Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

Les plus gros mensonges sur la coopération entre la Chine et l’Afrique

4 Août 2013 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Ce que dit la presse

Sur LGS :

Jean-Paul Pougala

En ce mois de Juillet 2013, dans les principales villes de Grande Bretagne, il y a une curieuse campagne menée à travers les affiches, des posters géants dans les aéroports, les stations de Metro, les carrefours des grandes villes britanniques. C’est une campagne payée par l’un des principaux organes d’information, le magazine britannique The Economist. Le titre de la publicité c’est :

BOOMING CHINESE INVESTMENT IN AFRICA IS BAD FOR AFRICANS

(Le boom des investissements chinois en Afrique est très mauvais pour les africains). L’affiche nous explique pourquoi les investissements chinois en Afrique sont si terrifiants pour les Africains en 3 raisons :

1- Les Chinois soutiennent des gouvernements dictatoriaux en Afrique, 2- Les usines chinoises d’habillement en Afrique du Sud payent moins que le salaire minimum autorisé et 3- Les éléphants sont en train de disparaitre en Afrique de l’est à cause des Chinois. Et à la fin, le public britannique est interrogé sur le parti qu’ils vont prendre.

Ce que le très célèbre magazine britannique a oublié sur ses affiches, c’est un 4- La Chine est responsable des pluies diluviennes et des moustiques en Afrique tropicale. Et même un 5- La Chine est responsable du manque d’eau dans le désert du Sahara et du Kalahari.

Cette publicité est la preuve même que dans la tête de certains Européens, les Africains sont encore des bébés à qui il faut encore enseigner à marcher. Comment ne pas leur donner raison s’il existe un seul Africain qui participe à ce lynchage d’un nouveau genre contre la Chine en Afrique sans se poser la question de savoir pourquoi c’est notre prédateur traditionnel qui souffre tant de la présence de la Chine en Afrique ? lire la suite ici

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article