Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

Les œillets rouges sur la place de la Bataille de Stalingrad à Paris

5 Février 2013 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Front historique

 

Sur le blog de Nicolas Maury

Des centaines de personnes se sont rassemblées le samedi 2 février à la place de la Bataille de Stalingrad à Paris pour le 70ème anniversaire de la victoire de l’Armée Rouge dans cette bataille sanglante sur la Volga qui a changé le cours de la Seconde Guerre mondiale
Les œillets rouges sur la place de la Bataille de Stalingrad à Paris
La manifestation a été initiée et organisée par le Pôle de renaissance communiste en France (PRCF) et a été soutenue par les représentants des mouvements communistes et ouvriers francais, italiens, espagnoles, cubaines, greques, allemands, par les representants de l'Association nationale des anciens combattants de la Résistance (ANACR), ainsi que par les diplomates russes et d’autres pays de la CEI. Le rassemblement a également attiré tous ceux pour qui le mot Stalingrad s’associe à la libération de l’Europe du nazisme et du fascisme.

« Je suis là, parce que si on oublie, on est mort. En tant que prof d’histoire, je peux vous dire que nos livres d’histoire sont absolument immondes : ils mettent sur le même plan l’Allemange nazie et l’URSS stalinienne, comme si c’étaient deux monstres face à face. Si aujourd’hui on ne fait pas de cours pour expliquer à nos élèves que nous ne devons pas notre liberté uniquement aux Américains, mais aux Russes, nous ne remplissons pas notre devoir d’histoire. Les milliers d’hommes qui se sont battus à Stalingrad, à Leningrad, à Moscou, ce sont des gens comme nous et ils ont sacrifié leurs vies pour l’avenir de liberté et de paix, et aujourd’hui on en est bien loin », explique sa presence à la manifestation Gilda, enseignante en collège dans la banlieue  parisienne.

En ouverture du meeting, Pierre Pranchère, ancien résistant AS et FTPF, co-fondateur du collectif Maquis de Corrèze et député honoraire a rappelé qu’il y a 5 ans le 65e anniversaire de la bataille de Stalingrad a été commémoré à la même place comme la réponse à « la marée néo-nazi et fasciste » qui déferlait depuis quelques années dans les pays Baltes et dans d’autres pays européens. « Plus déterminé que jamais à lutter contre toutes les formes de résurgence du nazisme et du fascisme, nous proclamons notre solidarité à la puissante et légitime riposte manifesté en Russie et dans les pays de la CEI pour que l’histoire soit respectée, de même que l’honneur et l’héroïsme de ceux qui ont sacrifié leurs vies pour la liberté, pour la victoire contre Hitler », a déclaré Pierre Pranchère.

Léon Landini, président de l’Amicale des Anciens FTP-MOI des bataillons Carmagnole-Liberté, une des figures-clefs du mouvement de la Résistance en France, officier de la Légion d’Honneur s’est souvenu dans son discours, que « le 24 août 1944 dans une prison lyonnaise au moment même d’être libérés, les 950 internés parmi lesquelles je me trouvais, communistes et non communistes, chantèrent tous et d’une seul voix la Marseillaise et l’Internationnal ». « Après Stalingrad nous, les résistants en France, étions désormais certains que la libération de notre pays n’était plus une illusion qui nous avait animé pendant deux ans. Nous savions maintenant que cette libération était désormais toute proche », a ajouté le président du PRCF.

http://larussiedaujourdhui.fr/ps/2013/02/04/les_eillets_rouges_sur_la_place_de_la_bataille_de_stalingrad_a_paris_21771.html
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article