Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

Les salariés du commerce disent «non» au travail du dimanche

16 Novembre 2014 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Journal des luttes

Lu sur le blog de Jean Lévy :

ovembre 2014

 

      CGT du Commerce parisien

«Travail du dimanche, c’est non, non, non, Travail de nuit, c’est non aussi !»
14 novembre 2014



Grand succès de la mobilisation

des salariés du commerce parisien !

 

Ils sont plus de 2000 (1000 selon la Police) à avoir défilé du Boulevard Haussmann à l’Hôtel de Ville, sous une pluie battante, en criant « Travail du dimanche, c’est non, non, non, Travail de nuit, c’est non aussi ! »

 

Des employés des galeries Lafayette ont défilé contre le travail du dimanche ce vendredi, à Paris.

 

Les salariés du commerce disent non au travail le dimanche !

Les salariés du commerce disent non au travail le dimanche !

Alors qu'une loi va être votée, à la mi-Décembre, la loi Macron, pour autoriser les commerces à ouvrir le dimanche, et ce plus de 10 fois par an, les salariés du commerce sont descendus dans la rue à Paris aujourd'hui pour manifester contre ce projet de loi !

 

Travailler le dimanche, tout le monde ne le souhaite pas et pourtant, nous nous dirigeons droit vers cela avec une future loi qui sera votée d'ici peu et qui propose que les commerces puissent ouvrir 12 dimanches sur l'année. Des ouvertures qui donneront droit à des compensations pour les salariés volontaires, enfin pas pour tout le monde...

Des heures en plus, mais pas forcément mieux payées

Effectivement, bien que le gouvernement promette que les salariés volontaires recevront une compensation pour chaque heure qu'ils travailleront le dimanche, la réalité pourrait bien être tout autre. Il faut savoir que pour certaines zones en France, ces majorations n'existeront pas.

C'est le cas des zones classées "Zone touristique d'affluence exceptionnelle" que l'on retrouve un peu partout en France et où l'ouverture des commerces le dimanche n'oblige pas à verser une compensation aux salariés. Des zones classées qui touche tout de même 600 communes en France et qui pourraient bien en toucher de nombreuses autres à l'avenir, rendant le travail dominicale banal. Impossible pour les salariés qui ont dit non aujourd'hui à Paris !

Un millier de manifestants dans les rues de la capitale

2000 salariés étaient donc aujourd'hui dans les rues de la capitale, d'après l'organisation, pour dire non à ce projet de loi. Des salariés de grandes enseignes comme les Galeries Lafayette, La Fnac, BHV, Monoprix ou encore Uniqlo qui sont convaincus que la loi Macron n'est que de la poudre aux yeux et qu'au final les salariés du commerce seront perdants.

Il faut avouer que si l'ouverture des commerces le dimanche devient habituelle, il sera difficile de venir se plaindre plus tard que les heures ne soient plus dédommagée. Sans compter qu'en instaurant des semaines sans rythme pour les salariés, leur famille et leurs enfants, cela n'aidera en rien la population française à aller dans le bon sens. Quand est-ce que l'on tiendra compte en priorité de l'humain et des valeurs dans notre "beau" pays ?
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

GQ 16/11/2014 11:00


Il est curieux de constater que les grands magasins parisiens sont une "succes story" permanante du capitalisme français, depuis Zola, et qu'ils sont en même temps les commerces où les employés
sont le plus syndiqués et où ils disposent des meilleurs salaires ! comme quoi le nivellement par le bas libéral n'est même pas dans l'intérêt à moyen terme du Capital. Nos patrons de choc sont
des gagnes petits qui veulent faire la culbute sortir du marché et se faire rentiers !