris Porchnev

Les soulèvements populaires en France au XVIIème siècle, Moscou, 1940, traduction française 1963

 

Jacques Rancière

Les noms de l'histoire, Paris 1992

 

David Ricardo

Principes de l'économie politique et de l'impôt, Londres, 1817

 

Geoffrey Roberts

Les Guerres de Staline, Londres, 2010, traduction française 2014

 

Jean Jacques Rousseau

Discours sur l'origine de l'inégalité parmi les hommes, Paris 1751

Le contrat social, Paris 1762

L'Emile, ou l'éducation, Paris, 1762

 

Lucien Sève

La philosophie marxiste, Paris 1976 Editions sociales, chapitre 3 "le matérialisme historique"

 

Adam Smith

De la Richesse des Nations, Édinbourg, 1776

 

Edgar Snow

Red Star over China (étoile rouge sur la Chine), Londres 1937

 

Spinoza

Traité Théologico-politique, Amsterdam 1670

 

Staline

Principes du Léninisme, Moscou, 1924

Le matérialisme dialectique et le matérialisme historique, in Histoire du Parti communiste (bolchevik) de l'URSS, Moscou 1938

Discours radiodiffusé du 3 juillet 1941, in Œuvres choisies, 2 (Paris 1982)

Anarchisme ou socialisme? 1907

 

Paul Sweezy

Theory of capitalist development, New york, 1942 (sans doute jamais traduit en français et c'est bien dommage)

 

Edward Thompson

The Making of the english Working Class (la formation de la classe ouvrière anglaise)

Londres, 1963

 

Ivan Segré

Le manteau de Spinoza, Paris 2014 (le seul trotskyste de cette bibliographie, et talmudiste de surcroît)

 

Jean Pierre Vernant

Mythe et pensée chez les Grecs, Paris 1965

 

Franco Venturi

Les intellectuels, le peuple, et la révolution - Histoire du populisme russe, Milan 1952

 

Pierre Vilar

Une histoire en construction, approche marxiste et problématiques conjoncturelles, Paris 1982

 

Michel Vovelle

Idéologie et mentalité, Paris, 1982

 

Alexandre Werth

La Russie en Guerre, 1964

 

Slavoj Zizek

Mao, seigneur marxiste du désordre, en introduction au recueil de texte de Mao De la pratique, de la contradiction, Paris 2008

 

Lien vers le conte rendu de lecture sur Réveil Communiste
 

Et pour finir le lien vers un article sur Bouveresse, et d'autres liens sur Réveil Communiste vers Ginzburg, Rancière, Noiriel


Jacques Bouveresse ignore l'histoire!

 

Remerciements à Olivier Imbert

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

IMBERT OLIVIER 20/11/2019 17:17

je vois ou je crois que je n'ai pas mis ce que j'avais finalement mis en février 2011 comme bibliographie concernant Marx et Engels exclusivement et non le matérialisme historique donc je le mets mais en effet cette pensée a été, est, et sera vivante avec des apports d'importance mais bon voilà à ce que j'avais souligné dont le rôle d'ailleurs des "partis" est bien d'importance en inauthenticité.Si ce qui vous intéresse plus particulièrement outre Marx et Engels, c'est la philosophie de langue allemande ; nous devons constater que cette appellation même est pour Marx et Engels un peu problématique ! Philosophie ? Et Allemand ? D‘autres sites et ils sont nombreux, identifient ces deux théoriciens et auteurs, par l’entrée politique du marxisme, du communisme voire l’apport de ces deux compères à l’économie politique et à sa critique, ou encore à l’histoire et au journalisme ; et cela n’est, pour le rédacteur de ces premières lignes, Olivier Imbert, professeur de philosophie dans le secondaire, ayant été longtemps militant syndical et politique, nullement indigne et à côté de l’intérêt fondamental de ces deux penseurs. Néanmoins, la tradition dénommée on ne sait pourquoi, avec un certain mépris, vulgate, marxiste avait l’habitude de réciter que le marxisme avait trois origines dont il essayait la synthèse, le socialisme français, l’économie politique anglaise, et… La philosophie idéaliste allemande ; Même de ce côté là donc nous sommes un peu renvoyés à la philosophie et malgré l’internationalisme et le cosmopolitisme, à cette accidentelle ou essentielle langue maternelle. Cependant, si la philosophie est concernée par tous les textes en Allemand( et très singulièrement par un texte en Français, Misère de la philosophie) de Marx et Engels, les écrits, directement repérables comme appartenant à l’unique corpus philosophique sont plus rares ; c’est pourquoi nous ne donnerons pas une bibliographie complète pour commencer, des liens suggérés avec des sites très complets, permettront de compléter pour ceux dont c’est l’intérêt principal, mais assez subjectivement, par les textes publiés du vivant de Marx et Engels , et qui peuvent avoir été facilement disponibles ou le sont encore. Puis, nous ajouterons progressivement, et rectifierons s’il le faut, des données bibliographiques. Et nous nous permettrons aussi de produire parfois des considérations diverses sur ce qui est en rapport avec la philosophie et la pensée de langue allemande, ici, ainsi qu’avec nos préoccupations sur Marx et Engels et leurs œuvres.
Editions originales faisant référence.
Marx Engels Gesammte Aufgabe deux fois commencée et deux fois inachevée, une fois en URSS, une fois en RDA. Aujourd’hui le projet a été repris par collectif scientifique international.
Il existe nettement plus abordable et accessible, une Marx Engels Werke qu’il est possible de se procurer sur le site internet des éditions Dietz-Verlag. Ou aussi auprès des libraires allemands de Paris et de France.
Prenant la suite de l’édition Costes. A, traduction Molitor.J de 1922/24 [avec pour Le Capital, 14 tomes une introduction générale de Kautsky, Histoire des doctrines économiques, et une correspondance de huit tomes s’arrêtant avec le capital et la querelle de l’économie vulgaire en 1866/67, publiés par Bebel et Bernstein. Ils étaient, avec Kautsky, exécuteur testamentaire de Engels et donc Marx après la mort de Engels, et avec l’accord des filles et gendres, je suppose…Le passage à l’institut Marx-Engels en Union Soviétique a été officialisé par la montée du fascisme en Europe, tout autant que par les décisions des partis de l’internationale numéro deux et la lutte des Spartakistes comme de Rosa Luxembourg jusqu’à son assassinat par les Sociaux démocrates alliés aux troupes nationalistes au futur hitlérien, puis celle des communistes allemands, KPD] ; les éditions françaises actuelles les plus accessibles sont:
- Dans la Pléiade, il y a un volume philosophie et deux volumes économies, un volume de politique, chez Gallimard. Les choix de Maximilien Rubel, tant de traduction que de constitution des textes se veulent opposés à l’usage « marxiste », ce n’est ni une garantie « scientifique » encore moins de vérité !
- Aux Editions Sociales, parfois en collaboration avec les éditions du progrès de Moscou, mais en Français, il y avait un très grand travail de publication et de traduction et de diffusion militante depuis longtemps, disons éditions sociales internationales autour de 1930/35, repris à la libération ; la rupture avec la Chine, et l’existence du PCMLF, a donné lieu a la diffusion en poche et en Français des éditions de Pékin ; mais, le travail de traduction et de démocratisation et donc de vulgarisation a été, pour Marx et Engels, plus que pour Lénine ou Staline ou Mao, accéléré sur un effacement du Marxisme-léninisme « officiel et institutionnel » et sans doute avec un scientisme institutionnel et universitaire, dont la traduction des manifestes philosophiques de Feuerbach en 1960 aux PUF, est un des signes ou une des expressions, dans la vingtaine d’années 1960 à 1983, les « classiques du Marxisme » puis la collection « Essentiel », « en poche » ont même publié quelques textes bilingues, trois de Marx : le Manifeste Du Parti Communiste, et L’Idéologie Allemande, 1 : Feuerbach.)…copyright 1972 et des textes sur la méthode en science économique (1972), introduction de 1857 à la contribution, non publiée du vivant de Marx, avec sa préface de 1859 elle publiée, donc bilingue y compris dans le livre présentant, l’Idéologie allemande I Feuerbach… « Achevé d'imprimer le 15 avril 1972 par Karl-Marx Werk, graphischer Grossbetrieb à Pössneck-R.D.A numéro d'édition : 1347 dépôt légal: 2° trimestre 1972 comporte mon édition bilingue de l'Idéologie Allemande… Cela faisait jaser (et jazzer) sur le produire français et « ...ils parlent et écrivent de Moscou ou Berlin derrière un mur!!! » et deux de Engels : Socialisme utopique et socialisme scientifique, et Ludwig Feuerbach et la fin de la philosophie classique allemande.
Sur la page deux imprimée au recto du titre souvent, il y a, « chez le même éditeur, ouvrages de… l’un Marx, puis l’autre, Engels, puis les deux, puis correspondance puis « textes choisis » ou « édition de poches » ; j’ai, sous les yeux, quatre ouvrages des ES, puis Messidor/ ES, « Copyright » de 1964 à 1983 ; à savoir les lettres sur le capital, traduction Badia, (traducteur des livres deux et trois du Capital, le livre un étant la traduction Roy revue par Marx), Chabbert pour l’Allemand et pour l’anglais Meier, manuscrit de 1844 traduction et présentation Bottigelli, longue présentation de 1962 , [centrale dans le débat sur le jeune Marx et la question de la science , l’éthique et la morale, où se situe l’article d’Althusser dans La Pensée repris dans Pour Marx ] mais copyright de 1972, Misère de la philosophie, publiée avec le discours sur le libre échange de janvier 1848 fait à Bruxelles, Copyright de 1977, parution 1946 dans collection « Eléments du communisme » avec une introduction représentée de H. Mougin , mort épuisé par son séjour en camp de prisonnier avant la parution et enfin le capital livre un édition et traduction collectif coordonné par J.P.Lefebvre, copyright 1983 ; chacun laisse apparaître le travail d’édition et de diffusion universitaire de poche donc démocratique…en cela vulgarisation militante…Ainsi, apparaît en 1983 sous la rubrique « en poche » un capital en trois volume, alors que jusque là il y avait un capital en huit volumes, la Contribution traduite en 1957 par M. Husson, avec l'intro de 1857 comme la traduction, des manuscrits de 1857/58, dits « Grundrisse », en 1979 avec les manuscrits de 1861/63, en 1982, ou les trois tomes de théories sur la plus-value de 1974 à 1978; les livres de poches et de propagandes militantes comme le rôle de la violence ou socialisme utopique et socialisme scientifique, sont réintroduit dans l’anti-Dühring , ainsi que le Ludwig Feuerbach et la fin de la philosophie classique Allemande les trois volumes de la nouvelle gazette rhénane sont distingués de la publication en poche des luttes de classe en France, la correspondance longtemps bloquée à deux volumes, laisse apparaître des choix de publication divers, deux recueils de textes choisis par J. Kanapa montrent l'enjeu politique de certains débats assumés personnellement par les auteurs et idéologues, et l'aspect échange avec les « Lafargue(s) » le côté francisation prend la place de la question juive jamais publiée après la guerre par les E.S. Le lien avec une vision globale ou totale est manifesté par des choix de textes fragmentaires sur la religion, l'art et la littérature, comme sur la science en son objectivité ou sa positivité... Cela en lieu et place du Diamat pur, en DDR souvent Social Wirtschaft Kunde. Les lettres sur le Capital en français de 1964, sont prises pour l’essentiel d’un choix allemand de Dietz-Verlag en 1954, soit DDR-choix ! lettres à Kugelmann, lettres sur les sciences de la nature et les mathématiques, et pour la correspondance complète en 1977 cinq volumes 1835/1859, en 1983 huit volumes 1835 1864, et lors de la disparition des éditions en 1993/94 12 volumes…
Il reste un fond très important mais très mal distribué, disponible aux éditions La Dispute. On peut se procurer l’essentiel de ces livres auprès des libraires spécialisés en occasion ou dans les ventes militantes, braderies des organisations politiques communistes et marxistes.
Textes principaux publiés du vivant de Marx. (1818/1883)
Différences des systèmes de Démocrite et Epicure.1841.
La Question Juive(1843) in Annales franco-allemande comme esquisse et situation d’Engels.
Introduction à la critique du droit politique hégélien. (1843) in Annales Franco-allemande Gazette Rhénane (direction Bauer Bruno) publications qui furent interdites en 1843.
Aux ES présenté, avec le manuscrit non publié, critique du droit politique hégélien, amputé semble-t-il accidentellement par Marx lui-même, de la partie sur la société civile…
Dans le « Rheinischezeitung » article sur le vol des bois etc.
Misère de la philosophie(en Français) (1846).
[Aux E.S avec la préface d’Engels à première édition en allemand et allemande de 1884, seconde très courte 1892.]
Manifeste du parti communiste. (1847)
Travail salarié et capital. (1847).
Les luttes de classes en France. (1848/1850), in « Nouvelle Gazette Rhénane »- revue interdite en Allemagne en 1851.
Le 18 brumaire de Louis Bonaparte.1851/52. (Et envois de publiciste « die Révolution »), puis « New York Tribune » sur les colonisations et la mondialisation des luttes de classes).
La contribution à la critique de l’économie politique. (1859).
Le Capital, livre1. (1865)
La guerre civile en France.1871. Le 23 et 30 mai 1871 adresse de L’internationale, lecture de fragments (puis publication) complète au (et du) Conseil Général, en plaquette ensuite.
Textes d’Engels. (1820-1895).
La Situation des classes laborieuses en Angleterre. (1844). In Annales Franco-allemandes….
Esquisse d’une critique de l’économie politique. (Idem) 1844 in Annales franco-allemande.
La guerre des paysans en Allemagne.
Anti-Dühring (dont socialisme utopique et socialisme scientifique et le rôle de la violence dans l’histoire) (1885)
L’origine de la famille, de la propriété privée et de l’Etat (1884)
Ludwig Feuerbach et la fin de la philosophie classique allemande. Avec les thèses sur Feuerbach (1888)
Textes communs à Marx et Engels, en plus du « Manifeste ».
La sainte famille. (1844)
Critique des programmes de Gotha et Erfurt. (1875/1891)
Le Capital, livre 2, puis 3 ; rédigés et préparés pour la publication par Engels sur la base des brouillons de Marx). Certains fragments importants sont entièrement de la main d’Engels, comme les préfaces où le caractère scientifique de l’ouvrage est défendu contre des critiques n fois répétées depuis). (1885)(1894).
Parmi les ouvrages non publiés du vivant des auteurs, on doit, pour la philosophie signaler au moins, L’Idéologie Allemande (1845) de Marx et Engels ensemble , publié par Institut du Marxisme-léninisme auprès du PC(b) URSS en 1932, traduction française 1971 dirigée par Badia et avec, entre autre, Baudrillard, spécialiste bientôt de paris 8-Vincennes et auteur de La Société de consommation,( 1970), les situationnistes, comme Clouscard, L'être et le code, utilisent ce texte en critique d'une conception « phénoménologique idéaliste » de la spiritualisation, car il est ainsi plein de notes fragmentaires et virtuellement intéressantes sur l'aspect socio-historique des phénomènes super-structurels et donc de conscience ou du pour soi....
Et, à l'inverse, plus « Diamat » originaire et continuée, malgré des réserves, sans doute surfaite d’une pseudo-culpabilité, La dialectique de la nature (1873-1886) de Engels. Il s’agit en effet de fragments et d’extraits rassemblés dans l’époque de l’URSS pendant laquelle Staline était secrétaire général, mais l’origine des manuscrits et leur datation n’ont jamais été occultés et certains de ces textes comme fragments non publiés ou éléments d’une pensée à préoccupation philosophique, pour le coup de manière presque certaine, ne sont pas plus ridicules ou terrifiants que bien des tentatives postérieures(je dis, Olivier Imbert). L'institut pour le Marxisme-léninisme auprès le CC du PC(b) me paraît avoir fait grand bien à la connaissance des œuvres de Marx et Engels et donc avoir contribué au progrès de la science et de l'encyclopédie moderne y compris celle de Monsieur Wallon (avec Lacan) et de Monsieur Langevin.
Il existe dans bien des introductions de ces textes de très beaux fragments de biographie de l’un ou de l’autre par les amis ou les filles ou les gendres ; très vite Franz Mehring a publié une biographie de Marx que les Editions sociales ont traduite et éditée pour le centenaire de la mort de Marx, en même temps que la nouvelle traduction du livre un du Capital d’après la quatrième édition Allemande, par l’équipe de JP Lefebvre, traduction qui a été reprise aux éditions quadrige des PUF.

prout prout 15/02/2015 10:31

Je suggere Michel Vadée: "Gaston Bachelard ou le nouvel idéalisme épistémologique"
et "Marx, penseur du possible" du même auteur

olivier imbert 15/11/2014 09:36


Puis-je juste dire à propos de hegel en 1806 le tome 2 sur les lumières et le neveu de rameau est remarquable d'hommage à ce que signifie le dialectique post moyenage scolastique art libéral...le
lien à la terreur n'est pas sans intérêt, mais surtout en hommage à deux de nos camarades universitaires, donc professionnels contribuant à l'organique, D'hondt et et Rousset...l'interprétation
très progressiste du savoir absolu qui a été donné aussi par Lénine dans ses cahiers, et notamment de la citation finale qui déchristianise de beaucoup le royaume des esprits d'où sélève l'écume
de notre infinité du sunnisme actuel de l'hégélianisme...et cela montre bien tout de même que le progressisme philosophique peut-être bourgeois en 1806 et qu'il y a dans leprogressime du savoir
dans l'histoire un problème de lutte de classe dont la peur hégélienne devant al terreur et le prolétariat allemand y compris paysan en lutte n'est que le symptôme, comme peut-être plus tard
celui que Lénine  attribue à Gorki peut-être comme à lui-même??????

GQ 08/10/2014 06:51


Intéressant aussi "la monnaie chez Marx" de Suzanne de Brunhoff (pour la "critique de l'économie politique")

Réveil Communiste 16/02/2015 17:32

Losurdo a dit une fois devant moi, en manière de plaisanterie, que les communistes appréciaient trop la figure du "perdant-martyr" comme Gramsci ou Che Guevara au détriment de la leçon des "winners" (Lénine, Staline, Mao, Fidel, etc). C'est un peu cela que je lis dans ton commentaire. Gramsci, après tout, n'a pas gagné, et il a été récupéré par les eurocommunistes (au prix d'une complète falsification car Gramsci est dans la ligne de Staline et donne des bases conceptuelles à la solidarité inconditionnelle à l'URSS ). Mais je ne vois pas où Gramsci peut être soupçonné de niaiserie dans sa critique des intellectuels, il a au contraire fondé la critique sociologique et matérialiste du groupe des intellectuels. Il a rendu matérialiste l'histoire des idées en la traduisant en termes sociologiques. Il est vrai que Gramsci qui a payé durement la guerre qu'il a faite au fascisme ne méprise pas a priori les intellectuels fascistes comme Gentile, il les loge à la même enseigne que les autres. Emprisonné par les fascistes, il désigne Croce, le libéral, comme le véritable adversaire. Comment le taxer de "démocratrisme" quand il associe la dictature du prolétariat à la figure du "Prince" de Machiavel, et certainement pas pour la dénigrer? Quand le "Prince" en question est un certain Staline? Enfin sur "matérialisme et empiriocriticisme", je dirais que Lénine a malheureusement écrit ce livre exceptionnel environ 20 ans trop tôt (en 1908) par rapport à la conjoncture scientifique, avant la consolidation de la théorie de la relativité et de la mécanique quantique, ce qui le rend difficile à utiliser, vu l'inculture génrale dans le domaine des sciences.

olivier imbert 16/02/2015 11:56

Pour Gramsci, j'aurai tendance à dire en raison de la présence de Lénine, comme politique, que matérialisme et empiriocritiscisme est un beaucoup plus grand texte philosophique que des cahiers non publiés par l'auteur de prison de Gramsci; mais l'intérêt de Gramsci et la pertinence pour nous en Europe capitaliste contemporaine, post révolution socialiste réel et effectif hors et contre l'Europe coloniale et impériale, de beaucoup de ses aperçus philosophiques, contemporains d'un hégelianisme italien assez vivant- et politiquement terroriste nous terrorisant et nous emprisonnant , chez croce et gentile; d'une philosophie de la société et de l'histoire néokantienne, riche d'avenir en Allemagne singulièrement à marburg( en incluant Weber Max, nous permet de mieux nous situer dans un aspect possible de la pensée articulant histoire de longue durée, et travaille catégoriel spéculatif; je crois en revanche qu'il y a une forme de niaiserie, par rapport à certaines activités des chiens de gardes dans la pensée de Gramsci dont le Lénine, et non le Vulgarisateur ou le Commentarisme, est indemne, y compris dans ses cahiers, tout comme Mao, dans au moins 50 de ses pages de maturité très stimulant! Car Gramsci me paraît aussi très proche du demacratisme des ex-PCI ou de gens comme kämer marietti, et cela par le relativisme historique de toutes les divisions ou subdivisions en classes.

GQ 08/10/2014 06:32


Pour ce qu'il en est de lire le Capital, il vaut mieux directement lire le Capital que lire "Lire le Capital" d'Althusser et Co; par contre ce qui peut aider , c'est de lire Adam Smith et Ricardo
en même temps. Et c'est bien moins rébarbatif.


Il faut lire (et relire) le volume 1 accompagné de l'Antiduhring et de la brochure "Salaire Prix Profits",  Et la "Critique de l'économie politique" avec son introduction de 1859 . Quant au
volumes 2 et 3 c'est une autre affaire, car il s'agit d'ébauches inachevées difficiles. Mais le Vol 2 est édité souvent avec des extraits lumineux de "Développement du Capitalisme en Russie" de
Lénine qu'il faut lire absolument.


il faut se méfier du travail éditorial de Maximilien Rubel (pléïade) et de Lucien sève (anthologie bilingue des textes économiques ES)


A mon avis la meilleure exposition des problèmes du marxisme se trouve en américain dans "Théorie du développement capitaliste" de Paul Sweezy (mais non traduit).


Le meilleur vulgarisateur du marxisme est Staline. Le plus grand philosophe marxiste est Gramsci. Le plus grand politique est Lénine.