Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

Le Qatar porte à bout de bras les rebelles syriens

20 Mai 2013 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #Impérialisme

Envoyé par Alain Rondeau, publié sur LGS

Le Qatar fournit des milliards de dollars aux rebelles syriens (The Financial Times)
Roula Khalaf , Abigail Fielding Smith

Le minuscule Etat - riche en gaz - du Qatar a dépensé pas moins de 3 milliards de dollars durant les deux dernières années afin de soutenir la rébellion en Syrie, dépassant de loin tout autre gouvernement, mais il est actuellement devancé par l’Arabie saoudite comme premier fournisseur d’armes aux rebelles.

Le coût de l’intervention du Qatar, son dernier assaut pour soutenir une "révolte" arabe, équivaut à une fraction de son portefeuille d’investissements internationaux. Mais son soutien financier à "une révolution" qui s’est transformée en une guerre civile brutale éclipse considérablement le soutien occidental à l’opposition.

Dans des dizaines d’entretiens avec le Financial Times menés au cours des dernières semaines, les chefs rebelles à l’étranger et à l’intérieur de la Syrie ainsi que les responsables régionaux et occidentaux ont détaillé le rôle du Qatar dans le conflit syrien, une source de controverse croissante.

Le petit Etat d’un appétit gargantuesque est le plus grand donateur à l’opposition politique, en fournissant de généreux pécules aux réfugiés transfuges (on l’estime à 50 000 dollars par an pour un transfuge et sa famille) et a fourni de grandes quantités d’aide humanitaire.

En Septembre, de nombreux rebelles de la province d’Alep en Syrie ont reçu un salaire net mensuel de 150 dollars aux frais du Qatar. Des sources proches du gouvernement qatari disent que les dépenses totales ont atteint jusqu’à 3 milliards de dollars, tandis que des sources rebelles et diplomatiques avancent le chiffre de 1 milliard de dollars au plus.

Pour le Qatar, propriétaire de réserves de gaz au troisième rang dans le monde, son intervention en Syrie fait partie d’une quête agressive pour une reconnaissance mondiale et est simplement le dernier chapitre de sa tentative de s’imposer comme un acteur majeur dans la région, suite à son soutien aux rebelles libyens qui ont renversé Mouammar Kadhafi en 2011.

Selon le Stockholm International Peace Research Institute, qui suit les transferts d’armes, le Qatar a envoyé la plus grande part des livraisons d’armes à la Syrie, avec plus de 70 vols militaires de cargaisons vers la Turquie voisine entre avril 2012 et mars de cette année.

Mais si son approche est davantage motivée par du pragmatisme et de l’opportunisme, que de l’idéologie, le Qatar s’est de plus en plus empêtré dans la politique polarisée de la région, déclenchant une vague de critiques acerbes. "Vous ne pouvez pas acheter une révolution !", dit un homme d’affaires de l’opposition.

Le soutien du Qatar aux groupes islamistes dans le monde arabe, qui le met en désaccord avec ses pairs dans les pays du Golfe, a alimenté une rivalité avec l’Arabie saoudite. L’émir régnant du Qatar, Hamad bin Khalifa al-Thani, "veut être un [Gamal] Abdelnasser islamiste du monde arabe", a déclaré un politicien arabe, se référant au défunt président de l’Egypte et leader pan-arabe.

L’intervention du Qatar a suscité une attention croissante. Des rivaux régionaux soutiennent qu’il utilise sa puissance de feu financière simplement pour acheter une l’influence future et qu’il a fini par fragmenter l’opposition syrienne. C’est dans ce contexte que l’Arabie saoudite, qui a été jusqu’à présent un bailleur de fonds plus regardant envers les rebelles syriens, a intensifié sa participation.

Les tensions récentes sur l’élection d’un "Premier ministre par intérim" de l’opposition qui a gagné le soutien de la Fraternité musulmane syrienne a également conduit l’Arabie saoudite à resserrer ses liens avec l’opposition politique, un travail qu’il avait largement laissé entre les mains du Qatar.

La relégation du Qatar à la deuxième place en tant que fournisseur d’armes fait suite à une inquiétude croissante en Occident et parmi les autres Etats arabes que les armes qu’il fournit pourraient tomber entre les mains d’un groupe affilié à Al-Qaeda, Jabhat al-Nusrah.

Les diplomates disent aussi que les Qataris ont eu du mal à assurer un approvisionnement d’armes régulier, ce que les Saoudiens peuvent faire plus efficacement par le biais de leurs réseaux plus développés.

Une nouvelle route d’approvisionnement à travers la frontière de la Jordanie au sud de la Syrie a également été ouverte ces derniers mois. Le gouvernement jordanien, qui est terrifié l’éventualité que des djihadistes puissent prendre le dessus sur son voisin, a permit à contrecœur des livraisons saoudiennes.

La réticence de l’Occident à intervenir avec plus de force en Syrie a pratiquement laissé les adversaires de Bachar al-Assad dépendre d’un soutien du Qatar, de l’Arabie saoudite et de la Turquie, bien que depuis l’année dernière, les Émirats arabes unis et la Jordanie aient rejoint les partisans des rebelles en tant que partenaires mineurs.

Khalid al-Attiyah, le ministre d’Etat des Affaires étrangères du Qatar, qui a en charge la politique syrienne, a rejeté une rivalité avec les Saoudiens et nié les allégations prétendant que le soutien du Qatar aux rebelles aurait fractionné l’opposition et affaibli les institutions naissantes de la Syrie.

Lors d’une interview avec le Financial Times, il a dit que chaque initiative que le Qatar a prise, l’a été en collaboration avec les "Amis de la Syrie" les pays arabes et les Occidentaux, pas seul. “Notre problème au Qatar, c’est que nous n’avons pas d’agenda caché alors les gens commencent à vous en fixer un”, dit-il.

Roula Khalaf & Abigail Fielding Smith,
Le16 mai 2013.

Source : Qatar funnels billions of dollars to Syrian rebels

 
 
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Michel Gourmel 20/05/2013 17:07


 


Syrie : 2 articles du New York Time divulguent le pont aérien de la CIA


En anglais : http://www.nytimes.com/2013/03/25/world/middleeast/arms-airlift-to-syrian-rebels-expands-with-cia-aid.html


En anglais : http://www.nytimes.com/2013/03/26/world/middleeast/mortars-hit-central-damascus-square-at-least-one-killed.html


Pont aérien de la CIA pour armer les « rebelles
syriens »


La main droite des États-Unis ne voit pas ce que fait sa main gauche. Alors que le secrétaire d’État John Kerry déclare à qui veut l’entendre que Washington ne livre pas d’armes aux Contras qui
attaquent la Syrie, une enquête du New York Times montre qu’au contraire, c’est la CIA qui organise le trafic…


http://www.voltairenet.org/article178002.html


C’est sûrement ce que Kerry appelle la fourniture d’armes non létales ! ! !


 


OTAN-Syrie : Attentat manqué contre le Président du Conseil des ministres


L’OTAN qui dirige les gangs +/- salafistes en Syrie, et leur transmet tous les déplacements importants, repérés grâce à ses énormes radars, a lancé un attentat terroriste contre le chef du gouvernement. Un échec cuisant pour la 1ère puissance
mondiale US aidée de la France, de la Grande Bretagne, de la Turquie et d’Israël en particulier ! Après les graves revers de l’OTAN en Syrie de ces dernières semaines, cet attentat
terroriste devait redorer le blason de l’OTAN, et de ses brigades internationales de djihadistes ; échec total.


http://www.voltairenet.org/article178354.html


Un échec grave pour l’OTAN. Car c’est lui qui dispose d’immenses radars (et d’espions de toutes sortes de services) pour détecter et suivre les moindre mouvements des syriens et planifier les
attaques


 


250 M US$ d’armes « non létales » (sic) pour l’opposition syrienne


Le secrétaire d'État américain John Kerry a annoncé samedi à Istanbul le doublement de
l'aide américaine "non-létale" à la rébellion syrienne qui combat le régime de Damas, y compris du matériel militaire défensif qu'il n'a pas détaillé.


Le montant de cette aide supplémentaire atteint 123 millions de dollars, portant l'enveloppe totale attribuée par les États-Unis à l'opposition au président Bachar al-Assad à 250 millions de
dollars, a-t-il précisé devant la presse à l'issue d'une réunion du groupe des Amis de la Syrie…


Source et suite : http://www.directmatin.fr/monde/2013-04-21/kerry-annonce-le-doublement-de-laide-americaine-non-letale-la-rebellion-syrienne-445655


Armes non létales ? ! Traduire comme les missiles et mortiers ; encore un nouveau mensonge US !


Groupe des Amis de la Syrie ; traduire, les amis des lobbies du pétrole et de l’armement !


 


10 Milliards d’armes US pour Israël, l'Arabie Saoudite et les Emirats


…le ministre de la Défense américain a commenté, juste avant une tournée de six jours au Moyen-Orient, un projet de ventes d'armes de 10 milliards de dollars [7,65 milliards d'euros] à Israël,
aux Emirats arabes unis et à l'Arabie Saoudite.


Source et suite : http://www.courrierinternational.com/article/2013/04/22/des-armes-americaines-pour-israel-l-arabie-saoudite-et-les-emirats


Le Courrier International et autres manipulateurs tentent de détourner les soupçons en disant que c’est pour défendre ces pays contre l’Iran, mais,
on sait que ces pays participent activement, depuis février 2011, à la guerre aux côtés des gangs +/- islamistes, lourdement armés par l’occident contre la Syrie, ce serait donc une façon
détournée d’armer es rebelles étrangers en Syrie


 


 

Michel Gourmel 20/05/2013 17:06


 


L’article ne parle pas de tos les autres pays occidentaux


Pourtant ces pays rivalisent de mensonges et d’ingéniosité pour soutenir les gangs +/- islamistes armés, qu’ils appellent rebelles, révolutionnaires, etc… en Syrie et Al Qaeda ou AQMI au Mali
mais qui sont toujours leurs alliés quoi qu’ils en disent (on a vu au Mali que c’est en réalité les alter-mondialistes et pacifistes comme A. Traoré que la France combat) :


 


Cet article ne parle pas des occidentaux fait allusion
incidemment à la Turquie alors que c’est un grand amis des gangs islamistes lourdement armés depuis le 1er jour par l’occident : ils imitaient des tirs de chars en tirant au
mortier contre les immeubles des civils pour faire croire que c’était Al Assad qui massacrait son propre peuple comme aiment à le déclarer leurs alliés les gouvernements démocratiques
occidentaux.


 


Cet article ne parle pas d’Israël qui vient pourtant de se distinguer à plusieurs reprises dans la guerre de l’OTAN contre la Syrie avec le plus gros mensonge :
Syrie. Israël bombarde contre le terrorisme !


Les médias ont largement fait croire qu’Israël était intervenu en Syrie début mai pour combattre les terroristes voir l’article du Courrier International par exemple, c’est d’ailleurs la position officielle du gouvernement israélien. En fait on constate que c’est l’armée syrienne qui a subit un massacre ( de 40 à 300 morts suivant
les sources sans compter les blessés) alors que justement cette armée combat les terroristes armés et financés par l’OTAN et les émirats obscurantistes depuis plus de 2 ans, que l’armée syrienne
remportait depuis les dernières semaines des victoires contre les terroristes, et dont la presse était obligée de se faire l’écho, malgré ses réticences, cette armée encerclait de terroristes, et
qu’il était impératif pour l’OTAN de dégager SES bandes de criminels pour leur permettre de fuir et de se réorganiser, c’est ce qu’à fait Israël alliée des terroristes ! ! ! Pour mémoire : ne pas oublier alors que les pacifistes de la flottille de la Liberté, eux, ont été massacrés sans pitié par
Israël, l’émir du Qatar a été reçu a bras ouverts par Israël à Gaza, Émir fondamentaliste obscurantiste par qui une grande partie de l’aide
occidentale aux terroristes transite pour arriver ensuite en Syrie et au Liban.


 


L’article ne parle pas de l’OSDH, cet « Office Syrien
des Droits de l’Homme », source unique d’information des médias occidentaux pendant les 2 premières années du conflit, que l’on croyait directement ente les mains de la CIA et qui semblerait
être en fait très lié au Qatar et aux frères musulmans. En particulier, même l’Huma ne publiait pendant ces 2 années que des informations en provenance de l’Émir obscurantiste, fondamentaliste et
son l’OSDH.


 


Cet article contient un aveu :


« des sources rebelles et diplomatiques avancent le chiffre de 1 milliard de dollars au plus »


C’est un chiffre énorme quand on sait que les USA et leurs alliés occidentaux ont toujours combattu les mouvements
révolutionnaires, c’est la preuve même que ce mouvement ne l’est pas du tout ! Qu’ils combattent les vrais révolutionnaires ! Ces pays se prétendant « groupe des
amis de la Syrie » des amis qui ne lui veulent que du mal


 


Cet article contient un gros mensonge :


… « une inquiétude croissante en Occident et parmi les autres États arabes que les armes qu’il fournit
pourraient tomber entre les mains d’un groupe affilié à Al-Qaeda, Jabhat al-Nusrah ».


C’est l’OTAN qui a nommé gouverneur militaire de Tripoli, un dirigeant libyen d’Al Qaeda. Même Le Monde s’en est un temps un peu inquiété, et pourtant il les soutient es guerres !


Abdelhakim Belhaj, l'un des chefs militaires rebelles, aujourd'hui gouverneur militaire de Tripoli, serait un djihadiste bien connu des services
secrets américains. Une information déjà évoquée dans la presse arabe. "Nous avons remporté la bataille militaire. Ils ont fui comme des rats",…


http://www.lemonde.fr/libye/article/2011/08/26/le-spectre-d-al-qaida-plane-sur-la-victoire-de-tripoli_1563800_1496980.html


Alors que ces gangs se déchiraient en Libye, l’OTAN a écrasé les libyens et donné le pouvoir à ses gangs +/- islamistes appelés ailleurs Al Qaeda par l’OTAN quand c’est nécessaire pour la
propagande !


 


Syrie : 2 articles du New York Time divulguent le pont aérien de la CIA


En anglais :