Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Réveil Communiste

le PCF absent, le Front de Gauche vote pour la guerre !

13 Mars 2011 , Rédigé par Réveil Communiste Publié dans #l'Europe impérialiste et capitaliste

Communistes, réveillez-vous !
dimanche 13 mars 2011
par  lepcf.fr

 

Le recycleur vert du capital européen, Daniel Cohn-Bendit, avait donné le ton

Descendre un avion libyen montrerait à Khadafi qu’il ne peut pas bombarder son propre pays.

On l’imagine cheveux au vent sur un porte-avion de l’OTAN lançant ses avions chargés de bombe sur Tripoli avec Kouchner qui témoigne dans Libération son soutien à l’initiative de Sarkosy et insiste

L’instauration d’une zone d’exclusion nécessite en tout cas de gros moyens navals comme aériens et implique aussi des bombardements ciblés sur les défenses antiaériennes

L’appel du collectif Polex lancé début mars avait vu juste. Si les puissances occidentales ont été surprises par les révolutions tunisienne puis Égyptienne, elles s’inquiètent d’un monde arabe en plein bouleversement au Yémen, au Bahreïn, en Irak, et même en Arabie Saoudite, et elles ont décidé de trouver le meilleur endroit pour intervenir directement et tenter de reprendre la main sur leurs intérêts pétroliers. Khadafi, qui était félicité il y a peu par le FMI, devient dans ce contexte le parfait ennemi en complément d’Ahmadinejad pour lequel les USA hésitent encore à intervenir malgré la proximité de leurs forces en Irak et au Pakistan. La violence de la répression des premières manifestations par Khadafi et l’outrance de ses déclarations sont le parfait prétexte pour l’intervention militaire.

Dans ce contexte, les votes des députés du groupe "Gauche Unie Européenne" et notamment de ceux qui dans ce groupe représentent la démarche du Front de Gauche au parlement européen sont éclairants.

Les députés PCF Français sont absents, et les deux présents sont Marie-Christine Vergiat et Jean-Luc Mélenchon, tous deux ex-socialistes devenus Front ou Parti de Gauche, ont défendu une résolution qui soutenait le conseil national Libyen des rebelles/révolutionnaires, sans inclure de zone d’exclusion aérienne. Mais la discussion ayant conduit comme souvent au parlement européen, à une résolution de consensus, ces deux députés "de gauche" n’ont pas hésité à voter avec la grande majorité du parlement... pour l’intervention militaire aérienne en Libye !

La résolution du parlement européen, adoptée à une large majorité (584 pour 18 contre) est sans ambiguïté.

Dans son point 3, elle

« demande la fin immédiate du régime dictatorial brutal du colonel Kadhafi et appelle ce dernier à abandonner immédiatement le pouvoir »

Dans son point 9, elle

« ...demande à l’Union et à la communauté internationale de prendre toute les mesures possibles pour isoler totalement Kadhafi et son régime, tant au niveau national que sur la scène internationale ; »

et dans son point 10, elle

« souligne que l’Union européenne et ses États membres doivent assumer leur responsabilité de protéger afin de mettre la population civile libyenne à l’abri d’attaques armées de grande ampleur ; souligne qu’aucune des options prévues dans la Charte des Nations unies ne doit dès lors être exclue ; invite la haute représentante et les États membres à se tenir prêts pour une décision du Conseil de sécurité concernant d’autres mesures, y compris la possibilité d’instaurer une zone d’exclusion aérienne pour empêcher le régime de prendre pour cible la population civile ;... »

Et non seulement ils ont voté, mais Marie-Christine Vergiat a cosigné la résolution commune . Elle le justifie sur son blog en écrivant que

nous devons aller de l’avant et affirmer de manière inconditionnelle le soutien indéfectible des forces de gauche aux citoyens libyens, et ce même si les modalités pratiques d’aides et d’accompagnements doivent faire l’objet de débats ultérieurs

.

Elle évoque dans son communiqué que « La question de la mise en place d’un espace d’exclusion aérienne a donné lieu à un certain nombre de débats », mais elle ne dit pas que la résolution valide une telle intervention aérienne pour instaurer une zone d’exclusion...

Comme personne ne peut être naïf sur les intentions des grandes puissances, que l’expérience de la Yougoslavie où l’intervention de l’OTAN a commencé par une telle zone d’exclusion aérienne, Marie-Chsirtine Vergiat ne pouvant être elle-même naive, elle se place résolument dans le camp de ceux qui organiseront une nouvelle guerre des grandes puissances, après la Yougoslavie et l’Irak.

Il est difficile de connaitre et comprendre ce qui se passe en Libye. Entre le constat que la manne pétrolière assurait aux Libyens le plus haut niveau moyen de vie de l’Afrique, ce qui provoquait une immigration massive de toute l’Afrique et le Moyen-Orient, immigration aujourd’hui en fuite dans des conditions inhumaines, [1], l’enrichissement d’une oligarchie familiale autour du "guide" qui ressemble aux Ben Ali et Moubarak, la violence de la répression des premières manifestations, mais aussi la différence visible dans toutes les vidéos entre les manifestations populaires et familiales en Tunisie et les manifestations très vite armées en Libye, le constat évident qu’il s’agit désormais d’une guerre civile dont il est difficile de déterminer les camps, puisque le dirigeant du conseil national Libyen était il y a un mois ministre de la Justice (donc de la répression !) de Khadafi... comment déterminer l’intérêt du peuple Libyen ?

La guerre civile en Espagne, voulue par le fascisme et les grandes bourgeoisies a montré toute l’horreur d’une telle situation pour les progressistes. L’Espagne républicaine n’a malheureusement pas eu le choix, mais qui peut dire aujourd’hui que les forces progressistes Libyennes doivent choisir la guerre ? Qui arme et dirige le conseil national Libyen ? Qui peut assurer que les puissances occidentales ne sont pas déja à pied d’oeuvre depuis des semaines. L’anecdote des "espions" anglais arrêté par les rebelles ne fait que confirmer que les grandes puissances cherchent à agir depuis longtemps sur le terrain.

Dans ces conditions, les communistes ne peuvent avoir qu’une seule attitude, le refus de l’intervention militaire occidentale, la dénonciation de la répression des manifestations et de la guerre civile, la recherche de contacts avec les forces progressistes Libyennes.

Encore une fois, la stratégie du Front de Gauche, l’affaiblissement du PCF et de son enracinement communiste, la perméabilité de la direction nationale du PCF aux guerres idéologiques médiatiques et le refus de consolider les liens avec les partis communistes du monde entier placent les communistes Français au pied du mur.

C’est déka Marie-Georges Buffet qui est la première dirigeante du PCF a être resté dans un gouvernement qui envoyait l’armée Française bombardé un pays souverain. Les communistes ne peuvent se donner pour les élections présidentielles un homme politique qui peut se laisser entrainer dans le vote de la guerre. C’est sur cette question décisive de la paix et de la guerre que s’est construit le PCF au congrès de Tours...


[1] et qui apparemment préfère fuir du coté de Tripoli et la Tunisie que dans les zones "libérées" de l’Ouest où on évoque de véritables pogroms anti-noirs

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Jonathan 18/03/2011 14:38



Fait illustrant la dépossession de la souveraineté du peuple français au bénéfice de l'Union européenne : le parlement européen s'est prononcé sur la question de l'action militaire, mais pas le
parlement français. Le gouvernement français se prépare donc à déclarer la guerre sans avoir consulté la représentation nationale.



GQ 16/03/2011 11:16



Wikileaks balance la complicité de "Die
Linke" avec l'OTAN. Gregor Gysi avoue à l'ambassadeur US que la "dissolution de l'OTAN" est un mot d'ordre bidon



GQ 16/03/2011 11:15



Wikileaks  a révélé que des hauts dirgeants de Die Linke entretiennent des rapports très amicaux avec les autorités américaines, au point de s'excuser auprès d'eux d'une motion de leur parti
demandant "la dissolution de l'OTAN". Gregor Gysi  leur faisanr remarquer à juste titre que cette résolution n'a aucun sens pratique, et qu'elle n'a pour burt que d'empêcher l'adoption d'une
résolution proposant à l'Allemagne de "quitter l'OTAN", beaucoup plus radicale en réalité. le vote Mélenchon révèle donc davantage de choses que simplement  que le caractère superficiel de
celui-ci, son l'irresponsabilité, mais aussi la profondeur des dégats et des compromissions occasionnés par la mutation post communiste dans les partis européens. Tout bonnement inqualifiables.



Marie 16/03/2011 11:03



Le PCF absent oui mais OK d'après Mélenchon sur son blog :extraits :


La Libye est venue en débat pendant cette cession au parlement européen. En effet nous avions à nous prononcer sur une motion commune à tous les groupes en tant que
tels. Sauf le groupe GUE, celui où je siège. En effet il n’est pas parvenu à un accord interne sur la ligne à suivre. Mais notre président de groupe, Lothar Byski, de "Die Linke", l’a signé.
Cette résolution commune comportait un paragraphe, numéro 10 qui fit débat. Il propose en effet de se « tenir prêts » à l’application d’une « mesure d’exclusion de l’espace aérien
libyen ». Ce point 10 faisait largement problème entre nous au groupe. Mais aussi dans les rangs de nos partis respectifs compte tenu de la gravité du sujet. Comme souvent dans ce genre de
débat, les arguments respectifs sont très pointus et souvent contradictoirement convaincants. Il faut donc une solide boussole de principe pour répondre à la question posée. Pour ma part j’ai
bien compris qu’il ne pouvait être question de décider tout seul.


J’ai donc beaucoup consulté, par téléphone. Au dernier moment. Car rien n’avait été prévu ni organisé en amont. J’ai fixé mon vote en accord avec la direction du PCF,
celle de la Gauche Unitaire, et naturellement celle du Parti de gauche, notamment du bureau de sa Commission des relations internationales. Autant dire qu’il y a eu une intense activité de sms et
de coups de téléphone. Pour faire comprendre notre position, je donne d’abord le texte exact du paragraphe concerné par cette affaire d’espace d’exclusion. Mieux vaut en effet débattre à
partir de textes précis plutôt que par ouïe dire. Le voici dans la version officielle en langue française.


 



GQ 16/03/2011 10:01



Il ne faut pas se cacher derrière son petit doigt, mélenchon a voté la guerre contre la libye, et il n'est pas assez bête pour avoir cru aux précautions oratoires incluses dans le texte.